1. Les Israélites partirent de là et campèrent dans les Steppes-de-Moab, de l'autre côté du Jourdain, à la hauteur de Jéricho.

2. Balak, fils de Sipor, vit tout ce qu'Israël avait fait aux Amorites.

3. Les Moabites furent pris d'une grande peur en voyant combien ce peuple était nombreux: c'était l'effroi en Moab à cause d'Israël.

4. Les Moabites dirent donc aux anciens de Madian: "Cette foule va brouter toute la région, comme le boeuf broute l'herbe des champs!" Le roi de Moab était en ce temps-là Balak, fils de Sipor.

5. Il envoya chercher Balaam fils de Béor, à Pétor sur le fleuve, au pays des Ammonites. Il l'invita à venir en lui disant: "Un peuple sorti d'Egypte vient de s'étendre sur tout le pays et s'est établi en face de moi.

6. Viens donc, je t'en prie, et maudis-moi ce peuple car il est plus puissant que moi. Peut-être alors pourrai-je le battre et le chasser du pays car, je le sais, celui que tu bénis est béni, et celui que tu maudis est maudit!"

7. Les anciens de Moab partirent avec ceux de Madian, les mains pleines de cadeaux pour le devin, et ils arrivèrent chez Balaam. Quand ils lui rapportèrent les paroles de Balak,

8. Balaam leur dit: "Installez-vous chez moi pour la nuit, et je vous donnerai une réponse selon ce que Yahvé me dira." Les chefs de Moab restèrent donc chez Balaam.

9. Dieu vint vers Balaam et lui dit: "Qui sont ces hommes installés chez toi?"

10. Balaam répondit à Dieu: "Balak, fils de Sipor, roi de Moab, me fait dire ceci:

11. Ce peuple sorti d'Egypte couvre tout le pays. Viens donc et maudis-le moi, peut-être pourrai-je lui résister et le chasser."

12. Mais Dieu dit à Balaam: "Tu n'iras pas avec eux et tu ne maudiras pas ce peuple, car il est béni."

13. Balaam se leva de bon matin et dit aux chefs envoyés par Balak: "Retournez dans votre pays, car Yahvé a refusé de me laisser aller avec vous."

14. Les chefs de Moab se levèrent donc et retournèrent vers Balak: "Balaam, dirent-ils, a refusé de venir avec nous!"

15. Balak envoya de nouveau des chefs plus nombreux et plus considérés que les premiers.

16. Ils arrivèrent chez Balaam et lui dirent: "Voici ce que dit Balak, fils de Sipor: Je t'en prie, ne refuse pas de venir chez moi,

17. je te traiterai royalement et je ferai tout ce que tu me diras; viens et maudis-moi ce peuple!"

18. Balaam répondit aux serviteurs de Balak: "Même si Balak me donnait plein sa maison d'argent et d'or, je ne désobéirais pas à l'ordre de Yahvé, mon Dieu, que ce soit pour une petite ou pour une grande chose.

19. Cependant, restez ici cette nuit, s'il vous plaît, pour que je sache ce que Yahvé veut me dire encore!"

20. Cette nuit-là Dieu vint vers Balaam et lui dit: "Ces hommes sont venus pour t'inviter? Eh bien, pars avec eux, mais tu ne feras que ce que je te dirai!"

21. Balaam se leva de bon matin, sella son ânesse et partit avec les chefs de Moab.

22. La colère de Dieu s'enflamma contre Balaam alors qu'il était en chemin. L'ange de Yahvé se posta sur le chemin pour lui barrer la route, tandis qu'il venait sur son ânesse accompagné de deux serviteurs.

23. L'ânesse vit l'ange de Yahvé qui lui barrait la route, avec son épée dégainée à la main. L'ânesse fit un crochet par les champs et Balaam frappa son ânesse pour la ramener sur le chemin.

24. Alors l'ange de Yahvé vint se poster dans un chemin creux au milieu des vignes: il y avait une clôture de chaque côté.

25. L'ânesse vit l'ange de Yahvé; elle rasa le mur, écrasant le pied de Balaam contre la clôture, et Balaam la frappa de nouveau.

26. L'ange de Yahvé revint se poster plus en avant et s'arrêta à un endroit si étroit que l'on ne pouvait lui échapper ni à droite ni à gauche.

27. Quand l'ânesse vit l'ange de Yahvé, elle s'accroupit sous Balaam. Balaam, furieux, la frappa de son bâton.

28. Cette fois Yahvé ouvrit la bouche de l'ânesse et elle dit à Balaam: "Que t'ai-je fait pour que tu me frappes par trois fois?"

29. Balaam répondit à son ânesse: "Mais tu te moques de moi! Si j'avais une épée à la main, je te tuerais sur le champ!"

30. L'ânesse dit à Balaam: "Ne suis-je pas ton ânesse, que tu montes depuis que tu es au monde jusqu'à ce jour? Est-ce que j'ai l'habitude d'agir de la sorte avec toi?" "Certes non!" répondit-il.

31. Alors Yahvé ouvrit les yeux de Balaam: il vit l'ange de Yahvé debout en travers du chemin, son épée dégainée à la main. Il s'agenouilla et se prosterna le nez contre terre.

32. L'ange de Yahvé lui dit: "Pourquoi as-tu frappé ton ânesse à trois reprises? Je suis venu pour te barrer la route, car ce voyage ne me plaît pas.

33. L'ânesse m'a vu et à trois reprises s'est détournée de moi. Si elle ne s'était pas détournée, je t'aurais tué sur le champ, et elle, je l'aurais laissée en vie."

34. Balaam dit à l'ange de Yahvé: "J'ai peut-être péché, mais je ne savais pas que tu étais en travers de ma route. Si cela ne te plaît pas, je retourne chez moi."

35. L'ange de Yahvé dit alors à Balaam: "Va avec ces messieurs! Mais tu ne diras que les paroles que je te dirai." Balaam fit donc le chemin avec les chefs envoyés par Balak.

36. Lorsque Balak apprit l'arrivée de Balaam, il sortit à sa rencontre à Ar-Moab, sur la frontière de l'Arnon à l'extrémité de son pays.

37. Balak dit à Balaam: "Ne t'avais-je pas envoyé des gens pour t'inviter? Pourquoi n'es-tu pas venu? Tu pensais sans doute que je n'allais pas bien te payer?"

38. Balaam répondit à Balak: "Tu vois que j'arrive chez toi, mais que puis-je dire maintenant? Seulement les paroles que Dieu mettra dans ma bouche!"

39. Balaam s'en alla donc avec Balak et ils arrivèrent à Kiryat-Housot.

40. Balak sacrifia du gros et du petit bétail et en fit porter à Balaam et aux chefs venus avec lui.

41. Dès le matin Balak vint chercher Balaam et le fit monter à Bamot-Baal, car de là il pouvait voir une partie du peuple.



Livros sugeridos


“Diga ao Senhor: Faça em mim segundo a Tua vontade, mas antes de mandar-me o sofrimento, dê-me forças para que eu possa sofrer com amor.”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.