1. Le prêtre Pachéhour, fils d'Immer, qui était le chef des gardes de la Maison de Yahvé, entendit Jérémie qui prophétisait de la sorte.

2. Pachéhour frappa le prophète Jérémie et le fit enchaîner à la Porte-Haute de Benjamin qui donne sur la Maison de Yahvé.

3. Le lendemain, Pachéhour fit délier Jérémie de ses chaînes. Alors Jérémie lui dit: "Maintenant Yahvé ne t'appelle plus Pachéhour, mais "Terreur".

4. Car voici ce que dit Yahvé: Je vais te livrer à la terreur, toi et tous tes amis, ils tomberont sous l'épée de leurs ennemis et tes yeux le verront! Je livrerai de même Juda tout entier aux mains du roi de Babylone pour qu'il déporte les hommes à Babylone ou qu'il les frappe par l'épée.

5. Je livrerai toutes les richesses de cette ville à leurs ennemis, toutes ses provisions, tous les trésors des rois de Juda; ils les pilleront et les ramasseront pour les emporter à Babylone.

6. Quant à toi, Pachéhour, tu partiras en captivité à Babylone avec tous les gens de ta maison. C'est là que tu mourras et que tu seras enterré avec tous tes amis à qui tu as prophétisé le mensonge."

7. Yahvé, tu m'as séduit et je me suis laissé séduire. Tu m'as fait violence et tu as gagné. Tout le jour je suis celui dont on rit; tous se moquent de moi!

8. Je ne parle que pour dire: "Violence!" pour crier: "Dévastation!" La parole de Yahvé est pour moi chaque jour, source d'humiliation et de moquerie.

9. Je me suis dit: "Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom!" Mais c'était en moi comme un feu, qui brûlait et dévorait mes os: j'essayais de le contenir, mais je ne pouvais pas.

10. Je les entendais tout autour de moi: "Dénoncez-le, oui, dénonçons-le!" Même mes proches guettaient ma chute: "Au premier faux pas nous aurons le dessus, alors nous nous vengerons de lui!"

11. Mais Yahvé est avec moi comme un guerrier puissant, c'est pourquoi mes ennemis tomberont: pour eux ce ne sera pas le triomphe, mais l'échec et la honte. Leur humiliation sera définitive, personne jamais ne l'oubliera.

12. Yahvé Sabaot, toi qui examines avec justice, toi qui sondes les reins et les coeurs, prends ta revanche, je voudrais la voir, car c'est à toi que j'ai confié ma cause.

13. Chantez Yahvé, célébrez-le: il a repris la vie du pauvre de la main des méchants!

14. Maudit soit le jour où je suis né, où ma mère me mit au monde: que nul ne le bénisse!

15. Maudit soit celui qui en avisa mon père, qui le combla de joie en lui disant: "C'est un garçon que tu as!"

16. Que cet homme ait le sort des villes où Yahvé déversa sans pitié sa colère! Qu'il entende au matin les cris d'alarme, et à midi encore les appels de trompette,

17. pour ne m'avoir pas tué dès le sein. Ma mère aurait été mon tombeau, je serais resté dans son sein pour toujours.

18. Pourquoi en suis-je sorti, si je ne dois connaître que peines et tourments, et finir mes jours dans l'humiliation?



Livros sugeridos


“Subamos sem nos cansarmos, sob a celeste vista do Salvador. Distanciemo-nos das afeições terrenas. Despojemo-nos do homem velho e vistamo-nos do homem novo. Aspiremos à felicidade que nos está reservada.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.