1. Dès le matin, les chefs des prêtres, les Anciens et les maîtres de la Loi, en un mot tout le Sanhédrin, se réunirent en conseil. Après avoir lié Jésus, ils l'emmenèrent et le livrèrent à Pilate.

2. Pilate l'interrogea: "Es-tu bien le roi des Juifs?" Jésus lui répondit: "C'est toi qui le dis."

3. Les chefs des prêtres lançaient contre lui toutes sortes d'accusations,

4. aussi Pilate l'interrogea-t-il de nouveau: "Tu ne réponds rien? Regarde tout ce dont ils t'accusent!"

5. Mais Jésus ne répondait toujours rien, si bien que Pilate était déconcerté.

6. Chaque année, pour la fête, Pilate leur relâchait un prisonnier, celui qu'ils réclamaient.

7. Or il y avait un certain Barabbas qui était dans les chaînes avec ses complices: ils avaient commis un meurtre au cours d'une émeute.

8. La foule vint donc réclamer ce qu'il leur accordait d'habitude.

9. Pilate leur répondit: "Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs?"

10. Il savait bien en effet, que c'étaient les chefs des prêtres qui le livraient par jalousie.

11. Mais les chefs des prêtres manoeuvrèrent la foule et elle demanda que Pilate relâche plutôt Barabbas.

12. Pilate leur adressa de nouveau la parole: "Que vais-je donc faire de celui que vous appelez le Roi des Juifs?"

13. Ils crièrent: "Mets-le en croix!"

14. Pilate insista: "Qu'a-t-il donc fait de mal?" Mais ils crièrent de plus belle: "Mets-le en croix!"

15. Pilate leur relâcha donc Barabbas, car il lui fallait contenter la foule; puis il fit flageller Jésus et le livra à ceux qui allaient le crucifier.

16. Les soldats emmènent donc Jésus à l'intérieur de la cour de garde et rassemblent tout le bataillon.

17. Ils le couvrent d'un manteau rouge de l'armée et lui mettent une couronne qu'ils ont tressée avec des épines.

18. Puis ils se mettent à le saluer: "Salut, roi des Juifs!"

19. Ils lui frappent la tête avec un roseau, ils crachent sur lui et lui font de grandes salutations en pliant le genou devant lui.

20. Quand ils se sont bien moqués de lui, ils lui enlèvent le manteau rouge, lui remettent ses vêtements et le conduisent dehors pour le crucifier.

21. Pour porter sa croix, les soldats réquisitionnèrent un homme qui passait par là en revenant des champs: c'était Simon de Cyrène, le père d'Alexandre et de Rufus.

22. Ils conduisirent Jésus à l'endroit qu'on appelle Golgotha (ce qui veut dire lieu du Crâne).

23. Arrivés là, ils lui donnèrent un mélange de vin et de myrrhe mais Jésus ne voulut pas en prendre.

24. Après l'avoir crucifié, ils partagèrent ses vêtements, tirant au sort la part de chacun.

25. On était au milieu de la matinée quand ils le crucifièrent.

26. Une inscription mentionnait le motif de sa condamnation: "Le roi des Juifs."

27. Avec lui on avait crucifié deux brigands, l'un à sa droite et l'autre à sa gauche.

28. Ainsi s'accomplissait l'Ecriture qui dit: Il a été compté parmi les malfaiteurs.

29. Ceux qui passaient l'insultaient. Ils hochaient la tête et disaient: "Eh! Toi qui détruis le Temple et le rebâtis en trois jours,

30. sauve-toi toi-même, descends de la croix!"

31. De même les chefs des prêtres et les maîtres de la Loi ricanaient entre eux: "Il en a sauvé d'autres, mais il ne se sauvera pas lui-même.

32. Que le Messie, le roi d'Israël, descende maintenant de la croix: alors nous verrons et nous croirons." Même ceux qu'on avait crucifiés avec lui l'insultaient.

33. Il était environ midi, mais ce fut l'obscurité dans tout le pays jusqu'au milieu de l'après-midi.

34. On était à la neuvième heure du jour lorsque Jésus s'écria d'une voix forte: "Elôï, Elôï, lama sabacthani? Ce qui veut dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"

35. En l'entendant, plusieurs de ceux qui étaient présents firent cette réflexion: "Voilà qu'il appelle Elie!"

36. Quelqu'un courut, remplit une éponge de vinaigre, et la fixa à un roseau pour lui donner à boire; il disait: "Attendons, Elie viendra peut-être pour le faire descendre."

37. C'est alors que Jésus poussa un grand cri et rendit le dernier soupir.

38. Le rideau du Sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas,

39. et au même moment, voyant comment Jésus était mort, l'officier romain qui se tenait en face de lui déclara: "En vérité cet homme était fils de Dieu."

40. Un groupe de femmes regardait à distance; parmi elles se trouvaient Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé,

41. qui le suivaient et l'assistaient quand il était en Galilée. Avec elles il y en avait d'autres qui étaient montées avec lui à Jérusalem.

42. On était déjà au soir; comme c'était la Préparation (c'est-à-dire la veille du sabbat),

43. Joseph d'Arimathie arriva. C'était un membre important du Conseil, et un de ceux qui attendaient le Royaume de Dieu. Il n'hésita pas à se rendre chez Pilate pour demander le corps de Jésus.

44. Pilate s'étonna que Jésus soit déjà mort. Il appela donc l'officier et l'interrogea pour savoir s'il était bien mort depuis un moment.

45. Renseigné par cet officier, Pilate autorisa Joseph à prendre le corps.

46. Il acheta un drap, descendit le corps de la croix et l'enveloppa dans le drap. Puis il le déposa dans un tombeau taillé dans le roc et roula une pierre devant l'entrée du tombeau.

47. Marie de Magdala et Marie, mère de Joset, observaient l'endroit où on le déposait.



Livros sugeridos


“O santo silêncio nos permite ouvir mais claramente a voz de Deus”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.