1. Hélas! Le Seigneur dans sa colère, a mis en ténèbres la fille de Sion. Du ciel il a précipité sur terre la splendeur d'Israël. Il n'a plus vu au jour de sa colère, que c'était là l'estrade sous ses pieds.

2. Yahvé a détruit sans pitié, toutes les demeures de Jacob. Dans sa fureur Il a renversé les forteresses de la fille de Juda. Il a jeté à terre, il a déshonoré son roi et ses princes.

3. Emporté par sa colère, il a brisé toute la force d'Israël. Il lui a tiré le bras en arrière, quand il voulait frapper l'ennemi; il a allumé dans Jacob un feu, et la flamme a dévoré de tous côtés.

4. Il a massacré tous ceux qu'on aimait dans les tentes de la fille de Sion; il a déversé sa colère comme un feu.

5. Yahvé s'est présenté en ennemi, il a ruiné Israël, détruisant tous ses palais, renversant ses forteresses; il a multiplié pour la fille de Juda, deuils et lamentations.

6. Il a forcé la clôture de son jardin: il a démoli son Sanctuaire. Yahvé a fait cesser dans Sion, les fêtes et les sabbats. De colère il n'a plus voulu voir le roi ni le prêtre.

7. Yahvé s'est dégoûté de son autel: il a pris en horreur son Sanctuaire, il a fait tomber aux mains de l'ennemi, les murs de son palais; quel vacarme dans la maison de Yahvé! C'était pour eux un jour de fête.

8. Yahvé a renversé, il l'avait décidé, les remparts de la fille de Sion. Sa main a étendu le cordeau, il l'a ramenée quand tout était détruit. Jour de deuil pour le mur et l'avant-mur, tous deux sont dans un triste état.

9. Ses portes sont là enterrées, les barres en sont tombées, brisées. Son roi et ses chefs sont en pays païen, il n'y a plus de loi. Plus rien ne vient aux prophètes: pas une vision qui soit de Yahvé.

10. Les anciens de la fille de Sion assis par terre, se taisent; ils ont jeté la poussière sur leur tête, ils se sont habillés de sacs; et les vierges de Jérusalem, la tête baissée, regardent vers le sol.

11. Les larmes épuisaient mes yeux, mes intérieurs se défaisaient et mon foie se répandait à terre à voir les plaies de mon peuple, lorsque les petits, les enfants, défaillaient sur les places de la ville.

12. Ils disaient à leurs mères: "Où sont le pain et le vin?" Ils défaillaient, comme blessés à mort; sur les places de la ville, et sur le sein de leur mère, ils rendaient l'âme.

13. Que dirai-je de toi, qui est comme toi, fille de Jérusalem? Qui voudra te sauver et te consoler, vierge, fille de Sion? Ta blessure est énorme comme la mer, qui pourrait te guérir?

14. Tes prophètes avaient des visions: ce n'étaient qu'illusions, ils te mentaient. Ils n'ont pas dévoilé ton péché pour t'épargner un exil; ils t'ont donné des visions creuses, des mensonges où tu t'es laissé prendre.

15. Celui qui passe sur le chemin, quand il te voit frappe dans ses mains; on siffle, on secoue la tête: "Oui, c'est la fille de Jérusalem; n'était-ce pas la ville toute en beauté, la joie de toute la terre?"

16. Tous tes ennemis ouvrent la bouche contre toi, ils sifflent et grincent des dents: "Nous l'avons engloutie, disent-ils, c'est le jour que nous attendions! C'est fait, cela s'est fait sous nos yeux!"

17. Yahvé l'avait décidé, il l'a réalisé; il a accompli sa parole. Depuis longtemps il avait averti: il a détruit sans pitié. Tu as fait la joie de tes ennemis quand il a fait triompher tes rivaux.

18. Crie donc vers Yahvé, gémis, fille de Sion; que tes larmes de jour et de nuit coulent comme un torrent Ne t'arrête pas, ne retiens pas la source de tes larmes.

19. Lève-toi et crie dans la nuit dès le début des rondes; laisse s'épancher ton coeur, appelle, frappe chez le Seigneur. Elève tes mains vers lui pour le salut de tes petits.

20. "O Yahvé, regarde et pense un moment: A qui en as-tu jamais fait voir de pareilles? Des femmes ont mangé leurs nourrissons, leurs petits enfants au berceau. Prêtres et prophètes ont été égorgés dans le Sanctuaire du Seigneur.

21. Enfants et vieillards, on les voit étendus sur le sol des rues; mes vierges et mes jeunes sont tombés sous l'épée. Tu as égorgé au jour de ta colère, tu as massacré sans pitié.

22. Tu as invité à la fête tous ceux qu'autour de moi je redoutais. Quand est venue la colère de Yahvé, il n'y a eu ni rescapé, ni fuyard; mon ennemi a exterminé ceux que j'avais bercés et nourris."



Livros sugeridos


“Rezai e continuai a rezar para não ficardes entorpecidos”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.