1. En ce temps-là la renommée de Jésus arriva jusqu'à Hérode, le tétrarque,

2. et il dit à ses serviteurs: "Ce ne peut être que Jean-Baptiste! Il a été ressuscité d'entre les morts et c'est pourquoi les forces supérieures agissent à travers lui."

3. Il faut savoir qu'Hérode avait fait arrêter Jean et l'avait mis en prison avec des chaînes pour l'affaire d'Hérodiade, la femme de son frère Philippe.

4. Car Jean disait à Hérode: "Tu n'as pas le droit d'avoir cette femme."

5. Hérode l'aurait bien fait mourir s'il n'avait pas craint le peuple; en effet les gens le considéraient comme un prophète.

6. Mais voici qu'arrive l'anniversaire d'Hérode: la fille d'Hérodiade vient danser au milieu des invités et elle plaît tellement à Hérode

7. qu'il jure de lui donner tout ce qu'elle demandera.

8. Poussée par sa mère, elle répond: "Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste."

9. Le roi est très ennuyé, car il a juré et tous les invités du banquet sont témoins; alors il commande de la lui donner.

10. Il envoie un garde pour décapiter Jean dans sa prison;

11. la tête est apportée sur un plat et donnée à l'adolescente qui la remet à sa mère.

12. Après cela, les disciples de Jean vinrent prendre son corps pour l'ensevelir, puis ils portèrent la nouvelle à Jésus.

13. Lorsque Jésus connut la nouvelle, il s'éloigna et partit discrètement avec la barque vers un lieu désert. Mais la foule l'apprit et les gens vinrent des villes à pied pour le rejoindre.

14. En débarquant, Jésus vit cette foule nombreuse, il eut pitié d'eux et il guérit leurs malades.

15. Lorsque le soir arriva, ses disciples s'approchèrent de lui et lui dirent: "L'endroit est désert et l'heure est déjà passée. Renvoie cette foule pour qu'ils aillent s'acheter de quoi manger dans les villages voisins."

16. Mais Jésus leur dit: "Il n'est pas nécessaire qu'ils s'en aillent, donnez-leur vous-mêmes à manger."

17. Ils lui disent: "Ici, nous n'avons que cinq pains et deux poissons!"

18. Alors Jésus leur dit: "Apportez-les moi ici!"

19. Puis il donne l'ordre à tout le monde de s'étendre sur l'herbe. Il prend les cinq pains et les deux poissons, il lève le regard vers le ciel, il prononce la bénédiction et rompt le pain. Ensuite il donne le pain aux disciples et les disciples le donnent à la foule.

20. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta les morceaux qui restaient: douze pleins paniers.

21. Pourtant ceux qui avaient mangé étaient près de cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.

22. Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à passer sur l'autre rive sans l'attendre, pendant que lui renvoyait la foule.

23. Après l'avoir renvoyée, il gravit la montagne pour y prier à l'écart. La nuit était tombée et il était là, seul.

24. Pendant ce temps la barque était déjà loin de terre, bien secouée par les vagues, car le vent était contraire.

25. Jésus vint à eux peu avant le lever du jour: il marchait sur les eaux.

26. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent effrayés. Ils disaient: "C'est un fantôme!" et ils se mirent à crier tellement ils avaient peur.

27. Tout de suite Jésus leur parla: "Remettez-vous, c'est moi, ne craignez pas!"

28. Pierre alors lui dit: "Seigneur, si c'est toi, donne-moi l'ordre d'aller sur l'eau jusqu'à toi."

29. Et Jésus lui dit: "Viens!" Pierre descend donc de la barque; il marche sur l'eau et s'approche de Jésus.

30. Mais il voit que le vent est fort et il a peur, et comme il commence à s'enfoncer, il crie: "Seigneur, sauve-moi!"

31. Aussitôt Jésus étend la main, le saisit et lui dit: " Homme de peu de foi! Pourquoi as-tu hésité?"

32. Au moment où ils remontaient dans la barque, le vent tomba

33. et ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui en disant: "Vraiment tu es Fils de Dieu!"

34. Ayant achevé la traversée, ils abordèrent la rive de Génésaret.

35. Les hommes de l'endroit le reconnurent et le firent savoir dans tous les environs, de sorte qu'on amenait à Jésus tous ceux qui étaient mal en point.

36. Ils lui demandaient de pouvoir seulement toucher la frange de son vêtement, et tous ceux qui la touchaient étaient sauvés.



Livros sugeridos


“Como é belo esperar!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.