1. Maintenant je dis: tant que le fils du propriétaire est un enfant, on ne le distingue pas des esclaves, bien qu'il soit leur maître à tous.

2. Il dépend de tuteurs et d'économes jusqu'à l'âge fixé par son père.

3. C'était pareil pour nous, car nous étions des mineurs et nous étions soumis aux obligations morales de ce monde.

4. Mais lorsque fut arrivée la plénitude des temps, Dieu envoya son Fils, né d'une femme, né sous la Loi

5. afin de racheter ceux qui étaient sous la Loi, pour que nous recevions notre titre d'enfants.

6. Et parce que vous êtes fils, Dieu a fait venir à vos coeurs l'Esprit de son Fils, celui qui peut crier: Abba, Père!

7. Donc tu n'es plus esclave, tu es fils, et comme à un fils, Dieu te donne l'héritage.

8. Autrefois vous ne connaissiez pas Dieu, et vous serviez des dieux qui ne le sont pas.

9. Et puis vous avez connu Dieu, ou plus exactement: Dieu vous a reconnus. Mais alors, pourquoi revenez-vous à des obligations, à des choses pauvres et sans vie? Vous allez donc de nouveau en être esclaves?

10. Et vous allez observer tel et tel jour, et la nouvelle lune et cette période-ci et cette année-là...

11. Vraiment, je crains d'avoir perdu ma peine avec vous.

12. Je me suis bien fait l'un de vous, frères; vous aussi, je vous en prie, soyez comme je suis. Vous m'avez toujours bien traité.

13. Vous savez comment j'étais malade tout au début, quand je vous ai évangélisés.

14. Mon état de santé était pour vous une épreuve, mais vous ne m'avez pas pour autant méprisé ou montré du dégoût; au contraire vous m'avez reçu comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus.

15. Mais qu'est devenu ce bonheur parfait? Car, je ne mens pas, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.

16. Alors suis-je maintenant votre ennemi parce que je vous dis la vérité?

17. Là-bas on est plein de zèle pour vous, mais pas dans le bon sens. Ces gens-là veulent vous prendre à part pour que vous soyez pleins de zèle pour eux.

18. Comme ce serait bon d'être toujours plein de zèle, et dans le bon sens, et pas seulement quand je suis près de vous!

19. Oui, mes petits enfants, je souffre pour vous les douleurs d'une mère jusqu'à ce que le Christ ait pris forme en vous.

20. Combien je voudrais être auprès de vous en ce moment et vous parler de vive voix, car je ne sais comment faire avec vous.

21. Dites-moi, vous qui voulez vous soumettre à la Loi, l'avez-vous entendue?

22. Il est écrit qu'Abraham eut deux fils, l'un né de son esclave, l'autre de celle qui était libre.

23. Le premier fils, celui de l'esclave, lui était né par le jeu de la chair; mais celui de la femme libre, il le devait à une promesse de Dieu.

24. Il y a là un symbole: on y reconnaît deux alliances. La première, celle du Mont Sinaï, c'est Agar: elle donne le jour à des esclaves.

25. Agar était d'Arabie, où est le Sinaï, et représente bien la Jérusalem actuelle qui est esclave avec ses enfants.

26. Mais la Jérusalem céleste est libre, et c'est elle notre mère.

27. Il est écrit: Réjouis-toi, femme stérile qui n'as pas eu d'enfants, saute et crie de joie, toi qui n'as pas connu les douleurs de l'enfantement. Car la femme laissée pour compte aura plus d'enfants que celle qui avait un mari.

28. Frères, vous êtes enfants de la promesse, tout comme Isaac.

29. Mais déjà dans ce temps l'enfant de la chair persécutait l'enfant de l'esprit, et c'est pareil aujourd'hui.

30. Mais que dit l'Ecriture? Renvoie l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave ne recevra rien de ce que doit hériter le fils de la femme libre.

31. Nous sommes nés de femme libre et non pas fils d'esclaves.



Livros sugeridos


“A divina bondade não só não rejeita as almas arrependidas, como também vai em busca das almas teimosas”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.