1. Maccabée et ses compagnons reprirent le Temple et la ville avec le secours du Seigneur.

2. Ils détruisirent les autels que les étrangers avaient construits sur la place publique, ainsi que les enceintes sacrées.

3. Après avoir purifié le Temple, ils construisirent un nouvel autel et ils allumèrent un feu nouveau à partir d'étincelles tirées de la pierre. Après deux ans d'interruption, ils offrirent un sacrifice, ils firent fumer l'encens, allumèrent les lampes et posèrent sur la table les pains de proposition.

4. Ensuite, prosternés et étendus à terre, ils prièrent le Seigneur de ne plus les laisser tomber dans de tels malheurs. Ils lui demandaient, s'ils péchaient encore, de les corriger comme il convient, mais de ne plus les livrer à des nations impies et barbares.

5. Le Temple fut purifié au même jour où il avait été profané par les païens, c'est-à-dire le vingt-cinquième jour du mois de Kasleu.

6. On célébra joyeusement la fête durant huit jours comme on le fait aux jours des Tentes; on pouvait se rappeler que quelque temps plus tôt on avait célébré la fête des Tentes dans les montagnes, s'abritant dans des grottes comme les bêtes sauvages.

7. C'est pourquoi, portant des rameaux, des feuillages et des palmes, ils chantèrent des cantiques à la gloire de celui qui avait mené à bien la purification de son Temple.

8. Après une déclaration publique et un vote, on décida que toute la nation juive célébrerait chaque année ces mêmes jours.

9. Voilà donc les faits relatifs à la mort d'Antiocus, surnommé Epiphane.

10. Nous parlerons maintenant d'Antiocus Eupator, le fils de ce roi impie, en passant rapidement sur les malheurs causés par les guerres.

11. Après avoir hérité du royaume, Antiocus Eupator choisit pour gouverner un certain Lysias qui fut aussi nommé général en chef de Coelé-Syrie et de Phénicie.

12. Il faut dire ici quelques mots de Ptolémée, appelé Macron. Cet homme essayait de régler les problèmes des Juifs dans un esprit de paix; il avait même été le premier à réparer avec justice les injustices faites aux Juifs.

13. A cause de cela les Amis du roi l'accusèrent auprès d'Eupator. A tout moment il s'entendait appeler traître: on lui reprochait d'avoir abandonné Chypre, qui lui avait été confiée par Philométor, et d'être passé dans le camp d'Antiocus Epiphane. Voyant qu'il ne pouvait remplir sa charge avec honneur, il s'était empoisonné.

14. Or Gorgias était devenu général dans ces régions. Il entretenait des mercenaires et ne manquait pas une occasion de faire la guerre aux Juifs.

15. En même temps que lui, les Iduméens qui possédaient des forteresses bien placées, ne cessaient de harceler les Juifs. Ils accueillaient ceux qu'on chassait de Jérusalem et faisaient tout pour entretenir la guerre.

16. Maccabée et ses hommes firent des prières publiques. Ils demandèrent à Dieu de se mettre de leur côté, puis ils se lancèrent contre les forteresses des Iduméens.

17. Au cours d'une violente attaque ils se rendirent maîtres de ces positions après avoir repoussé tous ceux qui combattaient sur les remparts. Alors ils égorgèrent tous ceux qui tombaient entre leurs mains, ils en tuèrent au moins vingt mille.

18. Neuf mille au moins s'étaient réfugiés dans deux tours bien fortifiées et remplies de tout ce qui était nécessaire pour soutenir un siège.

19. Maccabée laissa Simon et Joseph, ainsi que Zachée et ses compagnons en nombre suffisant pour les assiéger, et lui-même partit combattre là où c'était le plus urgent.

20. Mais les hommes de Simon, par amour de l'argent, se laissèrent acheter par quelques-uns de ceux qui étaient dans les tours; pour soixante-dix mille drachmes ils laissèrent s'échapper un certain nombre.

21. Dès que Maccabée fut au courant de ce qui était arrivé, il rassembla les chefs du peuple et il accusa ces hommes qui avaient vendu leurs frères et laissé échapper leurs ennemis pour de l'argent.

22. Il fit donc exécuter ces traîtres et aussitôt il s'empara des deux tours.

23. Les armes à la main, il eut un plein succès et il fit mourir dans ces deux forteresses plus de vingt mille hommes.

24. Rappelons que Timothée avait été vaincu auparavant par les Juifs. Il rassembla donc des troupes étrangères en très grand nombre, entre autres une nombreuse cavalerie venue d'Asie, et il revint avec l'idée de s'emparer de la Judée par les armes.

25. Comme il approchait, Maccabée et ses hommes s'habillèrent avec des sacs pour supplier Dieu, et jetèrent de la poussière sur leur tête.

26. Ils se prosternèrent au pied de l'autel, demandant au Seigneur de leur montrer sa bonté, de se faire l'ennemi de leurs ennemis et l'adversaire de leurs adversaires, comme la Loi le dit en toutes lettres.

27. Leur prière terminée, ils prirent les armes et s'avancèrent assez loin au-dehors de la ville. Arrivés tout près de l'ennemi, ils prirent position.

28. Le soleil venait tout juste de se lever quand ils s'élancèrent des deux côtés. Les uns comptaient pour le succès et la victoire sur leur courage, mais plus encore sur l'aide du Seigneur, les autres se laissaient emporter par leur passion.

29. Au plus fort de la mêlée, les ennemis aperçurent, venant du ciel, cinq hommes magnifiques montés sur des chevaux aux brides d'or, qui s'avançaient à la tête des Juifs.

30. Ils prirent Maccabée au milieu d'eux et, le protégeant de leurs armures, ils le rendaient invulnérable. En même temps, ils lançaient sur les ennemis flèches et foudre, et ceux-ci, aveuglés, paniqués, s'enfuyaient de tous côtés.

31. On en égorgea vingt mille cinq cents, ainsi que six cents cavaliers.

32. Timothée lui-même se réfugia dans une place nommée Gazara, une forteresse importante dont le général s'appelait Chéréas.

33. Pleins d'enthousiasme, Maccabée et ses hommes assiégèrent la forteresse pendant quatre jours.

34. Ceux qui étaient à l'intérieur, comptant sur la solidité de leurs défenses, prononçaient toutes sortes de blasphèmes, des paroles que l'on ne peut répéter.

35. Au début du cinquième jour, vingt jeunes de l'armée de Maccabée, rendus furieux par ces blasphèmes, s'élancèrent contre le rempart avec un grand courage et frappèrent sauvagement tous ceux qui leur tombaient sous la main.

36. D'autres s'avancèrent aussi contre les assiégés en les prenant à revers et mirent le feu aux tours; ils allumèrent des bûchers où furent brûlés vifs ceux qui avaient blasphémé. D'autres enfonçaient les portes et ouvraient un passage au reste de l'armée qui s'empara de la ville.

37. Timothée s'était caché dans une citerne, on l'égorgea avec son frère Chéréas et Apollofane. Cela fait, on bénit le Seigneur par des hymnes et des chants d'actions de grâce, car il venait d'accorder un grand bienfait à Israël en lui donnant la victoire.



Livros sugeridos


“A sua função é tirar e transportar as pedras, e arrancar os espinhos. Jesus é quem semeia, planta, cultiva e rega. Mas seu trabalho também é obra de Jesus. Sem Ele você nada pode fazer.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.