1. Malheur à ceux qui font des lois injustes et n'écrivent que pour instituer l'oppression.

2. Ils privent les malheureux de leur dû et jouent avec les droits des pauvres de mon peuple. Les veuves deviennent leur proie, ils dépouillent l'orphelin.

3. Que ferez-vous au jour du règlement de comptes? Où fuirez-vous pour chercher du secours lorsque viendra la ruine imprévue? Où déposerez-vous vos trésors?

4. Rien à faire! Vous serez chargés de chaînes, ou vous tomberez parmi les morts. Car la colère de Yahvé n'est toujours pas satisfaite, sa main menace encore!

5. Malheur à l'Assyrie, le fouet de ma colère, le bâton que je lève dans ma fureur,

6. que je dresse contre une nation hypocrite, que j'envoie contre le peuple qui me met en colère pour en ramasser les dépouilles et emporter tout le butin, pour le piétiner comme on piétine la terre des rues.

7. Mais le roi d'Assyrie n'entre pas dans ce projet, il ne voit pas ainsi les choses, Lui n'a qu'une idée en tête: détruire, supprimer de nombreuses nations.

8. Il se dit: "Tous mes chefs ne valent-ils pas des rois?

9. N'ai-je pas eu Kalno après Karkémich, Samarie après Damas, Hamat après Arpad?

10. J'ai bien su frapper les royaumes des idoles, plus riches en statues que Jérusalem et Samarie.

11. Ce que j'ai fait à Samarie et ses idoles, je le ferai pour Jérusalem et ses objets sacrés."

12. Mais voilà, quand le Seigneur aura terminé son oeuvre sur la montagne de Sion, à Jérusalem, il s'en prendra à l'insolence du roi d'Assyrie qui est si fier de ses exploits:

13. "Tout cela, dit-il, je l'ai fait parce que je suis fort, parce que je suis sage et intelligent! J'ai déplacé les frontières des peuples, j'ai pillé leurs richesses, j'ai ruiné des villes habitées.

14. De ma main j'ai pris les trésors des peuples, comme on ramasse dans un nid des oeufs abandonnés, et pas un n'a battu de l'aile, aucun n'a ouvert le bec ou poussé un cri."

15. Qui doit se vanter, la hache ou celui qui s'en sert? Qui doit être fier, la scie ou celui qui travaille avec? Est-ce le fouet qui met en mou vement celui qui le lève? Entre le bâton et celui qui n'est pas de bois, qui soulève l'autre?

16. Aussi le Seigneur, Yahvé Sabaot, est près de frapper et de consumer les puissants d'Assyrie. Le feu va prendre sous leur faste, et ce sera un brasier.

17. Oui, la Lumière d'Israël sera un feu, et son Saint, une flamme. En un seul jour elle va brûler et dévorer, ses ronces et ses épines.

18. La gloire de sa forêt et ses arbres fruitiers se défait, disparaît, corps et âme; elle perd le souffle et meurt.

19. Il reste si peu d'arbres dans la forêt qu'un enfant pourrait les compter.

20. En ces jours-là le reste d'Israël, les survivants de la maison de Ja cob, cesseront de s'appuyer sur celui qui les bat; ils seront fidèles et ils s'appuieront sur Yahvé, le Saint d'Israël.

21. Un reste reviendra vers le Dieu fort, le reste de Jacob.

22. Oui, Is raël! Même si ton peuple était nombreux comme le sable du bord des mers, seul un reste reviendrait. La ruine est décidée, justice entière sera faite.

23. Le Seigneur fera dans tout le pays extermination et nettoyage.

24. C'est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur, Yahvé Sabaot: "O mon peuple, toi qui habites en Sion, ne tremble pas devant l'Assyrie qui te frappe de son bâton et use avec toi de la trique, comme faisaient les Egyp tiens.

25. Car dans bien peu de temps ma colère s'apaisera et c'est lui que ma fureur détruira.

26. Yahvé Sabaot lèvera le fouet contre lui comme il a frappé Madian au Rocher d'Oreb, comme il a frappé l'Egypte avec le bâton qu'il tenait levé sur la mer.

27. Alors, en ce jour-là, le fardeau tombera de ton épaule, son joug tom bera de ton cou, et l'abondance remplacera l'oppression.

28. L'Assyrien est monté contre Ayat, il est passé à Migron, il a laissé ses bagages à Mikmas.

29. Il a traversé le défilé, puis il a dit: "Guéba sera le point d'étape." Rama a tremblé, Guibéa de Saül s'est enfuie.

30. Fais-toi entendre Bat-Gallim! Fais attention Laïcha! Réponds-lui Anatot!

31. Madména s'est enfuie; les habitants de Guébim se sont cachés.

32. Au jourd'hui il fera halte à Nob et déjà il tend la main vers la montagne de la fille de Sion, vers la colline de Jérusalem.

33. Mais voici que le Seigneur, Yahvé Sabaot, a pris la hache, il abat les branches; ceux qui se dressent haut sont coupés, les orgueilleux sont ra baissés.

34. Sa lame tranche les taillis de la forêt et le Liban s'affaisse avec sa gloire.



Livros sugeridos


“Há alegrias tão sublimes e dores tão profundas que não se consegue exprimir com palavras. O silêncio é o último recurso da alma, quando ela está inefavelmente feliz ou extremamente oprimida!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.