1. Ben-Hadad, roi d'Aram, rassembla toute son armée. Il avait avec lui trente- deux rois, des chevaux et des chars lorsqu'il monta mettre le siège devant Samarie pour s'en emparer.

2. Il envoya des messagers en ville auprès d'Akab, roi d'Israël,

3. pour lui porter ce message: "Ainsi a parlé Ben Hadad: Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes fils sont à moi."

4. Le roi d'Israël répondit: "Tu as bien dit, mon seigneur le roi, je suis à toi avec tout ce qui m'appartient."

5. Mais les messagers vinrent de nouveau; ils dirent à Akab de la part de Ben-Hadad: "Si je t'ai dit: Tu me donneras ton or et ton argent, tes femmes et tes fils,

6. sois bien sûr que demain à pareille heure j'enverrai mes serviteurs chez toi. Ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, et tout ce qui leur plaira, ils le ramasseront et l'emporteront."

7. Alors le roi d'Israël rassembla les anciens du pays et leur dit: "Regardez, il est évident que celui-là nous veut du mal. Quand il m'a réclamé mes femmes et mes fils, mon argent et mon or, je ne lui ai rien refusé."

8. Tous les anciens et tout le peuple lui dirent: "Ne l'écoute pas! Il ne faut pas accepter."

9. Alors il dit aux messagers de Ben-Hadad: "Dites ceci à mon seigneur le roi: Ce que tu m'as demandé la première fois, je le ferai, mais je ne peux accepter cette nouvelle exigence." Les messagers partirent et rapportèrent sa réponse.

10. Alors Ben-Hadad lui envoya dire: "Que les dieux me maudissent et me maudissent encore s'il y a assez de poussière dans Samarie pour que chacun de mes combattants puisse en remplir le creux de sa main."

11. Le roi d'Israël répondit aux messagers: "Vous direz à votre maître que celui qui prend son épée ne doit pas se vanter comme celui qui la repose!"

12. L'autre était en train de boire avec les rois sous les tentes quand on lui rapporta cette parole; il dit à ses serviteurs: "Prenez vos postes de combat!" Et ils prirent position contre la ville.

13. A ce moment un prophète s'avança vers le roi d'Israël et lui dit: "Ecoute cette parole de Yahvé: Vois-tu cette grande armée? Moi, aujourd'hui, je la livre entre tes mains et tu sauras que je suis Yahvé."

14. Akab lui dit: "Qui fera ce travail?" Il répondit: "Yahvé a dit: Les jeunes des chefs de provinces." Akab reprit la parole: "Qui engagera le combat?" Il répondit: "Toi."

15. Akab passa en revue les jeunes des chefs de provinces, ils étaient deux cent trente-deux. Il passa ensuite en revue tout le peuple, tous les Israélites: ils étaient sept mille.

16. A l'heure de midi, ils firent une sortie quand Ben-Hadad était en train de s'enivrer sous les tentes avec les trente-deux rois venus avec lui.

17. Les jeunes des chefs de provinces sortirent d'abord. On le fit savoir à Ben-Hadad: "Des hommes sont sortis de Samarie."

18. Il répondit: "Qu'ils soient sortis pour combattre ou pour demander la paix, faites-les prisonniers!"

19. Mais derrière les jeunes des chefs de provinces, c'est toute l'armée qui sortit de la ville.

20. Ils abattirent chacun son homme, les Araméens tournèrent le dos et Israël se lança à leur poursuite. Ben-Hadad roi d'Aram sauta sur un cheval et prit la fuite avec ses cavaliers.

21. Le roi d'Israël sortit, il ramassa les chevaux et les chars et il infligea à Aram une grande défaite.

22. Alors le prophète s'avança vers le roi d'Israël et lui dit: "Renforce-toi et prends tes dispositions, car au début de l'an prochain le roi d'Aram viendra de nouveau t'attaquer."

23. De leur côté, les conseillers du roi d'Aram lui dirent: "Les dieux d'Israël sont des dieux des montagnes, c'est pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais attirons-les dans la plaine, et nous aurons sûrement le dessus.

24. Par ailleurs, fais ceci: enlève leur poste à tous ces rois, et mets à leur place des gouverneurs.

25. Tu vas réunir une armée aussi nombreuse que celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chars, et nous les combattrons dans la plaine: nous aurons sûrement le dessus." Le roi suivit donc leur conseil.

26. Au début de l'année suivante, Ben-Hadad passa en revue les Araméens et monta vers Afek pour combattre Israël.

27. On passa aussi les Israélites en revue, ils reçurent des vivres et s'avancèrent à la rencontre des Araméens. Les Israélites campèrent en face d'eux comme deux troupeaux de chèvres, alors que les Araméens remplissaient le pays.

28. Un homme de Dieu s'avança à ce moment et dit au roi d'Israël: "Voici ce que dit Yahvé: Les Araméens prétendent que Yahvé est un dieu des montagnes et non pas un dieu de la plaine; pour cette raison je vais livrer toute cette grande armée entre tes mains, et vous saurez que je suis Yahvé."

29. Ils campèrent sept jours les uns en face des autres; le septième jour on engagea la bataille et les Israélites tuèrent aux Araméens cent mille fantassins en un seul jour.

30. Ceux qui restaient se réfugièrent dans la ville d'Afek, mais la muraille tomba sur les dix-sept mille qui restaient. Ben-Hadad s'était enfui et il allait dans la ville de maison en maison.

31. Ses serviteurs lui dirent: "Nous avons entendu dire que les rois d'Israël sont des rois généreux, laisse-nous mettre des sacs autour de nos reins et des cordes autour de notre tête, et nous irons trouver le roi d'Israël, peut-être te laissera-t-il la vie sauve."

32. Ils se mirent donc des sacs autour des reins, des cordes autour de leur tête, et ils allèrent dire au roi d'Israël: "Ton serviteur Ben-Hadad te fait dire ceci: Accorde-moi seulement la vie sauve!" Le roi Akab répondit: "Est-il toujours en vie? Il est mon frère!"

33. Les autres n'en espéraient pas tant, ils dirent aussitôt: "Ben-Hadad est ton frère!" Le roi répondit: "Allez le chercher." Ben-Hadad vint donc à sa rencontre et Akab le fit monter sur son char.

34. Ben-Hadad lui dit: "Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père, et tu pourras installer des commerces à Damas comme mon père en avait installé à Samarie." Akab répondit: "Je te laisserai partir en échange d'un traité." Il conclut donc un traité avec lui et le laissa partir.

35. Au même moment un frère prophète disait à son compagnon sur l'ordre de Yahvé: "Frappe-moi donc!" Mais l'autre refusa de le frapper.

36. Il lui dit alors: "Puisque tu n'as pas écouté la voix de Yahvé, le lion te frappera après que tu m'auras quitté." Il s'en alla, le lion le rencontra et le tua.

37. Le prophète alla trouver un autre compagnon et lui dit: "Frappe-moi donc!" L'homme commença à le frapper et le blessa.

38. Alors le frère prophète alla se poster sur le passage du roi; il s'était déguisé avec un bandeau sur les yeux.

39. Au moment où le roi passait, il cria vers le roi: "Je suis arrivé sur le champ de bataille lorsqu'un autre en partait. Il m'a laissé un prisonnier en me disant: Garde bien cet homme, car s'il s'échappe, ta vie paiera pour la sienne ou tu verseras un talent d'argent.

40. Or pendant que j'étais occupé ici et là, le prisonnier a disparu." Le roi d'Israël lui répondit: "Mais tu prononces toi-même ton jugement!"

41. Aussitôt le prophète enleva le bandeau qu'il avait sur les yeux et le roi d'Israël le reconnut pour un des prophètes.

42. Alors il dit au roi: "Ecoute cette parole de Yahvé: Puisque tu as laissé échapper l'homme que j'avais voué à l'anathème, ta vie répondra pour sa vie, et ton peuple pour son peuple."

43. Le roi d'Israël s'en alla démoralisé et de très mauvaise humeur; il rentra chez lui à Samarie.



Livros sugeridos


“Deus ama quem segue o caminho da virtude.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.