1. Joab, fils de Sérouya, s'aperçut que maintenant le roi se faisait du souci pour Absalom.

2. Alors Joab envoya chercher à Tékoa une femme astucieuse: "Ecoute-moi, lui dit-il, tu vas mettre des vêtements de deuil; tu ne te parfumeras pas et tu feras tout comme une femme qui porte depuis longtemps le deuil d'un mort.

3. Tu te rendras chez le roi et tu lui rediras toute l'histoire que je vais te dire."

4. La femme de Tékoa se rendit donc chez le roi, elle se prosterna la face contre terre et s'écria: "Au secours, mon seigneur!"

5. Le roi lui demanda: "Qu'as-tu?" Elle répondit: "Hélas! Je suis veuve, mon mari est mort.

6. Ta servante avait deux fils. Ils se sont battus dans la campagne, personne n'était là pour les séparer, et l'un d'eux a tué l'autre.

7. Maintenant toute la famille s'est dressée contre moi. On me dit: Livre-nous celui qui a tué son frère, nous le mettrons à mort pour lui faire payer la vie de son frère. Mais ils vont nous enlever l'héritier! Ils vont éteindre la petite braise qui me reste encore, ils me laisseront sur la terre sans mari, sans nom, sans descendance."

8. Le roi dit à la femme: "Retourne chez toi et je donnerai moi-même des ordres à ton sujet."

9. La femme de Tékoa dit au roi: "Mon seigneur le roi, que toute la faute retombe sur moi et sur ma famille, que le roi et son trône n'aient pas à en souffrir!"

10. Le roi reprit: "Amène-moi celui qui t'a menacée et je te promets qu'il ne reviendra plus te faire de mal."

11. Elle lui dit: "Que le roi me promette au nom de Yahvé son Dieu, que le vengeur du sang n'augmentera pas ma peine et ne fera pas périr mon fils." Il lui dit: "Aussi vrai que Yahvé est vivant, il ne tombera pas à terre un seul cheveu de ton fils."

12. La femme reprit alors la parole: "Que mon seigneur le roi permette à sa servante de dire encore un mot." Il lui dit: "Parle."

13. La femme répondit: "En prononçant ce jugement, le roi se condamne lui-même: il fait du tort au peuple de Dieu quand il refuse de faire revenir celui qu'il a exilé.

14. Nous sommes condamnés à mourir: on ne ramasse pas l'eau qu'on a versé sur le sol, Dieu ne fait pas revenir les morts. Il faut donc trouver le moyen de faire revenir celui qu'on a exilé.

15. Voilà pourquoi je suis venue raconter au roi toute cette histoire des gens qui me faisaient peur. Je me suis dit: Je parlerai au roi, peut-être fera-t-il ce que lui demande sa servante.

16. Peut-être le roi m'écoutera-t-il et voudra-t-il me délivrer de celui qui veut nous retrancher, moi et mon fils, de l'héritage de Dieu.

17. Et je me suis dit: Si seulement mon seigneur le roi pouvait dire une parole apaisante, car le roi est comme un ange de Dieu, il comprend le bien et le mal. Que Yahvé ton Dieu soit donc avec toi."

18. Le roi répondit à la femme: "Ne me cache rien, réponds à ma question." La femme lui dit: "Que mon seigneur le roi parle."

19. Le roi lui dit: "Joab n'est-il pas derrière toute cette affaire?" La femme lui répondit: "Aussi vrai que tu es vivant, mon seigneur le roi, on ne peut s'écarter ni à droite ni à gauche, de tout ce que dit mon seigneur le roi. Oui, c'est bien ton serviteur Joab qui m'a donné cet ordre. C'est lui qui a mis toutes ces paroles dans ma bouche.

20. Oui, Joab a fait tout cela pour que la paix revienne dans cette affaire; mais la sagesse de mon seigneur le roi est comme la sagesse d'un ange de Dieu, il sait tout ce qui se passe sur la terre."

21. Alors le roi dit à Joab: "J'ai réglé toute cette affaire: ramène le jeune Absalom."

22. Joab se prosterna la face contre terre et bénit le roi, puis il ajouta: "Maintenant que le roi a réglé cette affaire de son serviteur, j'ai la preuve qu'il est plein d'attentions pour moi."

23. Joab partit à Guéchour et il ramena Absalom à Jérusalem.

24. Cependant le roi dit: "Qu'il se retire chez lui et qu'il ne se présente pas devant moi." Absalom se retira donc dans sa maison et ne se présenta pas devant le roi.

25. Personne n'était aussi beau qu'Absalom dans tout le pays d'Israël. Tout le monde chantait ses louanges: des pieds à la tête on ne lui trouvait pas le moindre défaut.

26. Chaque année Absalom se rasait la tête, quand ses cheveux lui pesaient trop lourd, et lorsqu'il se rasait on pesait sa chevelure. Eh bien, elle pesait deux cents sicles au poids du roi.

27. Absalom eut trois fils, et une fille qu'il appela Tamar: elle était très belle.

28. Absalom resta deux ans à Jérusalem sans se présenter devant le roi,

29. après quoi il envoya chercher Joab pour l'envoyer vers le roi, mais Joab ne voulut pas venir. Il envoya une seconde fois le chercher, mais il ne voulut toujours pas venir.

30. Il dit donc à ses serviteurs: "Vous voyez le champ de Joab à côté du mien, là où on a mis de l'orge. Allez-y et mettez-y le feu." Les serviteurs d'Absalom mirent donc le feu au champ. Aussitôt les serviteurs de Joab allèrent le trouver avec les habits déchirés et ils lui dirent: "Les serviteurs d'Absalom ont mis le feu dans ton champ."

31. Joab se leva et se rendit chez Absalom, il lui dit: "Pourquoi tes serviteurs ont-ils mis le feu dans mon champ?"

32. Absalom répondit à Joab: "Je t'ai fait chercher, je t'ai fait dire: Viens, je voudrais t'envoyer vers le roi. Tu lui demanderas pour quelle raison il m'a fait revenir de Guéchour. Il aurait mieux valu pour moi rester là-bas. Maintenant je veux me présenter devant le roi: si j'ai commis un crime, qu'il me mette à mort."

33. Joab alla rapporter tout cela au roi; il fit appeler Absalom. Celui-ci arriva chez le roi, se prosterna la face contre terre, et le roi l'embrassa.



Livros sugeridos


Como distinguir uma tentação de um pecado e como estar certo de que não se pecou? – perguntou um penitente. Padre Pio sorriu e respondeu: “Como se distingue um burro de um homem? O burro tem de ser conduzido; o homem conduz a si mesmo!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.