1. Après cela, Jésus alla sur les bords de la mer de Galilée, du côté de Tibériade.

2. Une foule nombreuse le suivait, car elle voyait les signes miraculeux qu'il opérait sur les malades.

3. Jésus monta sur la colline, et là il s'assit avec ses disciples.

4. La Pâque, la fête des Juifs, était proche.

5. Jésus, donc, leva les yeux et vit cette grande foule qui montait vers lui. Alors il dit à Philippe: "Où allons-nous acheter des pains pour qu'ils aient à manger?"

6. Jésus disait cela pour voir comment Philippe allait réagir, car lui savait ce qu'il allait faire.

7. Philippe lui répond: "Même avec deux cents pièces d'argent, le pain ne suffirait pas pour que chacun en ait un morceau."

8. Un des disciples de Jésus, André, le frère de Simon-Pierre, dit alors:

9. "Il y a là un garçon avec cinq pains d'orge et deux poissons: nous voilà bien pour nourrir toute cette foule!"

10. Mais Jésus dit: "Faites asseoir tout ce monde." Il y avait beaucoup d'herbe à cet endroit et les hommes s'assirent; ils étaient environ cinq mille.

11. Jésus donc prend les pains et rend grâce, puis il en donne à ce monde qui s'est mis à l'aise, et il leur donne de même du poisson, autant qu'ils en veulent.

12. Quand ils ont tous mangé à leur faim, Jésus dit à ses disciples: "Ramassez les morceaux qui restent, il ne faut rien perdre."

13. On les ramasse donc et on remplit douze corbeilles avec les débris des cinq pains d'orge, tout ce qu'on n'avait pas mangé.

14. A la vue du signe que Jésus venait de faire, les gens commencèrent à dire: "Cet homme est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde!"

15. Jésus comprit qu'ils allaient l'enlever pour le proclamer roi; alors, une fois de plus, il les laissa et s'en alla tout seul dans la montagne.

16. En fin de journée les disciples descendirent vers le rivage.

17. Il faisait déjà nuit et Jésus n'était toujours pas là avec eux. Ils montèrent donc dans une barque, cherchant à traverser la mer en direction de Capharnaüm,

18. mais la mer était déchaînée car le vent soufflait très fort.

19. Quand ils avaient déjà ramé quatre ou cinq kilomètres, ils virent Jésus qui s'approchait de la barque: il marchait sur la mer et les disciples eurent vraiment peur.

20. Mais lui leur dit: "C'est moi, ne craignez pas."

21. Et comme ils voulaient le prendre dans la barque, au même moment la barque toucha terre à l'endroit vers lequel ils se dirigeaient.

22. Le lendemain, la foule qui était restée de l'autre côté de la mer se rendit compte qu'il n'y avait pas eu d'autre barque que celle-là et que Jésus n'y était pas monté avec ses disciples: ils étaient partis seuls.

23. Cependant des bateaux étaient arrivés de Tibériade près de l'endroit où l'on avait mangé le pain lorsque le Seigneur rendit grâces.

24. Lorsque tous ces gens virent que Jésus n'était pas là, et ses disciples non plus, ils montèrent sur ces bateaux à la recherche de Jésus, et ils vinrent à Capharnaüm.

25. A peine l'eurent-ils trouvé de l'autre côté de la mer qu'ils lui dirent: "Rabbi, Maître, comment es-tu venu?"

26. Alors Jésus leur répond: "En vérité, en vérité, je vous le dis: vous me cherchez, non parce que vous avez vu à travers les signes, mais parce que vous avez eu du pain et que vous avez bien mangé.

27. Travaillez, non pas pour la nourriture qui disparaît, mais pour la nourriture qui demeure et qui devient vie éternelle. C'est le Fils de l'Homme qui vous la donnera; c'est lui que Dieu le Père a marqué de son sceau."

28. Alors on lui dit: "Pour travailler aux oeuvres de Dieu, que devons-nous faire?"

29. Et Jésus leur répond: "L'oeuvre de Dieu, c'est que vous ayez foi en celui qu'il a envoyé."

30. Ils lui disent: "Que fais-tu, quel signe avons-nous vu pour que nous croyions en toi? Qu'es-tu capable de faire?

31. Nos pères ont mangé la manne dans le désert, comme dit l'Ecriture: Il leur a donné à manger le pain venu du ciel".

32. Jésus leur répond: "En vérité, en vérité, je vous le dis: ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel; c'est mon Père qui vous donne le vrai pain descendu du ciel.

33. Celui qui descend du ciel et donne la vie au monde, c'est lui le pain de Dieu."

34. Alors les gens lui disent: "Donnez-nous donc ce pain."

35. Et Jésus leur répond: "Je suis le pain de vie: celui qui vient à moi n'aura jamais faim, celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif.

36. Mais vous avez vu et vous n'avez pas cru: cela, je vous l'ai déjà dit.

37. Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne rejetterai pas celui qui vient à moi.

38. Car je suis descendu du ciel, non pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m'envoie.

39. Voici ce que veut celui qui m'a envoyé: que je ne perde rien de ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour.

40. Oui, c'est la volonté de mon Père: quiconque voit le Fils et croit en lui doit vivre de vie éternelle, et moi je le ressusciterai au dernier jour."

41. Les Juifs commencèrent à protester parce que Jésus avait dit: "Je suis le pain qui est descendu du ciel."

42. Ils disaient: "Nous connaissons son père et sa mère, n'est-ce pas? Il n'est que Jésus fils de Joseph. Et maintenant il vient nous dire qu'il est descendu du ciel!"

43. Jésus leur dit ceci: "Ne protestez pas entre vous.

44. Personne ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire; moi, alors, je le ressusciterai au dernier jour.

45. Il est écrit dans les livres des prophètes: Tous seront enseignés par Dieu. C'est ainsi que vient à moi celui qui a entendu et s'est laissé instruire par le Père.

46. Car personne, bien sûr, n'a vu le Père; un seul a vu le Père, celui qui vient d'auprès de Dieu.

47. En vérité, en vérité, je vous le dis: celui qui croit vit de vie éternelle."

48. "Je suis le pain de vie.

49. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, mais ils sont morts.

50. Voici maintenant le pain qui est descendu du ciel, celui qui en mange ne meurt pas.

51. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel; si quelqu'un mange de ce pain, il vivra pour toujours. Et ce pain que je donnerai, c'est ma chair livrée pour la vie du monde."

52. Les Juifs commencèrent à se diviser. Ils disaient: "Cet homme va-t-il nous donner à manger de la chair?"

53. Jésus leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis: si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'Homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n'avez pas la vie en vous.

54. Celui qui mange ma chair et boit mon sang vit de vie éternelle, et moi je le ressusciterai au dernier jour.

55. Ma chair est vraiment nourriture, et mon sang est vraiment une boisson.

56. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.

57. De même que je vis par le Père, car le Père qui m'a envoyé est vivant, de la même façon celui qui me mange vivra par moi.

58. Voici le pain qui est descendu du ciel. Ce ne sera pas comme pour vos pères qui ont mangé, et ensuite ils sont morts: celui qui mange ce pain vivra pour toujours."

59. Voilà ce que Jésus a dit dans la synagogue, quand il enseignait à Capharnaüm.

60. Après l'avoir entendu, bon nombre de ses disciples dirent: "Ce langage est dur à accepter, qui voudra l'écouter?"

61. Jésus savait en lui-même que ses disciples protestaient; il leur dit: "Tout cela vous scandalise?

62. Que direz-vous lorsque vous verrez le Fils de l'Homme remonter où il était auparavant?

63. C'est l'Esprit qui fait vivre, la chair ne sert de rien; les paroles que je vous ai dites sont esprit, et elles sont vie.

64. Mais certains d'entre-vous ne croient pas." Jésus savait en effet dès le début quels étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui allait le trahir.

65. Et il ajouta: "Voici la raison pour laquelle je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui a pas été donné par le Père."

66. Ce jour-là beaucoup de disciples firent marche arrière et cessèrent de le suivre.

67. Jésus dit alors aux Douze: "N'allez-vous pas partir, vous aussi?"

68. Pierre lui répondit: "Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle,

69. et nous, nous croyons et nous savons que tu es le Saint de Dieu."

70. Jésus leur dit: "N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous, les Douze? et pourtant l'un de vous est un démon."

71. Jésus parlait de Judas, fils de Simon Iscariote. C'est lui, l'un des Douze, qui allait livrer Jésus.



Livros sugeridos


“Nas tribulações é necessário ter fé em Deus.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.