1. Après cela, que devons-nous dire? Allons-nous rester dans le péché pour faire multiplier la grâce?

2. Sûrement pas. Pour le péché, nous sommes devenus des morts: faut-il qu'il nous retrouve vivants?

3. Vous le savez, nous tous qui avons été baptisés dans le Christ Jésus, c'est dans sa mort que nous avons été plongés.

4. Par ce baptême dans sa mort, nous avons été mis en terre avec lui, et de même que le Christ a été ressuscité d'entre les morts par la Gloire du Père, de même nous aussi nous commençons une vie nouvelle.

5. C'était une image de sa mort quand nous avons été greffés sur lui, mais nous le suivrons aussi dans sa résurrection.

6. Vous le savez, le vieil homme qui est en nous a été mis en croix avec lui, et les forces vives du péché ont été détruites, de façon que nous ne soyons plus esclaves du péché.

7. Bien sûr, si on est mort, on ne lui doit plus rien.

8. Mais si c'est avec le Christ que nous sommes morts, nous vivrons aussi avec lui.

9. Nous savons que le Christ ressuscité d'entre les morts ne meurt plus, la mort n'a plus de pouvoir sur lui.

10. Il y a donc une mort, et c'est une mort au péché pour toujours, et il y a la vie, la vie pour Dieu.

11. Vous devez donc penser que pour le péché vous êtes des morts, mais que pour Dieu vous vivez en Jésus Christ.

12. Ne laissez pas le péché gouverner ce corps puisque c'est un mort: ne faites donc pas toutes ses volontés.

13. Le péché a besoin de vos membres pour le mauvais combat: ne les lui livrez pas. Puisque vous êtes passés de la mort à la vie, offrez-vous à Dieu et mettez vos armes - vos membres - au service de la sainteté.

14. Le péché ne sera plus votre maître car vous n'êtes plus sous le régime de la Loi mais sous celui de la grâce.

15. Le fait que nous soyons en grâce, et non plus sous la Loi, nous autorise-t-il à pécher? Bien sûr que non.

16. Vous le savez, si vous vous proposez comme esclaves, vous êtes les esclaves de celui à qui vous obéissez. Si c'est le péché, vous en mourrez, alors qu'avec la vraie obéissance, vous progressez dans la droiture.

17. Mais rendez grâces à Dieu, car vous étiez esclaves du péché, et vous avez voulu obéir de tout coeur à cette doctrine à laquelle vous vous êtes offerts.

18. Vous avez donc été libérés du péché et vous vous êtes faits les esclaves de la vraie droiture.

19. (Je m'exprime ainsi, de façon bien humaine, car peut-être êtes-vous encore faibles). Jadis, vous avez vécu de façon désordonnée, vous avez rendu votre corps esclave de l'impureté et de l'inconduite; aujourd'hui, faites de votre corps l'esclave de la vraie droiture et vous serez droits.

20. Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres vis-à-vis de la vraie droiture,

21. mais toutes ces choses dont vous rougissez maintenant, quel en a été le profit? Elles débouchent sur la mort.

22. Maintenant, au contraire, libres du péché et au service de Dieu, vous y gagnez d'aller à la sainteté, et au terme, c'est la vie éternelle.

23. Le péché paye un salaire, et c'est la mort. Mais en face il y a la vie éternelle, et c'est un don de Dieu dans le Christ Jésus, notre Seigneur.



Livros sugeridos


“Quanto maiores forem os dons, maior deve ser sua humildade, lembrando de que tudo lhe foi dado como empréstimo.”(Pe Pio) São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.