1. Lettre de Paul et de Timothée, serviteurs du Christ Jésus, à vous tous qui, à Philippes, êtes dans le Christ Jésus, à tous les saints avec leurs évêques et leurs diacres.

2. Recevez de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ, la grâce et la paix.

3. Je rends grâces à Dieu chaque fois que je pense à vous,

4. c'est-à-dire dans ma prière pour vous à tout moment. Et ma prière est joyeuse,

5. quand je repense à la part que vous avez prise dans l'évangélisation depuis le premier jour jusqu'à maintenant.

6. Je suis convaincu que celui qui a commencé chez vous ce bon travail le poursuivra jusqu'au Jour du Seigneur Jésus.

7. Et c'est bien ce que je dois espérer pour vous tous, car ici-même, que je sois enchaîné ou occupé à défendre et à affermir l'Evangile, vous m'êtes intérieurement présents, vous partagez tous avec moi cette grâce.

8. Dieu m'est témoin que je pense à vous avec toute la tendresse du Christ Jésus.

9. Je voudrais que chez vous l'amour aille en croissant en même temps que la connaissance et la lucidité.

10. Je voudrais que vous donniez à chaque chose sa valeur, de façon que vous soyez purs et sans reproche au Jour du Christ,

11. ayant mené à terme grâce au Christ Jésus le fruit de la sainteté. Ce sera pour la gloire de Dieu, et ce sera mon honneur.

12. Frères, je veux que vous le sachiez, mes problèmes ont plutôt fait avancer l'Evangile.

13. Chez les gens du Prétoire et chez les autres, mes chaînes ont fait parler du Christ.

14. Elles ont été un stimulant pour la plupart de nos frères dans le Seigneur, qui sont maintenant plus hardis pour annoncer ouvertement la Parole.

15. Il est vrai que certains le font par envie et pour me faire concurrence, mais d'autres proclament le Christ avec de bonnes intentions.

16. Ils savent que je suis là pour la cause de l'Evangile, et l'amour les inspire.

17. Les autres, au contraire, annoncent le Christ par esprit de rivalité, et non avec un coeur droit, car ils pensent me rendre ainsi la captivité plus pénible.

18. Mais qu'importe? De toute façon, que l'on soit vrai ou qu'on fasse semblant, le Christ est annoncé et je m'en réjouis. J'ai de quoi me réjouir;

19. je sais que tout cela se terminera bien pour moi, grâce à votre prière, car l'Esprit de Jésus Christ se surpassera.

20. C'est là mon attente et mon espérance: à la fin je n'aurai pas honte. Au contraire, sans aucun doute, maintenant comme toujours le Christ sera glorifié en ma personne, que je vive ou que je meure.

21. La vie, pour moi, c'est le Christ, et je gagne à mourir.

22. Mais aussi, tant que je vis, mon travail rapporte, si bien que je ne sais que choisir.

23. Je suis pris entre les deux: j'aimerais larguer les amarres et rejoindre le Christ, ce qui serait bien meilleur.

24. Mais pour vous il vaut mieux que je reste en cette vie.

25. De fait, je suis convaincu que je resterai. Je vous serai rendu pour votre avantage, et votre foi en sera plus joyeuse.

26. Grâce à moi et à mon retour chez vous, vous vous sentirez encore un peu plus fiers du Christ Jésus.

27. Mais conduisez-vous d'une façon digne de l'Evangile du Christ. Soit que je vienne et que je le voie, ou que de loin j'entende parler de vous, maintenez vos rangs: un même esprit et une même ardeur dans le combat pour la foi de l'Evangile.

28. Ne vous laissez pas impressionner par vos adversaires. On verra là qu'ils vont à leur perte et que vous êtes sauvés, et que vous l'êtes par Dieu.

29. Car c'est une grâce pour vous que non seulement vous ayez cru au Christ mais aussi que vous ayez à souffrir pour lui

30. et que vous ayez à combattre comme vous m'avez vu faire et comme vous entendez dire de moi.



Livros sugeridos


“Recorramos a Jesus e não às pessoas, pois só ele nunca nos faltará.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.