1. Salomon devint gendre du Pharaon d'Egypte; il épousa la fille du Pharaon et la mena dans la cité de David, car il n'avait pas encore fini de construire sa maison, la maison de Yahvé et le rempart de Jérusalem.

2. Le peuple offrait alors des sacrifices sur les Hauts-Lieux car la maison destinée au Nom de Yahvé n'était pas encore bâtie.

3. Salomon aimait Yahvé, il marchait selon les préceptes de son père David, mais il offrait des sacrifices sur les Hauts-Lieux et y brûlait des parfums.

4. Le roi se rendit à Gabaon pour y offrir des sacrifices; c'était le Haut-Lieu principal et Salomon offrit mille holocaustes sur cet autel.

5. Là, à Gabaon, Yahvé apparut en songe à Salomon pendant la nuit. Il lui dit: "Demande-moi ce que tu veux et je te le donnerai."

6. Salomon répondit: "Tu as montré une très grande bonté à ton serviteur David, mon père; il est vrai qu'il marchait en ta présence dans la fidélité, la justice et la sincérité. Tu n'as pas mis fin à cette grande bonté à son égard: tu as voulu que son fils soit assis aujourd'hui sur son trône.

7. Tu m'as fait roi, Yahvé, mon Dieu, à la place de mon père David. Mais je ne suis qu'un tout jeune homme et je ne sais encore pas agir.

8. Ton serviteur se retrouve avec ton peuple, que tu as choisi toi-même, et c'est un peuple si nombreux qu'on ne peut ni l'évaluer, ni le compter.

9. Accorde donc à ton serviteur l'intelligence pour distinguer entre le bien et le mal lorsqu'il gouverne ton peuple. Qui pourrait en effet bien gouverner un peuple aussi important?"

10. La demande de Salomon plut au Seigneur,

11. et Dieu lui dit: "Je retiens que tu n'as demandé pour toi, ni une longue vie, ni la richesse, ni la mort de tes ennemis. Parce que tu m'as fait cette autre demande, parce que tu m'as demandé l'intelligence pour exercer la justice,

12. je vais faire ce que tu m'as demandé. Je te donne un coeur sage et intelligent, tel qu'il n'y en a pas eu de pareil avant toi et qu'il n'y en aura pas de pareil après toi.

13. Et je te donnerai même ce que tu n'as pas demandé: tu auras richesse et gloire plus qu'aucun autre roi de la terre durant ta vie.

14. Si tu marches dans mes voies, si tu observes mes ordonnances et mes commandements comme l'a fait ton père David, je te donnerai longue vie."

15. Alors Salomon s'éveilla: il comprit que c'était un rêve. Une fois rentré à Jérusalem, il alla officier face à l'Arche de l'Alliance de Yahvé et il offrit des holocaustes et des sacrifices de communion; puis il donna un grand repas à tous ses serviteurs.

16. Deux prostituées vinrent au tribunal du roi.

17. L'une d'elles lui dit: "Je t'en prie, mon seigneur, cette femme et moi nous habitons la même maison et dans cette maison j'ai donné le jour à un enfant.

18. Trois jours après la naissance, elle aussi a mis au monde un enfant. Nous étions ensemble, aucune personne étrangère avec nous, nous étions seules dans la maison.

19. Or, durant la nuit, le fils de cette femme est mort car elle s'était couchée sur lui.

20. Alors elle se lève au milieu de la nuit, elle prend mon fils à côté de moi tandis que je dors, elle le couche sur elle et elle place son fils mort à côté de moi.

21. Au matin, lorsque je me lève pour allaiter mon fils, je vois qu'il est mort, mais en regardant attentivement, je m'aperçois que ce n'est pas l'enfant que j'ai mis au monde."

22. A ce moment l'autre femme se met à crier: "C'est mon fils qui est vivant et c'est ton fils qui est mort!" Et la première réplique: "Ce n'est pas vrai, c'est ton fils qui est mort, le mien est en vie!" Et elles se disputaient ainsi devant le roi.

23. Le roi prit la parole: "Tu dis, toi: C'est mon fils qui est vivant et c'est ton fils qui est mort. Et toi tu dis: Non! C'est ton fils qui est mort et c'est le mien qui est vivant."

24. Le roi ordonna: "Apportez-moi une épée." On apporta l'épée devant le roi.

25. Le roi dit alors: "Coupez en deux l'enfant qui vit, et donnez-en la moitié à l'une et l'autre moitié à l'autre."

26. Alors la femme dont le fils était vivant dit au roi, car elle était bouleversée dans son coeur de mère: "Non, je t'en prie, mon seigneur, donne-lui plutôt l'enfant qui vit, qu'on ne le tue pas." Mais l'autre répliquait: "Il ne sera ni à toi ni à moi, partagez-le."

27. Alors le roi décida: "Donnez l'enfant qui vit à la première, ne le tuez pas; c'est elle qui est la mère."

28. Tout Israël entendit parler du jugement que le roi avait prononcé; dès lors on eut un grand respect pour le roi car on voyait que la sagesse de Dieu était en lui lorsqu'il rendait la justice.



Livros sugeridos


“Não abandone sua alma à tentação, diz o Espírito Santo, já que a alegria do coração é a vida da alma e uma fonte inexaurível de santidade.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.