1. Le lendemain, Holoferne ordonna à toute son armée et à toutes les troupes auxiliaires qui étaient venues avec lui, de lever le camp pour Béthulie. Elles devaient occuper les pentes de la montagne et livrer bataille aux Israélites.

2. Ce jour-là même, tous les soldats levèrent le camp; il y avait environ cent soixante-dix mille fantassins et douze mille cavaliers, sans compter ceux qui s'occupaient des bagages et la foule considérable qui les accompagnait.

3. Ils s'engagèrent dans le vallon qui est au pied de Béthulie, en direction de la source: ils avançaient depuis Dotaïn jusqu'à Belbaïn, et depuis Béthulie jusqu'à Cyamon, qui se trouve en face d'Esdrelon.

4. Lorsque les Israélites aperçurent cette foule immense, saisis de peur ils se dirent entre eux: "Maintenant ils vont raser tout le pays! Ni les sommets les plus élevés, ni les gorges les plus profondes, ni les collines ne résisteront devant eux!"

5. Chacun prit alors ses armes, on alluma des feux sur les tours et on monta la garde toute la nuit.

6. Le deuxième jour, Holoferne étala toute sa cavalerie sous les yeux des Israélites de Béthulie.

7. Il inspecta soigneusement les sentiers qui montaient vers la ville ainsi que les sources d'eau; il les occupa, il y mit des postes de soldats, et lui-même retourna à son armée.

8. Les princes d'Esaü, les chefs des Moabites et les généraux de la région de la côte, s'approchèrent de lui et lui dirent:

9. "Que notre maître veuille bien nous écouter et pas un de ses hommes ne sera blessé.

10. Le peuple d'Israël compte plus sur la hauteur des montagnes qu'il habite que sur ses lances, car il n'est pas facile d'escalader ces montagnes.

11. Alors, maître, si tu ne veux perdre aucun de tes hommes, n'engage pas contre eux une bataille en règle.

12. Reste dans ton camp et garde avec toi tous les hommes de ton armée, il suffit d'envoyer quelques uns de tes serviteurs pour interdire l'accès de la source qui est au pied de la montagne.

13. Puisque c'est là que les habitants de Béthulie viennent chercher l'eau, la soif les obligera à te livrer leur ville. Pendant ce temps, nous et nos gens, nous monterons sur les crêtes des montagnes les plus proches et nous y établirons des camps de sorte que personne ne puisse sortir de la ville.

14. Ils seront dévorés par la faim, eux, leurs femmes et leurs enfants, et sans même que l'épée ne les frappe, nous les trouverons étendus dans les rues, devant leurs maisons.

15. C'est le bon moyen de leur faire payer cher leur révolte et leur refus de venir pacifiquement à ta rencontre."

16. Ce discours plut à Holoferne et à tous ses officiers, et il décida de suivre leur avis.

17. On envoya donc une troupe de Moabites, et avec eux cinq mille Assyriens. Ils se glissèrent dans le vallon, s'emparèrent des sources et des points d'eau des Israélites.

18. Pendant ce temps, les Edomites et les Ammonites montèrent, prirent position dans la montagne en face de Dotaïn, et envoyèrent une partie de leurs hommes vers le sud et vers l'est, en face d'Egrebel, qui est proche de Chous, sur le torrent de Mochmour. Le reste de l'armée assyrienne s'installa dans la plaine: elle couvrait toute la région. La foule était considérable et les tentes et les bagages formaient un campement énorme.

19. Les Israélites crièrent vers leur Seigneur, leur Dieu. Ils avaient perdu courage en voyant que les ennemis les entouraient et leur coupaient toute retraite.

20. Cela faisait trente-quatre jours que l'armée Assyrienne avec ses fantassins, ses chars et ses cavaliers, les tenaient encerclés; les habitants de Béthulie voyaient toutes les cruches d'eau et toutes les citernes se vider peu à peu.

21. L'eau était rationnée et l'on ne buvait plus à sa soif.

22. Les enfants faisaient peine à voir, les femmes et les jeunes gens tombaient de soif, ils tombaient sans force dans les rues et jusqu'aux portes de la ville.

23. C'est alors que tout le peuple, jeunes gens, femmes et enfants, fit une manifestation bruyante. Ils vinrent protester contre Osias et les anciens de la ville:

24. "Que Dieu juge entre vous et nous! Vous nous avez fait un tort immense! Il fallait traiter avec les Assyriens!

25. Maintenant il n'y a plus personne pour nous secourir, Dieu nous a abandonnés entre leurs mains, nous sommes terrassés par la soif sous leurs yeux et nous allons tous mourir.

26. Il faut les appeler tout de suite et accepter que la ville soit mise au pillage par les gens d'Holoferne et toute son armée.

27. De toutes façons, il vaut beaucoup mieux pour nous de tomber entre leurs mains. Certainement nous serons leurs esclaves, mais au moins, nous n'assisterons pas à la mort de nos nourrissons, ni à celle de nos femmes et de nos enfants.

28. Nous vous supplions au nom du ciel et de la terre, au nom du Dieu et Seigneur de nos pères, qui nous punit à cause de nos fautes et des fautes de nos pères: faites aujourd'hui même ce que nous vous demandons."

29. Toute la foule se lamentait et criait à haute voix vers le Seigneur Dieu.

30. Osias leur dit: "Reprenez courage, mes frères, tenons encore cinq jours! Sûrement le Seigneur aura pitié de nous, il ne nous abandonnera pas jusqu'au bout.

31. Mais si au bout de cinq jours aucun secours ne nous est arrivé, je suivrai votre avis."

32. Il renvoya la foule qui se dispersa dans la ville. Les hommes retournèrent aux remparts et aux tours, pendant que femmes et enfants rentraient à la maison, mais la ville tout entière était plongée dans une profonde angoisse



Livros sugeridos


“Não se desencoraje se você precisa trabalhar muito para colher pouco. Se você pensasse em quanto uma só alma custou a Jesus, você nunca reclamaria!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.