1. Jonathan, le fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes: "Allons et passons vers le poste des Philistins qui est de l'autre côté." Mais il ne dit rien à son père.

2. Or Saül siégeait à la frontière de Guibéa, sous le grenadier qui est près de l'aire, et avec lui se tenaient environ six cents hommes.

3. Ahiya, fils d'Ahitoub, frère d'Ikabod, fils de Pinhas, fils d'Héli, qui était prêtre de Yahvé à Silo, portait l'éphod. Personne dans la troupe ne remarqua que Jonathan était parti.

4. De chaque côté du défilé que Jonathan cherchait à traverser pour atteindre le poste philistin, il y avait un rocher: l'un était le rocher de Bosès et l'autre s'appelait Senné.

5. Le premier rocher se trouve au nord, en face de Mikmas, le second au sud face à Guéba.

6. Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes: "Allons et traversons vers le poste de ces incirconcis. Peut-être Yahvé fera-t-il quelque chose pour nous, car rien n'arrête Yahvé. Qu'on soit beaucoup ou très peu, il peut toujours délivrer."

7. Le jeune homme répondit: "Fais à ton idée pour le mieux, je suis avec toi et tu décides."

8. Jonathan lui dit: "Ecoute, nous passerons vers ces hommes et nous nous montrerons à eux.

9. S'ils nous disent: Arrêtez-vous, attendez que nous venions!, nous resterons sur place et nous ne monterons pas vers eux.

10. Mais s'ils nous disent: Montez vers nous!, nous monterons. Ce sera le signe que Yahvé les a livrés entre nos mains."

11. Ils se montrèrent donc tous les deux au poste des Philistins. Ceux-ci pensèrent: "Voici des Hébreux qui sortent des trous où ils se cachaient."

12. Les hommes du poste s'adressèrent à Jonathan et au jeune homme qui portait ses armes, ils leur dirent: "Montez vers nous, nous avons quelque chose à vous apprendre." Jonathan dit à son compagnon: "Monte derrière moi, car Yahvé les a livrés entre les mains d'Israël."

13. Jonathan monta en escaladant avec les mains et les pieds et son compagnon le suivit. Les Philistins tombaient devant Jonathan et son compagnon les achevait derrière lui.

14. Jonathan et son compagnon firent là un premier massacre: une vingtaine d'hommes tombèrent sur un terrain qui mesurait à peine un arpent.

15. La terreur se répandit dans le camp, dans la campagne et dans tout le peuple. Le poste et la troupe des guerriers furent saisis de peur eux aussi, la terre trembla, c'était comme une terreur venant de Dieu.

16. Les sentinelles de Saül qui étaient à Guibéa de Benjamin virent que le camp des Philistins se dispersait de tous côtés.

17. Alors Saül dit à ceux qui étaient avec lui: "Passez en revue le peuple et voyez qui est parti de chez nous." On passa le peuple en revue et il ne manquait que Jonathan et le jeune homme qui portait ses armes.

18. Saül dit à Ahiya: "Apporte l'éphod." C'était lui en effet qui portait l'éphod en présence d'Israël.

19. Mais pendant que Saül parlait au prêtre, la confusion allait en grandissant dans le camp des Philistins. Finalement Saül dit au prêtre: "Retire ta main."

20. Puis Saül et toutes les troupes se rassemblèrent et arrivèrent au lieu du combat. Il y avait là une énorme panique: ils tiraient leur épée les uns contre les autres.

21. Les Hébreux qui s'étaient mis au service des Philistins et qui étaient montés avec eux au camp, se retournèrent pour se joindre aux Israélites qui étaient avec Saül et Jonathan.

22. Tous les Israélites qui s'étaient cachés dans la montagne d'Ephraïm se lancèrent à leur tour à la poursuite des Philistins qui s'enfuyaient devant eux.

23. Ce jour-là Yahvé donna la victoire à Israël. La bataille s'étendit au-delà de Beth-Aven.

24. Au moment où les Israélites étaient serrés de tous côtés, Saül avait déclaré solennellement devant tout le peuple: "Maudit soit celui qui mangera quelque chose avant le soir, avant que j'aie tiré vengeance de mes ennemis!" Et tout le peuple était resté à jeun.

25. Or on trouva du miel sur le terrain.

26. Le peuple entra dans la forêt et vit ce miel qui coulait. Nul d'entre eux ne porta la main à sa bouche, car le peuple se rappelait la malédiction prononcée par le roi.

27. Mais Jonathan n'avait pas entendu le serment de son père; il avança le bout de son bâton, le plongea dans le rayon de miel et le ramena à sa bouche: ses yeux s'éclaircirent.

28. Quelqu'un de l'armée lui dit: "Ton père a déclaré solennellement devant tout le peuple: Maudit soit celui qui mangera quelque chose aujourd'hui."

29. Jonathan répondit: "Mon père a fait bien du tort au pays; regardez donc comme mes yeux se sont éclaircis depuis que j'ai goûté un peu de miel.

30. Si aujourd'hui tout le peuple avait pris sur le butin de ses ennemis de quoi manger, la défaite des Philistins aurait sûrement été plus grande."

31. Ce jour-là on écrasa les Philistins de Mikmas jusqu'à Ayyalon, mais le peuple était à bout de forces.

32. Le peuple alors se jeta sur le butin, il prit du petit bétail, des boeufs, des veaux, les immola à même la terre et se mit à manger au-dessus du sang.

33. On avertit Saül: "Le peuple est en train de pécher contre Yahvé: les gens mangent la viande au-dessus du sang." Saül s'écria: "Vous êtes tous des infidèles! Roulez ici une grande pierre."

34. Puis Saül ajouta: "Dispersez-vous au milieu du peuple et dites-leur que chacun amène ici son boeuf ou son mouton. Vous les immolerez et vous les mangerez, mais ne péchez pas contre Yahvé en mangeant la viande au-dessus du sang." Chacun amena donc ce qu'il avait sous la main ce soir-là: ils firent l'immolation en ce lieu.

35. Saül y construisit un autel à Yahvé, ce fut le premier autel qu'il lui construisit.

36. Saül dit encore: "Descendons à la poursuite des Philistins pendant la nuit, pillons-les jusqu'à ce que brille l'aube et ne laissons personne en vie parmi eux." On lui répondit: "Fais à ton idée!" Le prêtre dit alors: "Il nous faut consulter Dieu."

37. Saül consulta Dieu: "Dois-je descendre à la poursuite des Philistins? Les livreras-tu entre les mains d'Israël?" Mais ce jour-là Dieu ne lui répondit pas.

38. Alors Saül dit: "Approchez vous tous, chefs du peuple, regardez et vérifiez en quoi a consisté le péché.

39. Je le jure par la vie de Yahvé qui vient de délivrer Israël: même si c'est mon fils Jonathan qui a péché, il mourra." Dans tout le peuple nul ne lui répondit.

40. Alors il dit à tout Israël: "Vous, vous serez d'un côté, moi et mon fils Jonathan, nous nous mettrons de l'autre." Le peuple dit à Saül: "Fais à ton idée!"

41. Saül demanda à Yahvé: "Dieu d'Israël, pourquoi n'as-tu pas répondu à ton serviteur aujourd'hui? Si cette faute se trouve en moi ou en mon fils Jonathan, donne les Ourim. Mais si cette faute se trouve du côté de ton peuple Israël, donne les Toumim." Jonathan et Saül furent désignés tandis que le peuple était épargné.

42. Saül dit: "Jetez le sort entre moi et mon fils Jonathan." Et Jonathan fut désigné.

43. Alors Saül dit à Jonathan: "Dis-moi ce que tu as fait." Jonathan répondit: "J'ai simplement goûté un peu de miel au bout du bâton que j'avais dans la main, mais je suis prêt à mourir."

44. Saül répondit: "Que Dieu me maudisse, et me maudisse encore si tu ne meurs pas, Jonathan!"

45. Mais le peuple dit à Saül: "Jonathan va-t-il mourir, lui qui a donné une si grande victoire à Israël? Il n'en est pas question! Par la vie de Yahvé, il ne tombera pas à terre un seul des cheveux de sa tête, car c'est avec Dieu qu'il a agi en ce jour." C'est ainsi que le peuple sauva la tête de Jonathan.

46. Saül cessa de poursuivre les Philistins; il remonta cependant que les Philistins s'en retournaient chez eux.

47. Saül avait affermi sa royauté sur Israël; il combattit contre tous ses ennemis: Moab, les fils d'Ammon, Edom, les rois de Soba et les Philistins. Partout où il se tournait, il était vainqueur.

48. Il écrasa Amalec au cours d'une grande expédition, et il délivra Israël des attaques des pillards.

49. Les fils de Saül étaient Jonathan, Ichyo et Malki-Choua. Il eut deux filles, l'aînée s'appelait Mérob et la seconde Mikal.

50. La femme de Saül était Ahinoam, fille d'Ahimaas. Le chef de son armée se nommait Abner, il était fils de Ner, l'oncle de Saül.

51. Kich, le père de Saül, et Ner, le père d'Abner, étaient fils d'Abiel.

52. Durant toute la vie de Saül on eut une guerre acharnée contre les Philistins. Chaque fois que Saül voyait un homme solide et courageux, il l'attachait à son service.



Livros sugeridos


“Onde há mais sacrifício, há mais generosidade.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.