1. Après cela je vis un autre ange qui descendait du ciel et rayonnait une telle puissance que la terre était illuminée par sa gloire.

2. Il cria d'une voix puissante: "Elle est tombée! Elle est tombée, Babylone la Grande! Elle est devenue une demeure de démons, un abri pour tout esprit impur, un repaire d'oiseaux impurs et indésirables.

3. Toutes les nations s'enivraient de sa luxure effrénée les rois de la terre couchaient avec elle les marchands de la terre se sont enrichis avec elle, tant elle savait dépenser."

4. Alors j'ai entendu une autre voix venant du ciel qui disait: "Sortez de chez elle, ô mon peuple. Ne vous laissez pas contaminer par ses péchés, car vous auriez part à ses châtiments.

5. Ses péchés se sont accumulés jusqu'à toucher le ciel, et Dieu s'est souvenu de ses injustices.

6. Payez-la de sa propre monnaie, rendez-lui au double ce qu'elle a fait, préparez-lui double mesure de ce qu'elle faisait boire!

7. Donnez-lui tourments et peines à la mesure de son orgueil et de son luxe. Elle dit en son coeur: Je suis là et je suis reine, je ne suis pas veuve et ne connaîtrai pas le deuil.

8. Pour cela en un jour ses fléaux tomberont sur elle: la mort, le deuil et la famine, après quoi le feu la réduira en cendres. Car Dieu qui l'a condamnée est un puissant Seigneur.

9. Les rois de la terre qui couchaient avec elle, pleureront et se frapperont la poitrine quand ils verront les fumées de son incendie.

10. Ils se tiendront à distance effrayés du tourment qui la frappe et diront: "Hélas, hélas pour toi, Grande Ville! Hélas pour toi, Babylone, ville puis sante! En l'espace d'une heure ta sentence est venue."

11. Les marchands de la terre pleurent et se lamentent sur elle, car plus per sonne ne leur achète leur marchandise,

12. leur cargaison d'or et d'argent, de pierres précieuses et de perles, de lin fin, de soie, et d'étoffes de couleur; leurs bois odorants, leurs objets d'ivoire et de bois précieux; le bronze, le fer et le marbre;

13. le cinnamome, l'amome, les parfums, la myrrhe et l'encens; le vin, l'huile, la semoule et les blés; les bestiaux, les moutons, les chevaux, les mulets, les humains - les personnes humaines!

14. Tout ce qui rassasiait ton désir est maintenant loin de toi; tout ce qui est chic et tout ce qui brille, est perdu pour toi et ne reviendra pas.

15. Ceux qui vendaient toutes ces choses et se faisaient riches chez elle, vont se tenir à distance par peur du tourment qui la frappe. Ils vont pleurer et se lamenter:

16. "Hélas, hélas pour toi, Grande Ville! Tu t'habillais de lin fin, d'étoffes de couleur, et tu te parais de bijoux d'or et d'argent, de pierres précieuses et de perles:

17. et l'espace d'une heure, tant de richesse s'est perdue!" Le navigateur, le pilote et le matelot, avec tous ceux qui vivent de la mer sont restés à distance.

18. Voyant les fumées de son incendie, ils ont crié: "Y a-t-il eu jamais comme la Grande Ville?"

19. Ils se sont jeté de la poussière sur la tête, ils ont pleuré et se sont lamentés: "Hélas! Hélas pour toi, Grande Ville! Tous ceux qui ont des bateaux à la mer se sont faits riches grâce à ton luxe, et l'espace d'une heure, tout est saccagé!"

20. Mais que le ciel soit en fête! Réjouissez-vous, saints, apôtres et prophètes, car Dieu a défendu votre cause et elle a payé.

21. A ce moment un ange formidable a pris une pierre, une meule énorme, et l'a jetée dans la mer. Il a dit: "Babylone, la Grande Ville, sera précipitée avec la même violence. On ne la reverra pas.

22. On n'entendra plus chez toi le chanteur avec sa guitare, le musicien, l'homme de la flûte ou de la harpe. On ne verra plus chez toi les artisans de tout métier; on n'entendra plus chez toi le bruit de la meule.

23. On ne verra plus de lumières, ni de feu ni de lampe; chez toi ne s'entendra plus le chant du marié ou celui de l'épouse. C'est que tes marchands étaient les grands de ce monde et tu égarais tous les peuples avec tes drogues:

24. chez elle on a trouvé le sang des prophètes, des saints, de tous ceux qui furent massacrés sur cette terre."



Livros sugeridos


“Lembre-se de que os santos foram sempre criticados pelas pessoas deste mundo, e puseram sob seus pés o mundo e as suas máximas .” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.