1. Ne te vante pas du lendemain: tu ne sais pas ce que te réserve cette journée.

2. Un autre peut faire ton éloge, mais pas toi; un autre parlera, mais pas toi.

3. La pierre est pesante et le sable fatigant à la marche; combien plus pesant le mauvais vouloir de l'insensé!

4. La colère est cruelle, la fureur a ses excès, mais qui peut tenir devant la jalousie?

5. Mieux vaut une franche réprimande qu'une amitié opportuniste.

6. Un ami loyal dit les quatre vérités; l'ennemi embrasse, mais par hypocrisie.

7. Avec l'estomac plein, le miel ne dit plus rien; quand on a faim, ce qui est amer paraît doux.

8. Un oiseau qui erre loin de son nid, tel est l'homme qui erre loin de chez lui.

9. L'huile et les parfums réjouissent le coeur, la douceur de l'amitié réconforte l'âme.

10. Ne délaisse pas ton ami, ni l'ami de ton père; un ami tout près vaut mieux qu'un frère au loin.

11. Mon fils, deviens sage et tu feras ma joie; j'aurai ainsi de quoi répondre à celui qui m'insulte.

12. L'homme avisé voit venir le danger et se met à l'abri; les niais vont de l'avant et ils le paient.

13. Prends-lui son manteau, puisqu'il s'est porté garant pour un étranger: fais-le payer pour l'autre!

14. Si tu souhaites du bien à ton voisin en le criant très fort, on pensera que tu lui veux du mal.

15. La femme querelleuse est comme une gouttière qui coule sans fin un jour de pluie;

16. La retenir? ce serait saisir du vent, ou prendre l'huile avec la main.

17. Le fer aiguise le fer: on s'affine au contact de son prochain.

18. Qui cultive le figuier mangera de son fruit, qui prend soin de son maître aura de l'avancement.

19. Les visages ne se ressemblent pas, et les coeurs pas davantage.

20. La Mort et le monde d'en-bas ne sont jamais rassasiés: de même le désir humain.

21. On éprouve au feu l'argent, on met l'or au creuset: à chacun d'éprouver ceux qui le flattent.

22. Tu pourrais broyer l'insensé dans un mortier, que sa sottise ne le lâcherait pas.

23. Connais bien l'état de ton bétail, prends soin de ton troupeau;

24. car la richesse n'est pas éternelle, et les réserves ne durent pas des générations.

25. Lorsque l'herbe est fauchée et que pousse le regain, ramasse du foin dans la montagne;

26. tu auras des agneaux pour te vêtir, des boucs pour payer ton champ,

27. du lait de chèvre, suffisamment pour te nourrir et faire vivre tes servantes.



Livros sugeridos


“Faltar com a caridade¨¦ como ferir a pupila dos olhos de Deus.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.