1. Voici les nations que Yahvé laissa tranquilles pour mettre à l'épreuve Israël, c'est-à-dire les Israélites qui n'avaient pas connu les guerres de Canaan.

2. Il voulait que la jeunesse d'Israël, ceux qui n'avaient pas connu la guerre, apprenne à combattre.

3. Restèrent donc les cinq princes des Philistins, tous les Cananéens et les Sidoniens, et aussi les Hivvites qui habitaient la montagne du Liban, depuis la montagne de Baal-Hermon jusqu'à l'Entrée-de-Hamat.

4. Yahvé voulut donc mettre Israël à l'épreuve et voir s'il obéirait à ses commandements, ceux que Moïse avait donnés à leurs pères.

5. Les Israélites habitèrent au milieu des Cananéens, des Hittites, des Amorites, des Périsites, des Hivvites et des Jébusites.

6. Ils épousèrent leurs filles, ils donnèrent pour leurs fils leurs propres filles, et ils servirent leurs dieux.

7. Les Israélites firent donc ce qui est mal aux yeux de Yahvé. Ils oublièrent Yahvé leur Dieu et servirent les Baals et les Ashérahs.

8. Alors la colère de Yahvé s'enflamma contre Israël. Il les livra aux mains de Kouchan-Richéatayim, roi d'Edom, et les Israélites furent soumis à Kouchan-Richéatayim pendant huit ans.

9. Les Israélites crièrent vers Yahvé, et Yahvé leur fit surgir un sauveur qui les délivra: c'était Otniel, fils de Kénaz, frère cadet de Caleb.

10. L'esprit de Yahvé reposa sur lui et il agit comme juge en Israël. Il partit en guerre et Yahvé livra entre ses mains Kouchan-Richéatayim, roi d'Edom: il écrasa Kouchan-Richéatayim.

11. Le pays fut en paix pendant quarante ans, puis Otniel, fils de Kénaz mourut.

12. Une fois de plus les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de Yahvé, et lui rendit Eglon, roi de Moab, beaucoup plus fort qu'Israël, simplement parce qu'ils faisaient ce qui déplaît à Yahvé.

13. Les Moabites s'allièrent avec les Ammonites et les Amalécites pour combattre Israël, et ils s'emparèrent de la Ville des Palmiers.

14. Pendant dix-huit ans les Israélites furent soumis à Eglon, roi de Moab.

15. Les Israélites crièrent alors vers Yahvé, et Yahvé leur fit surgir un sauveur, Ehoud, fils de Guéra, un homme de Benjamin qui était gaucher. Les Israélites le chargèrent de porter le tribut à Eglon, roi de Moab.

16. Ehoud se fit un poignard à deux tranchants, à lame courte, qu'il portait sous son habit contre sa cuisse droite.

17. Puis il alla offrir le tribut à Eglon, roi de Moab (or Eglon était un homme très gros).

18. De retour, après l'offrande du tribut, Ehoud renvoya les gens venus avec lui pour l'apporter,

19. comme ils étaient déjà aux Idoles de Guilgal. Lui revint sur ses pas et dit: "O roi! J'ai pour toi un message secret." Le roi répondit: "Silence!" Et tous ceux qui se tenaient autour du roi se retirèrent.

20. Alors Ehoud s'approcha de lui, tandis qu'il était assis dans la chambre haute, bien au frais dans ses appartements privés. Ehoud dit: "C'est un message de Dieu que j'ai pour toi." Alors le roi se leva de son siège.

21. Ehoud étendit sa main gauche, saisit le poignard de dessus sa cuisse droite et le lui enfonça dans le ventre.

22. La poignée entra à la suite de la lame et la graisse se referma par-dessus la lame, car il ne retira pas le poignard de son ventre, tandis que les excréments sortaient.

23. Ehoud alors s'échappa par derrière, ferma sur lui les portes de la chambre haute et mit le verrou.

24. Lui sorti, les serviteurs arrivèrent, et voyant les portes de la chambre haute verrouillées, ils se dirent: "Sans doute fait-il ses besoins dans ses appartements privés."

25. Ils attendirent tellement qu'ils en avaient honte, et les portes de la chambre haute ne s'ouvraient toujours pas. Alors ils prirent la clé et ouvrirent: leur maître gisait à terre, mort!

26. Ehoud s'était mis en sûreté pendant qu'ils attendaient. Il repassa par les Idoles et se sauva à Ha-Seïra.

27. Dès qu'il fut arrivé, il sonna du cor dans la montagne d'Ephraïm, et les Israélites descendirent de la montagne à sa suite.

28. Il leur dit: "Suivez-moi, car Yahvé a livré vos ennemis, les Moabites, entre nos mains." Tous descendirent à sa suite, coupèrent les gués du Jourdain en direction de Moab, et ne laissèrent aucun homme s'échapper.

29. En ce temps-là, ils abattirent dix mille hommes de Moab, tous robustes et entraînés: pas un seul n'échappa.

30. En ce jour-là, Moab fut soumis à Israël, et le pays fut en paix durant quatre-vingts ans.

31. Après lui se leva Chamgar, fils d'Anat. Il abattit six cents hommes de chez les Philistins avec un aiguillon à boeufs; lui aussi fut un libérateur d'Israël.



Livros sugeridos


Uma filha espiritual perguntou a Padre Pio: “O Senhor cura tantas pessoas, por que não cura esta sua filha espiritual?” Padre Pio respondeu-lhe em voz baixa: “E não nos oferecemos a Deus?” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.