1. Alors Anne prononça ce cantique: "En Yahvé mon coeur chante de joie, avec Yahvé je suis pleine de force; je peux répondre à mes ennemis car tu m'as sauvée, c'est là mon bonheur.

2. Nul n'est Saint comme Yahvé, personne ne l'est sinon toi: il n'y a pas d'autre rocher que notre Dieu.

3. Laissez là votre orgueil, vos paroles inutiles, que l'arrogance ne sorte plus de votre bouche. Yahvé est un Dieu qui connaît toute chose, c'est lui qui pèsera vos actes.

4. L'arc des guerriers se brise, mais les faibles sont remplis de force.

5. Ceux qui n'ont pas eu faim s'embauchent pour du pain. pour ceux qui avaient faim, fini de travailler, celle qui était stérile met au monde sept enfants une autre avait des fils: seule, elle s'éteint,

6. Yahvé donne la mort et donne la vie, il fait descendre au séjour des morts, il fait qu'on en remonte.

7. C'est Yahvé qui rend pauvre, c'est lui qui enrichit, Il abaisse, mais ensuite il relève.

8. Il retire de la poussière le petit, de son fumier il relève le pauvre pour le faire asseoir avec les grands, et lui donner un trône de gloire. La terre et ses colonnes appartiennent à Yahvé, sur elles il a établi le monde.

9. Il veille sur les pas de ses fidèles, mais les méchants périssent dans les ténèbres: nulle violence ne donne à l'homme la victoire.

10. Tes ennemis, Yahvé, sont mis en déroute, quand dans les cieux tu tonnes, ô Très-Haut! Yahvé fait justice jusqu'aux confins du monde, il donne la force à son roi et rend invincible son Messie."

11. Elkana revint donc chez lui à Rama, tandis que l'enfant restait au service de Yahvé, sous la garde du prêtre Héli.

12. Les fils d'Héli étaient des moins que rien, ils ne respectaient, ni Yahvé,

13. ni la loi des prêtres vis à vis du peuple. Lorsque quelqu'un offrait un sacrifice, le serviteur du prêtre venait pendant qu'on cuisait la viande. Avec une fourchette à trois dents,

14. il piquait dans le chaudron, ou dans la marmite, ou dans la terrine, ou dans le pot, et tout ce que ramenait la fourchette était pour le prêtre. On faisait ainsi à l'égard de tous les Israélites qui venaient à Silo.

15. Avant même que l'on fasse fumer la graisse, le serviteur du prêtre arrivait; il disait à celui qui offrait le sacrifice: "Donne de la viande à rôtir pour le prêtre, il n'acceptera pas de la viande bouillie, seulement de la viande à rôtir."

16. Et si cet homme répondait: "Qu'on fasse d'abord fumer la graisse, ensuite tu prendras ce que tu veux", il répliquait: "Non, tu vas me le donner tout de suite, sinon je le prends de force!"

17. La faute de ces jeunes gens était très grande devant Yahvé, car ils jetaient le discrédit sur l'offrande qu'on fait à Yahvé.

18. Samuel était encore un enfant, il était au service de Yahvé et portait un pagne de lin.

19. Chaque année sa mère lui faisait une petite tunique qu'elle lui apportait lorsqu'elle montait avec son mari pour le sacrifice annuel.

20. C'est alors qu'Héli bénit Elkana et sa femme: "Que Yahvé, dit-il, te donne des enfants de cette femme en échange du fils qu'elle a consacré à Yahvé." Après quoi ils s'en retournèrent chez eux.

21. Yahvé se souvint d'Anne: elle conçut et enfanta trois fils et deux filles. Quant au jeune Samuel, il grandissait sous le regard de Yahvé.

22. Héli était très vieux. Il apprit la mauvaise conduite de ses fils à l'égard de tout Israël: ils couchaient en effet avec les femmes qui faisaient le service à l'entrée de la Tente du Rendez-Vous.

23. Il leur dit: "Pourquoi vous conduisez-vous comme cela? Tout le monde me parle de vos mauvaises actions.

24. Non, mes enfants! Ce que j'entends n'a rien de beau: vous péchez contre Yahvé.

25. Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu peut faire l'arbitre, mais celui qui pèche contre Yahvé, qui intercédera pour lui?" Cependant ils n'écoutèrent pas la voix de leur père: Yahvé avait déjà décidé de les faire périr.

26. Quant au jeune Samuel, de jour en jour il grandissait et devenait meilleur, aux yeux de Yahvé comme aux yeux des hommes.

27. Un homme de Dieu vint trouver Héli et lui dit: "Ecoute cette parole de Yahvé: Je me suis révélé clairement à la maison de ton père lorsqu'ils étaient en Egypte chez le Pharaon.

28. Je l'ai choisi entre toutes les tribus d'Israël pour qu'il soit mon prêtre, pour monter à mon autel, pour faire fumer l'encens et porter l'éphod devant moi. J'ai donné à la maison de ton père toutes les offrandes que les Israélites sacrifient par le feu.

29. Pourquoi maintenant jetez-vous le discrédit sur les sacrifices et les offrandes que j'ai ordonnés dans ma maison? Tu as plus d'égards pour tes fils que pour moi et tu les laisses s'engraisser avec tout le meilleur des offrandes que présente mon peuple Israël.

30. C'est pourquoi voici ce que dit Yahvé, le Dieu d'Israël: J'avais déclaré que ta maison, celle de ton père, resterait pour toujours à mon service. Mais maintenant, dit Yahvé, c'est fini! Car j'honore ceux qui m'honorent mais ceux qui me méprisent seront méprisés.

31. Voici venir des jours où je te briserai les bras à toi et à la maison de ton père, et on ne verra plus de vieillards dans ta maison.

32. Tu verras tout le bien que je ferai à Israël, pendant que ta demeure sera plongée dans l'angoisse: plus jamais on n'y verra des gens âgés.

33. Je laisserai toujours près de mon autel l'un de tes descendants pour que ses yeux le voient, et qu'il en soit humilié, mais tout l'ensemble de ceux qui seront nés dans ta maison, périront par l'épée des hommes.

34. Toi même tu vas avoir un signe de ce qui arrivera par la suite: tes fils Hofni et Pinhas mourront tous les deux le même jour.

35. Alors se lèvera un prêtre fidèle qui agira selon mon coeur et selon mon âme; je lui ferai une maison inébranlable et il remplira toujours sa charge sous le regard de celui que j'ai choisi.

36. Ceux qui resteront de ta maison viendront se prosterner devant lui pour une pièce d'argent ou un morceau de pain, et ils diront: Confie-moi, je t'en prie, une petite charge dans le sacerdoce, pour que j'aie un morceau de pain à manger."



Livros sugeridos


“Quando te encontrares diante de Deus, na oração considera-te banhado na luz da verdade, fala-lhe se puderes, deixa simplesmente que te veja e não tenhas preocupação alguma”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.