1. Holoferne ordonna alors de la conduire là où l'on avait préparé sa vaisselle d'argent, de lui servir de ses mets et de lui donner à boire de son vin.

2. Mais Judith répondit: "Je n'en mangerai pas, pour ne pas commettre de faute. J'ai apporté suffisamment avec moi."

3. Holoferne lui dit: "Si tes provisions viennent à se terminer, où pourrons-nous trouver une nourriture semblable pour te la donner? Car il n'y a avec nous personne de ta race."

4. Mais Judith lui dit: "Aussi vrai que tu es vivant, mon seigneur, ta servante n'aura pas fini de manger ses provisions que le Seigneur aura exécuté par ma main ce qu'il a projeté."

5. Les officiers d'Holoferne la menèrent alors à sa tente. Elle dormit jusqu'au milieu de la nuit, puis elle se leva avant l'aube.

6. Elle envoya prévenir Holoferne: "Mon seigneur voudra bien ordonner qu'on laisse ta servante sortir pour la prière."

7. Holoferne ordonna à ses gardes de ne pas l'empêcher. Elle resta trois jours dans le camp, mais la nuit elle se rendait dans le vallon de Béthulie, puis elle se baignait dans le camp établi à la source d'eau.

8. Lorsqu'elle remontait, elle priait le Seigneur, le Dieu d'Israël, de conduire ses pas pour le salut de son peuple.

9. Une fois rentrée, purifiée, elle restait dans sa tente jusqu'au moment où on lui servait son repas du soir.

10. Le quatrième jour, Holoferne fit un grand repas pour ses seuls conseillers; il n'invita aucun autre fonctionnaire.

11. Mais il dit à Bagoas, l'eunuque de service: "Va donc persuader cette fille des Hébreux qui est chez toi, de venir chez nous, pour manger et boire avec nous.

12. Ce serait vraiment une honte pour nous de laisser partir une telle femme sans lui avoir parlé à notre façon. Si nous ne réussissons pas, elle se moquera bien de nous."

13. Bagoas sortit donc de chez Holoferne et entra dans la tente de Judith. Il lui dit: "Que cette belle servante n'hésite pas à venir chez mon seigneur. Elle sera entourée d'honneurs et elle boira avec nous le vin de la fête. Ce jour-là, elle sera comme l'une des femmes assyriennes qui sont à demeure dans le palais de Nabukodonozor."

14. Judith répondit: "Qui suis-je pour refuser l'invitation de mon Seigneur? Je ferai absolument tout ce qui est agréable à ses yeux, et ce sera pour moi une grande joie jusqu'au jour de ma mort."

15. Elle se leva, mit ses vêtements de fête et tous ses bijoux; sa servante marchait devant elle. Elle étala pour elle sur le sol, devant Holoferne, les couvertures qu'elle avait reçues de Bagoas, pour son usage personnel. Ainsi elle pourrait s'installer à terre pour manger.

16. Judith entra et s'installa par terre. Holoferne n'avait plus de regards que pour elle. Il en avait l'esprit troublé et il fut pris d'un violent désir de s'unir à elle. En effet, depuis le jour où il l'avait vue, il cherchait une occasion de la séduire.

17. Il lui dit: "Allez, bois, partage notre fête!"

18. Judith répondit: "Je boirai donc seigneur, car, depuis que je suis au monde, jamais la vie ne m'a paru plus belle qu'aujourd'hui."

19. Elle se servit, mangea et but à côté de lui ce que sa servante avait préparé.

20. Quant à Holoferne, il était si joyeux de sa présence qu'il but énormément de vin, beaucoup plus qu'il n'en avait jamais bu en un seul jour depuis sa naissance.



Livros sugeridos


“Seja paciente nas aflições que o Senhor lhe manda.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.