1. Lorsque Démétrius apprit que Nicanor était tombé avec ses hommes au cours du combat, il envoya de nouveau Bakidès et Alkime à la tête de l'aile droite de l'armée, dans le pays de Juda.

2. Ils prirent la route de la Galilée et mirent le siège devant Mésalot, dans le territoire d'Arbèles; ils s'en emparèrent et massacrèrent beaucoup de ses habitants.

3. Le premier mois de l'an cent cinquante-deux, ils établirent leur camp en face de Jérusalem,

4. puis ils partirent pour Bérée; ils avaient avec eux vingt mille fantassins et deux mille cavaliers.

5. Judas, de son côté, avait dressé son camp à Eléasa, il avait avec lui trois mille soldats parmi les meilleurs.

6. Lorsqu'ils virent que les ennemis étaient si nombreux, ils furent effrayés et beaucoup s'enfuirent du camp: il n'en resta que huit cents.

7. Judas vit que son armée se dispersait alors qu'il ne pouvait refuser le combat; il fut consterné car il n'avait plus le temps de rassembler les fuyards.

8. Malgré cela, il dit à ceux qui étaient restés avec lui: "Debout! Marchons contre nos ennemis et nous verrons bien si nous pouvons les vaincre!"

9. Ses compagnons essayèrent de le détourner, ils lui disaient: "Pour le moment nous ne pouvons rien faire d'autre que sauver notre vie. Nous reviendrons ensuite reprendre la lutte avec nos frères, mais nous sommes vraiment trop peu nombreux."

10. Judas leur répondit: "Je n'agirai pas ainsi, que Dieu me garde de fuir devant eux! Si notre heure est arrivée, mourons comme des braves pour nos frères, mais ne faisons rien qui puisse salir notre honneur."

11. L'armée sortit de son camp pour les affronter, ils partagèrent la cavalerie en deux; les frondeurs et les archers marchaient sur le devant et les premiers rangs de l'armée étaient formés des plus courageux.

12. Bakidès était avec l'aile droite, les fantassins s'avançaient des deux côtés au son de la trompette. Ceux qui étaient avec Judas sonnèrent également de la trompette,

13. et la terre fut comme ébranlée par le cri des armées. Le combat s'engagea au matin et il dura jusqu'au soir.

14. Judas vit que Bakidès et les plus solides de ses troupes se trouvaient à droite; avec les plus courageux, qui se rassemblèrent autour de lui,

15. ils enfoncèrent l'aile droite de Bakidès et la poursuivirent jusqu'au mont Azara.

16. Mais en voyant l'aile droite enfoncée, les Syriens qui formaient l'aile gauche se lancèrent derrière Judas et ses compagnons et les prirent à revers.

17. Le combat devint acharné et beaucoup tombèrent dans les deux camps;

18. Judas tomba lui aussi et le reste de ses hommes s'enfuit.

19. Jonathan et Simon emportèrent le corps de leur frère Judas et l'ensevelirent dans le tombeau de ses pères à Modin.

20. Tout Israël le pleura et fit un grand deuil sur lui, répétant pendant plusieurs jours cette lamentation:

21. "Comment est-il tombé, le héros qui sauvait Israël?"

22. Le reste des actions de Judas, ses guerres, ses actes courageux et ses titres de gloire n'ont pas été écrits car il y en avait trop.

23. Après la mort de Judas, les hors-la-loi se manifestèrent sur tout le territoire d'Israël, et tous ceux qui faisaient le mal réapparurent.

24. En ces jours-là une grande famine sévit dans tout le pays et les gens passèrent de l'autre côté.

25. Bakidès choisit donc des hommes sans foi ni loi pour gouverner le pays.

26. Ils soumirent les partisans de Judas à des perquisitions et des enquêtes, ils les faisaient comparaître devant Bakidès qui les punissait et les humiliait.

27. Israël connut une oppression si terrible qu'il n'y en avait pas eu de pareille depuis la fin du temps des prophètes.

28. Alors tous les partisans de Judas se rassemblèrent, ils dirent à Jonathan:

29. "Depuis la mort de ton frère Judas, nous n'avons plus un homme de sa valeur pour faire la guerre à nos ennemis, aux gens de Bakidès et à tous ceux qui détestent notre nation.

30. C'est pourquoi nous t'avons choisi pour le remplacer à notre tête comme chef et comme général; tu conduiras nos combats."

31. Et à partir de ce moment-là Jonathan prit le commandement et la succession de Judas son frère.

32. Bakidès apprit la chose et il chercha à faire mourir Jonathan.

33. Lorsqu'ils le surent, Jonathan, son frère Simon et tous leurs compagnons, s'enfuirent au désert de Tékoa et campèrent près de la Citerne d'Asfar.

34. Le jour du sabbat Bakidès l'apprit, et il traversa lui aussi le Jourdain avec toute son armée.

35. Jonathan envoya son frère, qui avait un commandement dans l'armée, chez ses amis les Nabatéens; il voulait déposer chez eux ses bagages qui étaient considérables.

36. Mais les gens de Médaba, les Yambrites, sortirent pour s'emparer de Jean et de tout ce qu'il avait, puis ils prirent la fuite avec leur butin.

37. Un peu plus tard Jonathan et son frère Simon apprirent que les Yambrites célébraient un grand mariage et amenaient en grand cortège depuis Nabatha la fiancée; c'était la fille d'un des principaux personnages de Canaan.

38. Ils se rappelèrent alors le meurtre de leur frère Jean, et ils montèrent se cacher dans la montagne.

39. Ils aperçurent bientôt une foule nombreuse et bruyante, puis le fiancé avec ses amis et ses frères qui s'avançaient à la tête d'un cortège avec des tambourins, des musiques et de riches vêtements militaires.

40. Les Juifs, du haut de leur embuscade, se jetèrent sur eux et les massacrèrent; ils tuèrent beaucoup de monde tandis que les survivants s'enfuyaient vers la montagne. Toutes leurs dépouilles furent emportées.

41. Ainsi les noces se changèrent en deuil et les joyeuses musiques en lamentations.

42. Ils vengèrent ainsi le sang de leur frère, puis ils regagnèrent les rives marécageuses du Jourdain.

43. C'est cela même que Bakidès avait appris; il s'avança donc le jour du sabbat jusqu'aux berges du Jourdain avec une armée nombreuse.

44. Jonathan dit alors à ses hommes: "Debout, défendons-nous, car aujourd'hui ce ne sera pas comme les autres fois!

45. Le combat est là devant nous, et derrière nous c'est l'eau du Jourdain: le marécage ou le fourré, il n'y a pas de chemin pour battre en retraite.

46. Maintenant donc, criez vers le Ciel pour qu'il vous sauve de vos ennemis!"

47. La bataille commença et Jonathan étendit la main pour frapper Bakidès, mais celui-ci échappa en se jetant en arrière.

48. Jonathan et ses compagnons sautèrent dans le Jourdain et rejoignirent l'autre rive à la nage, mais les ennemis ne franchirent pas le fleuve à leur suite.

49. Ce jour-là environ mille hommes tombèrent du côté de Bakidès.

50. Bakidès revint à Jérusalem et il se mit à construire des forteresses en Judée: Jéricho, Emmaüs, Beth-Horon, Béthel, Tamnatha, Faraton et Téfon. Il y fit de grands remparts avec des portes garnies de verrous.

51. Dans chacune d'elles il laissa une garnison pour maintenir la répression contre Israël.

52. Il fortifia Beth-Sour, Gazer et la Citadelle, il y mit des hommes armés avec des vivres en réserve.

53. Il prit des otages, les fils des chefs du pays, et les fit placer sous bonne garde dans la Citadelle de Jérusalem.

54. Au deuxième mois de l'an cent cinquante-trois, Alkime donna l'ordre d'abattre le mur de la cour intérieure du sanctuaire qui avait été édifié par des prophètes. Lorsqu'on commençait à le démolir,

55. Alkime eut une attaque et ses projets en restèrent là. Il avait la bouche paralysée et ne pouvait plus prononcer un seul mot, ni donner des ordres au sujet de sa maison.

56. Alkime mourut ainsi dans de grandes souffrances.

57. Voyant qu'Alkime était mort, Bakidès retourna auprès du roi, si bien que le pays de Juda fut en paix pendant deux ans.

58. Tous les hors-la-loi tinrent conseil, ils se dirent: "Jonathan et les siens vivent maintenant en paix et en sécurité. Rappelons donc Bakidès pour qu'il les fasse tous arrêter en une seule nuit."

59. Ils partirent le trouver et ils en discutèrent avec lui,

60. Bakidès se mit donc en route avec une forte troupe et il envoya en secret des lettres à tous ses partisans de Judée pour leur demander d'arrêter Jonathan et ses compagnons. Mais il n'eut pas de succès car les autres avaient eu connaissance de son projet.

61. Jonathan et ses compagnons arrêtèrent dans le pays une cinquantaine d'hommes qui étaient à l'origine de ce projet criminel, et ils les mirent à mort.

62. Jonathan et Simon se retirèrent ensuite avec leurs partisans dans le désert à Beth-Bassi. Ils réparèrent cette ville en ruine et la fortifièrent.

63. Lorsque Bakidès l'apprit, il réunit tous ses hommes et fit appel à ses partisans de Judée.

64. Il établit son camp près de Beth-Bassi et durant de longs jours il fit construire des machines pour l'attaquer.

65. Jonathan laissa son frère Simon dans la ville; il en sortait avec quelques hommes pour faire des expéditions aux alentours.

66. Il attaqua le campement d'Odoméra et de ses frères, et celui des fils de Fasiron. Les ennemis se décidèrent à frapper eux aussi, et ils montèrent avec leurs troupes.

67. De leur côté, Simon et ses hommes firent une sortie et brûlèrent les machines de siège.

68. Ils attaquèrent ensuite Bakidès et lui infligèrent une telle défaite qu'il tomba dans un profond découragement parce que son plan et son attaque avaient échoué.

69. Il se retourna plein de colère contre les mécréants qui lui avaient conseillé de venir dans le pays; il en massacra un grand nombre et décida de retourner chez lui avec ses gens.

70. En apprenant cela, Jonathan lui envoya des hommes pour lui proposer la paix et le retour des prisonniers.

71. Bakidès accepta et resta fidèle à sa promesse, il jura à Jonathan de ne plus chercher à lui faire du mal durant tout le reste de sa vie.

72. Bakidès rendit les prisonniers qu'il avait faits auparavant dans le pays de Juda, puis il retourna chez lui pour ne plus jamais revenir dans le pays des Juifs.

73. Il y eut un temps de paix en Israël, et Jonathan s'installa à Macmas d'où il jugea le peuple; il fit disparaître les impies du milieu d'Israël.



Livros sugeridos


“Que Nossa Mãe do Céu tenha piedade de nós e com um olhar maternal levante-nos, purifique-nos e eleve-nos a Deus.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.