1. Après cela il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.

2. A Jérusalem, près de la Porte des Brebis, il y a une piscine appelée en hébreu Bétesda. Elle a cinq rangées d'arcades,

3. et sous les arcades étaient étendus une quantité de malades, avec des aveugles, des boiteux et des paralysés. (Tous attendaient que l'eau bouge,

4. car de temps en temps un ange du Seigneur descendait dans la piscine et faisait bouillonner l'eau. Lorsque l'eau avait été agitée, le premier qui descendait était guéri, quelle que soit sa maladie.)

5. Il y avait donc là un homme qui était infirme depuis trente-huit ans.

6. Jésus le voit étendu. Quand il apprend que l'homme est là depuis fort longtemps, il lui dit: "Veux-tu guérir?"

7. L'infirme lui répond: "Vous savez, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine aussitôt que l'eau a été agitée, et avant que j'y aille, un autre est déjà descendu."

8. Jésus lui dit alors: "Lève-toi, prends ton brancard et marche."

9. Au même moment l'homme est guéri, il prend son brancard et il marche. Mais voilà que c'était un jour de sabbat.

10. Les Juifs dirent à celui qui avait été guéri: "C'est le sabbat, tu ne peux pas transporter ton brancard."

11. Il leur répondit: "C'est celui qui m'a guéri qui m'a dit d'emporter mon brancard et de marcher."

12. Ils lui demandèrent donc: "Mais qui est cet homme qui t'a dit: Va, emporte-le?"

13. L'homme qui avait été guéri ne le savait pas, car Jésus avait disparu dans la foule.

14. Plus tard cependant, Jésus le rencontre dans le Temple et lui dit: "Te voilà guéri; ne pèche plus, car il pourrait t'arriver bien pire."

15. L'homme alla donc dire aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri,

16. et les Juifs s'indignèrent contre Jésus parce qu'il avait fait cela le jour du sabbat.

17. Mais Jésus leur dit: "Mon Père est encore au travail, alors moi aussi je travaille."

18. Ainsi Jésus ne se contentait pas de violer la loi du sabbat, mais encore il appelait Dieu son propre Père, se faisant ainsi l'égal de Dieu. Avec cela les Juifs avaient bien plus envie de le tuer.

19. Jésus prit la parole; il leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis: le Fils ne peut rien faire de lui-même; il faut qu'il le voie faire par son Père. Si celui-ci fait quelque chose, le Fils le fait également.

20. Comme le Père aime le Fils, il lui montre tout ce qu'il fait; et il lui fera voir des oeuvres bien plus importantes que ces choses-là: vous en serez tous stupéfaits.

21. Vous savez que le Père réveille les morts et leur donne la vie; de la même façon le Fils donne la vie à qui il veut.

22. Sachez aussi que le Père ne juge personne; mais il a donné au Fils la responsabilité de juger,

23. afin que tous respectent le Fils comme ils respectent le Père. Celui qui ne respecte pas le Fils ne respecte pas le Père qui l'a envoyé.

24. En vérité, en vérité, je vous le dis: celui qui écoute mes paroles et croit en celui qui m'a envoyé, vit de vie éternelle. Il n'a plus à être jugé, car il est passé de la mort à la vie.

25. En vérité, en vérité, je vous le dis: l'heure vient, et elle est déjà là, où les morts vont entendre l'appel du Fils de Dieu et ceux qui l'écouteront vivront.

26. Car le Fils possède en lui-même la vie, tout comme le Père possède en lui-même la vie.

27. Et le Père lui a donné le pouvoir de juger parce qu'il est un fils d'homme.

28. Ne soyez pas surpris: l'heure vient, et elle est déjà là, où tous ceux qui sont dans la tombe entendront son appel.

29. Et ils sortiront: pour ceux qui ont fait le bien, la résurrection sera vie, mais pour ceux qui ont fait le mal, la résurrection sera châtiment.

30. Je ne peux rien faire de moimême, mais je juge selon ce que j'entends, et mon jugement est juste parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

31. Si je me recommande moi-même, mon témoignage ne vaut pas,

32. mais c'est un autre qui me recommande et je sais que son témoignage est vrai quand il me recommande.

33. De votre côté, vous avez fait demander à Jean et il a rendu témoignage à la vérité.

34. Je rappelle cela pour vous-mêmes, pour que vous soyez sauvés, car personnellement je ne me fais pas recommander par un homme.

35. Jean était une lampe qui brûle et illumine, et pour un moment vous vous sentiez bien avec sa lumière.

36. Mais moi, j'ai une recommandation meilleure que celle de Jean: ce sont les oeuvres que mon Père m'a demandé de mener à bien. Les oeuvres que je fais parlent en ma faveur et montrent que le Père m'a envoyé.

37. Et le Père qui m'a envoyé a aussi parlé en ma faveur. Vous n'avez jamais entendu sa voix, comme vous n'avez jamais vu sa face,

38. mais même sa parole ne demeure pas en vous si vous ne croyez pas celui qu'il a envoyé.

39. Cherchez dans les Ecritures, puisque vous croyez que vous y trouverez la vie éternelle: ces Ecritures, justement, parlent de moi.

40. Mais vous ne voulez pas venir à moi et trouver ainsi la vie.

41. Je ne cherche pas une gloire humaine.

42. Mais je sais qu'il n'y a pas d'amour de Dieu en vous,

43. car je suis venu au nom de mon Père et vous ne me faites pas accueil; si un autre vient en son propre nom, vous le recevez.

44. Ainsi vous faites crédit à la renommée qu'on se donne l'un à l'autre, et vous ne recherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique: comment donc pourriez-vous croire?

45. Ne croyez pas que je serai votre accusateur auprès du Père: c'est Moïse qui vous accuse, celui en qui vous mettez vos espoirs.

46. Si vous aviez foi en Moïse, vous croiriez en moi, car il a écrit sur moi.

47. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles?



Livros sugeridos


“Tenhamos sempre horror ao pecado mortal e nunca deixemos de caminhar na estrada da santa eternidade.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.