1. En ce jour-là sur la terre de Juda on chantera ce chant: Nous avons une ville forte; avec son mur et son avant-mur elle est notre salut.

2. Ouvrez les portes, laissez entrer la nation juste, qui demeure fidèle

3. et qui reste ferme. Tu la gardes en paix car elle a mis en toi sa confiance.

4. Mettez votre confiance en Yahvé, toujours, car Yahvé sera toujours un rocher.

5. Il a abaissé les habitants de là-haut, il a jeté à terre la cité imprenable, il l'a réduite en poussière.

6. Maintenant on la piétine, sur elle passent les pieds des petits, les pas des pauvres.

7. Le chemin pour le juste est toujours droit, tu aplanis, toi, le sen tier du juste.

8. Tu le sais, Yahvé, nous ne cherchons rien hors du chemin de tes commandements. Ton nom, ton souvenir font le bonheur de nos âmes;

9. de nuit mon âme aspire à toi, et dès le matin mon esprit est en éveil. Lorsque tes sentences atteignent la terre, les habitants du monde appren nent la justice;

10. mais fait-on grâce au méchant, il n'apprend pas la justice, il commet le mal dans le pays de la droiture, il ne voit pas la majesté de Yahvé.

11. Yahvé, ta main menace mais ils ne le voient pas. Qu'ils voient ton amour pour ton peuple et qu'ils en soient couverts de honte. Que le feu de ta colère dévore tes ennemis.

12. O Yahvé, donne-nous la paix, toi seul peux mener à bien ce que nous faisons.

13. Yahvé, notre Dieu, d'autres maîtres que toi nous ont dominés, mais nous ne connaissons que toi et nous célébrons ton nom.

14. Les morts ne revivront pas, les ombres ne se relèveront pas, car tu les as jugés, tu les as fait périr; tu as effacé jusqu'à leur souvenir.

15. Yahvé, tu as fait grandir la nation, tu l'as fait grandir pour ta gloire et tu as repoussé les frontières du pays.

16. Dans le malheur nous t'avons recherché, au temps de l'oppression et de tes châtiments.

17. Tu nous vois, Yahvé, semblables à la femme enceinte sur le point d'en fanter, qui se tord et crie dans les douleurs.

18. Nous avons conçu, nous avons connu les douleurs, mais nous n'avons en fanté que le vent, nous n'avons pas apporté le salut à la terre, et les nouveaux habitants du monde ne sont pas nés.

19. Que tes morts revivent, que tes cadavres se relèvent! Que se réveillent et crient de joie ceux qui sont retournés à la poussière! Car ta rosée est rosée de lumière, et la terre nous rendra vivants ses morts.

20. Va, mon peuple! Entre dans tes chambres, ferme la porte derrière toi, cache-toi ne serait-ce qu'un instant, le temps que passe la Colère!

21. Car voici que Yahvé sort de sa retraite pour faire payer leurs crimes aux habitants de la terre. La terre laissera voir le sang répandu, elle ne cachera plus ceux qu'on a massacrés.



Livros sugeridos


“O Coração de Jesus não deixará cair no vazio a nossa oração se ela for plena de fé e de confiança.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.