1. Au maître de chant. Sur l'air "mort au fils...". Psaume de David.

2. Je veux te louer, Seigneur, de toute mon âme, je veux redire toutes tes merveilles.

3. Je veux me réjouir et que ma joie éclate pour toi, je fêterai ton nom, ô Très-Haut.

4. Car l'ennemi recule, il chancelle puis il tombe devant toi,

5. quand tu juges et te prononces en ma faveur depuis ton trône où tu sièges, ô juste juge.

6. Tu as maté les païens, fait périr les méchants; tu as effacé leurs noms pour toujours.

7. L'ennemi est achevé, ruiné à jamais, ses villes déracinées: on n'en parlera plus.

8. Voici que le Seigneur règne et c'est pour toujours, son trône est là, il va juger.

9. Il jugera le monde avec justice, il fera avec droiture le procès des nations.

10. Que le Seigneur soit à l'opprimé son refuge, son lieu fort dans les temps de détresse.

11. En toi se confient ceux qui connaissent ton nom, car tu n'oublies pas, Seigneur, ceux qui te cherchent.

12. Jouez pour le Seigneur qui habite en Sion, racontez ses exploits parmi les païens.

13. Car il fait rendre compte, il n'oublie pas le sang ni les cris des malheureux.

14. Aie pitié de moi, Seigneur, vois comme on me maltraite, redonne-moi la vie quand je suis presque mort,

15. et je dirai toutes tes louanges aux portes et sur les places de notre chère Sion.

16. Les païens sont tombés dans la fosse qu'ils ont faite, leur pied s'est pris au filet qu'ils avaient caché.

17. Le Seigneur s'est montré, il a rendu justice, le méchant s'est trouvé pris dans ses propres méfaits.

18. Que les méchants retournent dessous terre, tous ces païens qui oublient Dieu.

19. Car le pauvre n'est pas oublié jusqu'à la fin, l'espoir des humbles ne sera pas sans fin déçu.

20. Lève-toi, Seigneur, les hommes seraient-ils plus forts? Que les nations soient jugées en ta présence.

21. Impose-leur ta crainte, Seigneur, que ces païens sachent qu'ils ne sont que des hommes.



Livros sugeridos


“A pessoa que nunca medita é como alguém que nunca se olha no espelho e, assim, não se cuida e sai desarrumada. A pessoa que medita e dirige seus pensamentos a Deus, que é o espelho de sua alma, procura conhecer seus defeitos, tenta corrigi-los, modera seus impulsos e põe em ordem sua consciência.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.