1. Il y avait un homme du nom de Yoakim qui vivait à Babylone.

2. Il avait épousé une femme nommée Suzanne, fille d'Helquias; elle était très belle et craignait Dieu

3. car ses parents étaient excellents et ils avaient élevé leur fille selon la loi de Moïse.

4. Yoakim était très riche, il avait un jardin qui touchait sa maison; les Juifs venaient nombreux chez lui car il était le plus respecté de tous.

5. Cette année-là on avait choisi comme juges deux anciens du peuple, de ceux pour lesquels le Seigneur a dit: "L'injustice s'est manifestée à Babylone avec des anciens, des juges qui voulaient passer pour chefs du peuple."

6. Ces hommes fréquentaient la maison de Yoakim et tous ceux qui avaient un procès venaient les trouver.

7. Lorsque le peuple se retirait vers le milieu du jour, Suzanne allait au jardin de son mari pour s'y promener.

8. Les deux anciens qui la voyaient chaque jour entrer et se promener, commencèrent à la désirer;

9. ils en perdirent la tête, ils cessèrent de regarder vers le Ciel et oublièrent ses justes jugements.

10. Ils étaient tous les deux dévorés par la même passion, mais ils se le cachaient l'un à l'autre;

11. ils avaient honte d'avouer le désir qui les pressait de coucher avec elle,

12. mais chaque jour ils faisaient tout pour l'apercevoir.

13. Ils se dirent un jour l'un à l'autre: "Rentrons chez nous, c'est l'heure du déjeuner." Ils sortent, ils se séparent,

14. et puis ils font demi-tour et ils se retrouvent au même endroit. Ils s'interrogent l'un l'autre sur la raison de ce retour et ils finissent par s'avouer leur désir. Alors ils commencent à chercher ensemble une occasion de la trouver seule.

15. Tandis qu'ils étaient à l'affût d'une occasion favorable, Suzanne entra dans le jardin comme elle avait fait jusque-là, accompagnée seulement de deux servantes. Il faisait chaud et elle voulut se baigner.

16. Il n'y avait personne dans le jardin en dehors des deux anciens qui s'étaient cachés et qui la guettaient.

17. Suzanne dit aux jeunes filles: "Apportez-moi donc de l'huile et des parfums et fermez les portes du jardin pour que je puisse me baigner."

18. Elles firent comme Suzanne avait dit; elles fermèrent les portes du jardin et sortirent par la porte de derrière pour rapporter ce qu'elle avait demandé; elle ne savait pas que les anciens étaient là cachés.

19. Dès que les servantes furent sorties, les deux anciens se levèrent et coururent vers Suzanne.

20. Ils lui dirent: "Les portes du jardin sont maintenant fermées, personne ne nous voit et nous sommes fous de désir pour toi: accepte donc de te donner à nous.

21. Sinon, nous porterons témoignage contre toi, nous dirons qu'un jeune homme était avec toi et que c'est pour cela que tu as renvoyé les jeunes filles."

22. Suzanne soupira et dit: "De toutes parts pour moi c'est l'angoisse: ce serait pour moi la mort que de faire une telle chose, et si je ne le fais pas, je n'échapperai pas à vos mains.

23. Mais il vaut mieux pour moi tomber innocente entre vos mains, que de pécher sous le regard du Seigneur."

24. Alors Suzanne cria d'une voix forte, mais les deux anciens crièrent aussi contre elle

25. et l'un d'entre eux courut ouvrir les portes du jardin.

26. En entendant les cris dans le jardin, les serviteurs de la maison arrivèrent en courant par la porte de derrière pour voir ce qui était arrivé.

27. Les anciens s'expliquèrent, et les serviteurs furent couverts de confusion car on n'avait jamais entendu dire quelque chose de semblable à propos de Suzanne.

28. Le lendemain, lorsque le peuple se rassembla chez Yoakim, le mari de Suzanne, les deux anciens arrivèrent le coeur rempli de pensées criminelles contre Suzanne; ils étaient décidés à la faire mourir.

29. Devant tout le peuple ils dirent: "Allez chercher Suzanne, fille d'Helquias, la femme de Yoakim." Aussitôt on alla la chercher.

30. Elle arriva avec ses parents, ses enfants et sa famille.

31. Suzanne avait un très beau visage: elle était très belle.

32. Comme elle était voilée, ces misérables lui firent enlever son voile pour se rassasier encore de sa beauté.

33. Tous ses proches pleuraient, ainsi que tous ceux qui la voyaient.

34. Alors les deux vieillards se levèrent au milieu de l'assemblée et posèrent leurs mains sur sa tête.

35. Elle pleurait: le vi sage tourné vers le ciel, elle mettait sa confiance en Dieu.

36. Les vieillards prirent la parole: "Tandis que nous nous promenions seuls dans le jardin, cette femme est entrée avec deux servantes. Elle a fermé les portes du jardin, puis elle a renvoyé les jeunes filles.

37. Alors un jeune homme qui était caché s'est approché d'elle et a péché avec elle.

38. Nous étions dans un coin du jardin et, quand nous avons vu ce scandale, nous nous sommes précipités vers eux

39. et nous les avons vu coucher ensemble. Mais nous n'avons pas pu saisir le jeune homme parce qu'il était plus fort que nous. Après avoir ouvert les portes, il a pris la fuite.

40. Mais elle, nous l'avons prise et nous lui avons demandé qui était ce jeune homme,

41. et elle n'a pas voulu nous le dire. Nous sommes témoins de tout cela." Comme ils étaient anciens et juges du peuple, l'assemblée crut à leurs paroles et ils la condamnèrent à mort.

42. Alors Suzanne cria d'une voix forte: "Dieu éternel, toi qui connais les secrets et qui sais tout avant que les choses n'arrivent,

43. tu sais qu'ils ont porté contre moi un faux témoignage et que maintenant je meurs innocente de tout ce que ces misérables ont imaginé contre moi!"

44. Le Seigneur entendit la voix de Suzanne.

45. Pendant qu'on la conduisait au supplice, Dieu éveilla l'esprit saint d'un jeune garçon nommé Daniel,

46. et d'une voix forte il cria: "Je suis innocent du sang de cette femme!"

47. Tout le monde se retourna vers lui et lui dit: "Qu'est-ce que tu nous dis là?"

48. Et lui, se tenant au milieu de tous, leur dit: "Etes-vous donc tellement stupides, fils d'Israël? Sans avoir jugé, sans connaître la vérité, vous condamnez une fille d'Israël!

49. Retournez au tribunal, car ils ont porté contre elle un faux témoignage."

50. Tout le monde s'empressa de retourner au tribunal et les anciens dirent à Daniel: "Viens, assieds-toi au milieu de nous et dis-nous ta pensée, car Dieu t'a donné la sagesse des anciens."

51. Daniel leur dit: "Séparez-les l'un de l'autre, et moi je vais les juger."

52. Lorsqu'ils furent séparés l'un de l'autre, Daniel appela le premier et lui dit: "Tu as vieilli dans le mal, et maintenant les péchés de ta vie passée retombent sur toi.

53. Tu rendais des jugements injustes, tu condamnais les innocents et tu renvoyais libres les coupables, alors que le Seigneur a dit: Tu ne feras pas mourir l'innocent et le juste.

54. Eh bien, puisque tu l'as vue, dis-nous sous quel arbre tu les as vus coucher ensemble." Il répondit: "Sous un acacia."

55. Daniel lui dit: "Ton mensonge retombe sur ta propre tête et Dieu a déjà donné l'ordre à son ange de te fendre par le milieu."

56. Il le renvoya et ordonna de faire venir le second; il lui dit: "Race de Canaan et non de Juda! la beauté t'a fait perdre la tête et le désir a perverti ton coeur.

57. Voilà comment vous agissiez avec les filles d'Israël, et par crainte elles se donnaient à vous, mais une fille de Juda n'a pas supporté votre misérable conduite.

58. Eh bien, dis-moi donc sous quel arbre tu les as surpris en train de coucher ensemble." Il répondit: "Sous un chêne."

59. Daniel lui dit: "Ton mensonge à toi aussi retombe sur ta tête, l'ange de Dieu est là qui t'attend l'épée à la main pour te couper par le milieu et te faire périr."

60. Alors toute l'assemblée cria d'une voix forte: ils bénirent Dieu parce qu'il sauve ceux qui espèrent en lui.

61. Puis ils se retournèrent contre les deux anciens que Daniel avait convaincus de faux témoignage par leurs propres paroles; on leur infligea le châtiment que, dans leur méchanceté, ils avaient projeté contre leur prochain.

62. On appliqua la loi de Moïse: ils furent mis à mort et, ce jour-là, le sang innocent fut sauvé.

63. Helquias et sa femme louèrent Dieu pour leur fille Suzanne, et de même Yoakim, son mari, et toute sa famille, car on n'avait rien trouvé à lui reprocher.

64. A partir de ce jour-là et dans la suite, le peuple respecta Daniel.



Livros sugeridos


“Para mim, Deus está sempre fixo na minha mente e estampado no meu coração.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.