1. Comme je regardais, l'Agneau ouvrit l'un des sept sceaux et j'entendis comme un tonnerre. C'était l'un des quatre Vivants qui disait: "Viens".

2. Je vois alors un cheval blanc et celui qui le monte tient un arc. On lui donne une couronne; il part déjà vainqueur, et il aura la victoire.

3. Puis le second sceau est ouvert, et j'entends le deuxième Vivant qui dit: "Viens".

4. Un autre cheval sort, couleur de feu. Celui qui le monte est chargé de mettre fin à la paix sur la terre, et on lui donne une grande épée pour que les gens se tuent les uns les autres.

5. Puis le troisième sceau est ouvert, et j'entends le troisième Vivant qui dit: "Viens". Je vois alors un cheval noir et celui qui le monte tient une balance.

6. A ce moment une voix se fait entendre au milieu des quatre Vivants: "Un kilo de blé pour une pièce d'argent, et trois kilos d'orge pour une pièce d'argent. Ne gâche pas l'huile ni le vin."

7. Puis le quatrième sceau est ouvert, et j'entends le quatrième Vivant qui appelle: "Viens".

8. Je vois alors un cheval verdâtre; son cavalier, c'est la Mort avec, derrière elle, le Séjour des Morts. On l'autorise à exterminer un quart de la population par l'épée, la faim, l'épidémie et les bêtes de la terre.

9. Quand le cinquième sceau est ouvert, je vois sous l'autel les âmes de ceux qui ont été massacrés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient à rendre.

10. Ils appellent à grands cris: "Quand donc vas-tu faire justice, ô Maître saint et vrai? Ne feras-tu pas payer notre sang aux habitants de la terre?"

11. On donne alors à chacun d'eux un manteau blanc, et on les prie de patienter un moment jusqu'à ce que soit au complet le nombre de leurs frères et compagnons de service qui, comme eux, doivent être massacrés.

12. Lorsque je le vis ouvrir le sixième sceau, il y eut un grand tremblement de terre. Le soleil devint noir comme de la toile à sac, et la lune, couleur de sang;

13. les étoiles du ciel tombèrent sur la terre comme les premières figues d'un figuier secoué par la tempête.

14. Le ciel se replia comme un rouleau qu'on enroule et les montagnes et les îles abandonnèrent leur place.

15. Alors les rois de la terre et les grands seigneurs, les généraux, les riches et les gens importants, et tous les autres, libres ou esclaves coururent se cacher dans les cavernes et dans les montagnes entre les roches.

16. Alors ils dirent aux montagnes et aux rochers: "Recouvrez-nous et cachez-nous aux regards de celui qui est assis sur le trône, loin de la colère de l'Agneau,

17. car le jour est venu de leur formidable colère: qui pourrait rester en place!



Livros sugeridos


“Como Jesus, preparemo-nos a duas ascensões: uma ao Calvário e outra ao Céu. A ascensão ao Calvário, se não for alegre, deve ao menos ser resignada!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.