1. La première alliance avait une liturgie et un sanctuaire comme on peut en avoir en ce monde.

2. On prépara donc une première tente avec le chandelier, la table et les pains qu'on présente à Dieu: c'est le Lieu Saint.

3. Ensuite, au-delà du second rideau, se trouve le Saint des Saints

4. avec l'autel d'or pour les parfums et l'Arche d'Alliance toute recouverte d'or, avec à l'intérieur de la manne dans un vase d'or, le bâton d'Aaron qui avait fleuri, et les tables de l'Alliance.

5. Et au-dessus de l'Arche, les Chérubins de Gloire dont les ailes couvrent le Lieu du Pardon; mais ce n'est pas le moment d'en parler en détail.

6. Dans ces conditions, les prêtres ont accès en tout temps à la première tente pour le service liturgique,

7. mais seul le grand-prêtre entre dans la seconde, une seule fois par an, et seulement avec le sang qu'il vient offrir pour ses erreurs et pour celles du peuple.

8. De cette façon l'Esprit Saint nous montre que le chemin du sanctuaire ne peut être ouvert tant que la première tente est encore debout.

9. C'est une leçon pour le temps présent. On a beau offrir des dons et des victimes, elles ne donnent pas à celui qui les offre la perfection intérieure.

10. Tout cela n'est qu'aliments, boissons, baptêmes et purifications, en un mot, des règles humaines qui attendent une réforme.

11. Le Christ est venu comme le grand-prêtre qui administre les dons de Dieu propres des temps nouveaux. Il est entré dans un autre sanctuaire, plus grand et plus parfait, qui n'est pas l'oeuvre de l'homme, je veux dire qu'il n'est pas de ce monde.

12. Ce n'était pas le sang des boeufs et des boucs qui lui ouvrait le sanctuaire, mais son propre sang, quand il a obtenu une fois pour toutes le salut définitif.

13. Le sang des taureaux et des boucs, et l'aspersion avec les cendres d'une vache, peuvent redonner à ceux qui sont souillés une pureté tout extérieure;

14. mais bien plus sûrement le sang du Christ qui s'est offert lui-même à Dieu par l'Esprit éternel comme une victime sans tache, lavera notre conscience des oeuvres de mort pour que nous servions le Dieu vivant.

15. Voilà comment il est le médiateur d'une nouvelle alliance. Sa mort a racheté les manquements à la première alliance, et maintenant ceux que Dieu appelle peuvent bénéficier de la promesse, c'est-à-dire de l'éternel héritage.

16. Quand il y a alliance, ou testament, il faut que meure celui qui a fait le testament.

17. Un testament n'a pas d'effet avant la mort: il n'a pas de valeur tant que vit celui qui l'a fait.

18. C'est pourquoi déjà la première alliance a été célébrée avec du sang.

19. Moïse a commencé par exposer au peuple toutes les exigences de la Loi. Ensuite il a pris le sang des boeufs mêlé avec de l'eau, de la laine rouge et du bois d'hysope, et il en a aspergé le livre et tout le peuple.

20. Et il a dit: Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a disposée pour vous.

21. De même il a aspergé de sang la Tente avec tous les objets liturgiques.

22. D'ailleurs, selon la Loi, presque toutes les purifications demandent du sang. S'il n'y a pas de sang versé, il n'y a pas de pardon.

23. Sans doute il fallait purifier de la sorte ces choses qui ne sont que l'image du culte surnaturel; mais alors ce culte céleste réclame de bien meilleurs sacrifices.

24. Car il ne s'agit plus d'un sanctuaire fait de main d'homme, figure d'un autre qui est le vrai; le Christ est entré dans le ciel même, et c'est là qu'il s'est présenté face à Dieu pour nous.

25. Il n'avait pas à s'offrir lui-même de façon répétée, comme fait le grand-prêtre: lui peut bien revenir chaque année, car le sang n'est pas le sien.

26. Mais alors le Christ aurait dû souffrir bien des fois la Passion depuis la création du monde. De fait, il s'est présenté une seule fois, quand l'histoire était à son tournant, et ç'a été pour détruire le péché grâce à son sacrifice.

27. Les hommes n'ont à mourir qu'une seule fois, ensuite c'est le jugement.

28. C'est pareil pour le Christ. Il a été sacrifié une seule fois pour enlever le péché de la multitude. Une deuxième fois il se montrera à ceux qui l'attendent comme leur sauveur, mais ce ne sera plus pour le péché.



Livros sugeridos


“Seja paciente nas aflições que o Senhor lhe manda.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.