1. Il y avait un malade: c'était Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de sa soeur Marthe.

2. Cette Marie était la même qui a parfumé le Seigneur avec de la myrrhe et lui a essuyé les pieds avec ses cheveux. Son frère Lazare était malade.

3. Les soeurs envoyèrent donc à Jésus ce message: "Seigneur, celui que tu aimes est malade."

4. Lorsque Jésus l'apprit, il déclara: "Cette maladie n'ira pas à la mort; elle est pour la gloire de Dieu et par elle le Fils de Dieu sera glorifié."

5. Jésus aimait Marthe, et sa soeur, et Lazare.

6. Pourtant, quand il sut que La-zare était malade, il resta encore deux jours au même endroit.

7. Après quoi il dit aux disciples: "Retournons en Judée."

8. Les disciples lui dirent: "Rabbi, récemment les Juifs voulaient te tuer à coups de pierres, et tu retournes là-bas?"

9. Jésus leur répondit: "Ne faut-il pas douze heures pour faire une journée? Tant qu'on marche de jour on ne trébuche pas, parce qu'on voit la lumière de ce monde.

10. Mais si on marche de nuit, c'est qu'on n'a pas en soi la lumière, et alors on trébuche."

11. Telle fut la réponse de Jésus. Puis il leur dit: "Notre ami Lazare s'est endormi, mais j'y vais pour le réveiller."

12. Les disciples lui dirent: "Seigneur, s'il s'est endormi, il va guérir."

13. Jésus voulait dire que Lazare était mort, et eux l'avaient compris du sommeil ordinaire.

14. Alors Jésus leur dit clairement: "Lazare est mort,

15. mais je suis heureux pour vous de ne pas avoir été là, car cela vous fera croire. Allons chez lui."

16. A ce moment Thomas, qu'on appelait le Jumeau, dit aux autres disciples: "Allons-y, nous aussi, nous allons mourir avec lui!"

17. Lorsque Jésus arriva, Lazare était déjà dans la tombe depuis quatre jours.

18. Comme Béthanie est tout près de Jérusalem, à un peu plus de deux kilomètres,

19. beaucoup de Juifs étaient venus chez Marthe et Marie pour les consoler de la mort de leur frère.

20. Quand Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui pendant que Marie restait assise à la maison.

21. Alors Marthe dit à Jésus: "Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

22. Pourtant je sais que tu peux tout demander à Dieu, et Dieu te l'accordera."

23. Jésus lui dit: "Ton frère va se relever."

24. Marthe lui dit: "Je sais qu'il se relèvera au dernier jour, celui de la résurrection."

25. Jésus lui dit: "C'est moi qui suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s'il vient à mourir, vivra.

26. Le vivant, celui qui croit en moi, ne mourra pas pour toujours. Crois-tu cela?"

27. Elle répondit: "Oui Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde."

28. Ayant dit cela, elle alla appeler sa soeur Marie et lui dit à voix basse: "Le Maître est là et il t'appelle."

29. Quand elle l'apprit, elle se leva aussitôt et vint à la rencontre de Jésus.

30. Jésus n'était pas encore entré dans le village, il était là où Marthe l'avait rencontré.

31. En voyant Marie se lever précipitamment et sortir, les Juifs qui étaient avec elle à la maison pour la consoler la suivirent, car ils pensaient qu'elle allait pleurer à la tombe.

32. Mais lorsque Marie arriva là où était Jésus, dès qu'elle le vit elle tomba à ses pieds. Elle lui dit: "Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort."

33. Quand Jésus la vit qui se lamentait, et tous les Juifs qui reprenaient la lamentation, son esprit en fut secoué et il se troubla.

34. Il dit: "Où l'avez-vous mis?" Ils répondirent: "Seigneur, viens voir."

35. Et Jésus pleura.

36. Les Juifs firent cette réflexion: "Voyez comme il l'aimait!"

37. Pourtant certains d'entre eux dirent: "S'il a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas faire que celui-ci ne meure pas?"

38. De nouveau Jésus frémit et il alla vers la tombe. C'était une caverne avec une pierre qui bouchait l'entrée.

39. Jésus dit: "Enlevez la pierre." Marthe, la soeur du mort, lui dit: "Seigneur, il en est à son quatrième jour et il sent déjà."

40. Jésus lui dit: "Ne t'ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?"

41. On enlève donc la pierre. Jésus lève les yeux au ciel et dit: "Père, je te rends grâces car tu m'as écouté.

42. Je savais bien que toujours tu m'écoutes, mais je le dis en pensant à ces gens qui m'entourent, car ils pourront croire que tu m'as envoyé."

43. Puis Jésus appelle d'une voix forte: "Lazare, dehors, viens ici!"

44. Et voilà que sort celui qui était mort; ses mains et ses pieds sont liés avec les bandes, et son visage est encore enveloppé du couvre-tête. Alors Jésus leur dit: "Déliez-le, et qu'il puisse marcher!"

45. Beaucoup de Juifs qui étaient venus chez Marie crurent en Jésus après avoir vu ce qu'il avait fait.

46. Mais certains d'entre eux allèrent dire aux Pharisiens ce que Jésus avait fait.

47. Les Pharisiens et les chefs des prêtres appelèrent à un conseil, et là ils dirent: "Où en sommes-nous? Cet homme fait quantité de miracles.

48. Si nous le laissons faire, tous vont croire en lui. Les Romains vont alors intervenir, et ils sont capables de tout détruire: nous-mêmes, le Temple et la nation."

49. A ce moment l'un d'eux intervint: c'était Caïphe, le Grand Prêtre pour cette année-là, et il dit: "Vous ne savez pas vous y prendre.

50. Faites le compte: il vaut mieux qu'un seul homme meure pour tout le peuple, plutôt que de voir la ruine de toute la nation."

51. Caïphe n'a pas dit cela de lui-même; il était le Grand Prêtre de cette année-là, et il était prophète quand il disait que Jésus allait mourir pour la nation.

52. En fait, ce n'était pas seulement pour la nation mais aussi pour rassembler dans l'unité les enfants de Dieu dispersés.

53. Ce jour-là ils décidèrent de le tuer.

54. Pour cette raison Jésus ne pouvait plus circuler sans danger chez les Juifs. Il s'éloigna vers le désert et il demeura avec ses disciples dans une ville nommée Ephraïm.

55. La Pâque des Juifs était proche et beaucoup montèrent de leurs campagnes à Jérusalem avant la Pâque pour se purifier.

56. Ils cherchaient Jésus et, quand ils se retrouvaient dans le Temple, ils disaient: "Qu'en pensez-vous? Etes-vous sûrs qu'il ne viendra pas à la fête?"

57. Pour leur part, les grands prêtres et les Pharisiens avaient donné des instructions: si quelqu'un savait où il était, il devait le dénoncer pour qu'on l'arrête.



Livros sugeridos


“Desapegue-se daquilo que não é de Deus e não leva a Deus”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.