1. Au maître de chant. Psaume de David.

2. Je comptais vraiment sur le Seigneur, il s'est penché vers moi, il a entendu mon cri.

3. Il m'a fait remonter du trou fatal, de la boue du bourbier. Il m'a remis les pieds sur le roc, il a affermi mes pas.

4. C'est pourquoi j'ai à la bouche un chant nouveau, une louange pour notre Dieu. Le peuple le saura; ils craindront le Seigneur, ils auront confiance en lui.

5. Heureux l'homme qui a choisi le Seigneur et met en lui son espérance au lieu d'aller vers les rebelles, avec ceux qui choisissent le mensonge.

6. Seigneur, mon Dieu, combien de merveilles as-tu faites, que de projets en notre faveur! Qui pourrait t'être comparé? Je voudrais les redire, les détailler, ils sont trop nombreux pour que je les compte.

7. Tu n'aimais pas vraiment l'offrande, les sacrifices: tu me l'as fait comprendre; holocaustes et victimes pour le péché, tu ne les as pas demandés.

8. Alors j'ai dit: "Me voici, le rouleau du livre a parlé de moi."

9. O Dieu, tout mon plaisir est de faire ton vouloir, ta loi est au plus profond de mon être.

10. J'ai annoncé ta justice dans la grande assemblée, je ne suis pas resté bouche fermée, tu le sais bien, Seigneur.

11. Tes décrets ne sont pas restés enclos en mon coeur, j'ai dit ta fidélité, ton oeuvre de salut. Je n'ai pas laissé dans l'ombre ta grâce, ni ta vérité, durant la grande assemblée.

12. Toi, Seigneur, ne te ferme pas, aie pitié de moi, que ta grâce et ta vérité me gardent toujours.

13. Car des maux sans nombre m'ont assailli, mes fautes retombent sur moi et me bouchent la vue; car il y en a plus que de cheveux sur ma tête, et je perds courage.

14. Seigneur, daigne me délivrer, Seigneur, hâte-toi de me secourir.

15. Qu'ils soient déçus et humiliés, ceux qui en veulent à ma vie, qu'ils reculent couverts de honte, ceux qui cherchent à me nuire.

16. Qu'ils aillent cacher leur confusion, ceux qui m'accusent et disent: "Le voilà pris!"

17. Donne cette joie à ceux qui te cherchent, qu'ils puissent se réjouir en toi. Que ceux qui désirent ton salut puissent redire: "Le Seigneur est grand."

18. Et moi, si humble et malheureux, Seigneur, pense un peu à moi! Tu es mon secours, mon sauveur, ne tarde donc pas, ô mon Dieu!



Livros sugeridos


“Quando a videira se separa da estaca que a sustenta, cai, e ao ficar na terra apodrece com todos os cachos que possui. Alerta, portanto, o demônio não dorme!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.