1. Samson descendit à Gaza. Il y rencontra une prostituée et entra chez elle.

2. On le dit aux gens de Gaza: "Samson est venu ici!" Ils organisèrent des rondes et restèrent à l'affût toute la nuit à la porte de la ville. Ils ne bougèrent pas de toute la nuit car ils disaient: "Attendons-le jusqu'au matin, et alors nous le tuerons."

3. Samson resta couché jusqu'à minuit. Au milieu de la nuit il se leva, saisit les battants de la porte de la ville avec leurs montants et les arracha avec la traverse. Il les mit sur son épaule et les emmena au sommet de la montagne en face d'Hébron.

4. Après cela, il s'attacha à une femme de la vallée de Sorek qui s'appelait Dalila.

5. Les chefs des Philistins vinrent la trouver et lui dirent: "Fais-lui du charme et tâche de savoir d'où lui vient cette grande force et comment nous pourrions nous rendre maîtres de lui, le ligoter et le dompter. Chacun de nous est prêt à te donner onze cents sicles d'argent."

6. Dalila demanda à Samson: "Dis-moi, je te prie, d'où vient ta force extraordinaire? Ne serait-il pas possible de te ligoter et de te dompter?"

7. Samson lui dit: "Si l'on me liait avec sept cordes neuves qui ne sont pas encore sèches, je perdrais ma force et je serais comme un homme quelconque."

8. Les chefs des Philistins lui apportèrent sept cordes neuves qui n'étaient pas encore sèches, et elle le ligota;

9. elle avait caché des hommes dans sa chambre. Elle lui cria: "Les Philistins sont sur toi, Samson!" D'un coup, il rompit les cordes comme se rompt le fil d'étoupe quand il sent le brûlé: on n'eut donc pas le secret de sa force.

10. Dalila dit à Samson: "Tu t'es moqué de moi et tu m'as raconté des mensonges. Tu devrais bien me dire avec quoi il faudrait te lier."

11. Il lui dit: "Si on me liait avec des cordes neuves qui n'ont jamais servi, je perdrais ma force et je serais comme un homme quelconque."

12. Dalila le lia avec des cordes neuves, puis elle dit: "Les Philistins sont sur toi, Samson!" L'embuscade était prête dans la chambre, mais lui rompit les cordes comme du fil.

13. Dalila dit à Samson: "Maintenant encore tu t'es moqué de moi et tu m'as raconté des mensonges. Dis-moi donc avec quoi il faudrait te lier." Il répondit: "Si tu tissais les sept tresses de ma chevelure dans la chaîne d'un tissu, si tu les serrais à l'aide d'un peigne de tisserand, je perdrais ma force et je serais comme un homme quelconque."

14. Elle l'endormit donc, tissa les sept tresses de sa chevelure avec la chaîne d'un tissu, elle les serra à l'aide d'un peigne de tisserand et lui dit: "Les Philistins sont sur toi, Samson!" Il se réveilla de son sommeil, arracha le peigne, la navette et la chaîne.

15. Alors elle lui dit: "Comment peux-tu dire que tu m'aimes? Ton coeur n'est pas avec moi, puisque par trois fois tu t'es moqué de moi et tu ne m'as pas dit d'où venait ta grande force."

16. Comme tous les jours elle le fatiguait et le harcelait avec les mêmes questions, il crut qu'il allait en mourir.

17. Alors il lui ouvrit le plus secret de son coeur. Il lui dit: " Je suis consacré à Dieu depuis le sein de ma mère, et le rasoir n'est jamais passé sur ma tête. Si j'étais rasé, ma force se retirerait de moi et je deviendrais aussi faible que n'importe qui."

18. Cette fois, Dalila vit qu'il lui avait dévoilé les secrets de son coeur. Elle envoya chercher les chefs des Philistins et leur dit: "Venez cette fois, car il m'a dévoilé le plus secret de son coeur." Les chefs des Philistins se rendirent chez elle et ils avaient en main l'argent.

19. Après avoir endormi Samson sur ses genoux, elle appela un homme qui rasa les sept tresses de sa tête et il commença à perdre ses forces: sa force s'était retirée de lui.

20. Alors elle dit: "Les Philistins sont sur toi, Samson!" Il se réveilla de son sommeil et il se dit: "Je m'en sortirai comme les autres fois et je me dégagerai." Mais il ne savait pas que Yahvé s'était retiré loin de lui.

21. Les Philistins le saisirent et lui crevèrent les yeux. Ils le firent descendre à Gaza, le lièrent avec une double chaîne de bronze et le mirent à tourner la meule dans la prison.

22. Cependant, après qu'il eût été rasé, sa chevelure se mit à repousser.

23. C'est alors que les chefs des Philistins se rassemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon leur dieu, et on fit la fête. Ils disaient: "Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi Samson."

24. Les gens du peuple le virent et ils louèrent leur dieu en disant: "Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, qui ravageait le pays et qui faisait tant de morts parmi nous."

25. Quand ils furent tous bien joyeux, ils dirent: "Appelez Samson et qu'il nous amuse!" On alla chercher Samson dans la prison et il fit des tours sous leurs yeux, puis on le plaça entre les colonnes.

26. Samson dit alors au jeune homme qui le tenait par la main: "Tu devrais me conduire: fais-moi toucher les colonnes sur lesquelles le temple est construit, que je puisse m'appuyer contre elles."

27. Or le temple était rempli d'hommes et de femmes. Tous les chefs des Philistins étaient là, et sur la terrasse se tenaient environ trois mille hommes et femmes qui regardaient les jeux donnés par Samson.

28. Alors Samson invoqua Yahvé et dit: "Je t'en prie, Seigneur Yahvé! Souviens-toi de moi et rends-moi fort une dernière fois. Je voudrais d'un seul coup faire payer aux Philistins mes deux yeux!"

29. Samson toucha les deux colonnes du milieu, sur lesquelles le temple était construit, et il s'appuya sur elles: sur l'une de son bras droit, et sur l'autre de son bras gauche.

30. Alors Samson s'écria: "Que je meure avec les Philistins!" Puis de toute sa force il se raidit, et le temple s'effondra sur les chefs et sur tout le peuple qui s'y trouvait. Ceux qu'il entraîna avec lui dans la mort furent plus nombreux que ceux qu'il avait fait mourir durant toute sa vie.

31. Ses frères et toute la famille de son père descendirent et l'emportèrent. Ils le remontèrent et l'enterrèrent entre Soréa et Echtaol, dans le tombeau de Manoa son père. Pendant vingt ans il avait jugé Israël.



Livros sugeridos


“Subamos sem nos cansarmos, sob a celeste vista do Salvador. Distanciemo-nos das afeições terrenas. Despojemo-nos do homem velho e vistamo-nos do homem novo. Aspiremos à felicidade que nos está reservada.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.