1. Donc, en la vingtième année du roi Artaxerxès, au mois de Nisan, puisque je servais le vin, je le prends et j'en donne au roi. Jamais jusque-là, je n'avais été triste devant lui.

2. Le roi me demanda: "Pourquoi es-tu si triste? Tu n'es pas malade, il y a certainement quelque chose qui te fait de la peine." Après un moment de crainte,

3. je dis au roi: "Que le roi vive à jamais! Comment ne serais-je pas triste alors que la ville où se trouvent les tombes de mes ancêtres est en ruines et que ses portes ont été brûlées par le feu?"

4. Le roi me répond: "Que veux-tu?" Alors je prie le Dieu du ciel

5. et je dis au roi: "Si le roi le veut bien et si son serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda vers la ville où se trouvent les tombes de mes ancêtres, je la reconstruirai."

6. La reine était assise à côté du roi, et les deux me demandent: "Combien de temps durera ton voyage et quand reviendras-tu?" Alors je fixe un délai et le roi accepte de me laisser partir.

7. Je dis encore au roi: "Si le roi le veut bien, qu'on me remette des lettres pour les gouverneurs de la province qui se trouve au-delà de l'Euphrate: il faut qu'ils me laissent passer jusqu'à ce que j'arrive en Juda.

8. Qu'on me donne aussi une lettre pour Asaf, le gouverneur du parc royal, pour qu'il me donne du bois de charpente pour les portes de la forteresse du Temple, pour le rempart de la ville et pour la maison que j'habiterai." La main bienveillante de mon Dieu était avec moi, et voici que le roi m'accorde tout.

9. Quand je suis arrivé chez les gouverneurs de la province qui se trouve au-delà de l'Euphrate, je leur ai donné les lettres du roi; le roi m'avait fait accompagner par des officiers et des cavaliers.

10. Mais Samballat le Horonite, et Tobiya, le fonctionnaire ammonite, ont appris la chose et ils en ont été très contrariés: quelqu'un venait prendre en charge les intérêts des Israélites!

11. A mon arrivée à Jérusalem j'ai attendu trois jours,

12. puis de nuit je me suis levé avec quelques hommes mais je n'avais dit à personne ce que mon Dieu m'avait inspiré de faire pour Jérusalem, et je n'avais avec moi aucune autre bête que celle sur laquelle j'étais monté.

13. De nuit donc, je suis sorti par la Porte de la Vallée, je me suis dirigé vers la source du Dragon et vers la Porte du Fumier. J'ai regardé attentivement le rempart de Jérusalem: il y avait des brèches et les portes avaient été dévorées par le feu.

14. J'ai continué vers la Porte de la Source et vers l'Etang du roi, mais il n'y avait plus de passage pour la bête sur laquelle j'étais monté.

15. Alors je suis reparti en remontant de nuit le long du ravin; j'examinais toujours le rempart et, après avoir fait demi-tour, je suis revenu en passant par la Porte de la Vallée.

16. Les conseillers ne savaient pas où j'étais allé ni ce que j'avais fait. En effet, jusque-là je n'avais rien dit, ni aux Juifs, ni aux prêtres, ni aux responsables, ni aux conseillers, ni à aucun autre fonctionnaire.

17. Mais alors je leur ai dit: "Regardez la misère où nous sommes, Jérusalem est en ruines et ses portes sont brûlées. Allons, il nous faut reconstruire le rempart de Jérusalem pour qu'on cesse de se moquer de nous."

18. Je leur ai dit encore comment la main de mon Dieu, sa main pleine de bonté, avait été avec moi, et je leur ai rapporté les paroles du roi. "Debout! s'écrièrent-ils, construisons!" Et ils se mirent courageusement à l'oeuvre pour ce beau travail.

19. Lorsque Samballat le Horonite, Tobiyas le fonctionnaire ammonite, et Guéchem l'Arabe, apprirent cela, ils se moquèrent de nous. Ils nous regardèrent avec mépris: "Que faites-vous là, dirent-ils, voulez-vous donc vous révolter contre le roi?"

20. Mais je leur répondis sèchement: "Le Dieu du Ciel nous fera réussir, nous sommes ses serviteurs et nous allons nous mettre au travail. Quant à vous, vous n'avez ni droit, ni héritage, ni aucun souvenir dans Jérusalem."



Livros sugeridos


“Invoquemos sempre o auxílio de Nossa Senhora.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.