1. Le roi Antiocus parcourait les provinces de la montagne. Il entendit alors parler de la ville d'Elymaïs en Perse, célèbre pour ses richesses, son argent et son or.

2. Le temple de cette ville était très riche, il y avait là des tentures d'or, des cuirasses et des armes laissées par Alexandre fils de Philippe, roi de Macédoine (celui qui régna le premier sur les Grecs).

3. Il arriva donc et voulut s'emparer de cette ville pour la piller, mais il ne réussit pas, car les habitants de la ville avaient appris la chose.

4. Ils le reçurent les armes à la main, il dut prendre la fuite et abandonner la place très désappointé pour revenir à Babylone.

5. Il était encore en Perse lorsqu'il reçut cette nouvelle: "Les armées qui sont allées au pays de Juda ont été battues.

6. Lysias, qui s'était avancé avec une armée puissante, a dû céder le terrain aux Juifs. Ceux-ci se sont renforcés en armes et en nombre, sans parler de tout ce qu'ils ont récupéré sur les colonnes qu'ils ont vaincues.

7. Ils ont renversé l'abomination que le roi avait élevée sur l'autel de Jérusalem, ils ont entouré leur Lieu Saint de hauts remparts comme autrefois, et de même Beth-Sour, l'une des villes royales."

8. En apprenant ces nouvelles, le roi fut consterné et resta très abattu, il se laissa tomber sur son lit et en fut malade de chagrin, parce que les choses ne s'étaient pas déroulées comme il le voulait.

9. Durant plusieurs jours il resta ainsi, retombant sans cesse dans un profond abattement. Lorsqu'il se vit prêt de mourir,

10. il rassembla tous ses amis: "Le sommeil, leur dit-il, a quitté mes yeux et mon coeur est rempli d'inquiétude.

11. Je me suis dit: A quel degré d'angoisse suis-je arrivé? Comment suis-je tombé dans un tel abattement, moi qui étais beau et aimé lorsque j'étais puissant?

12. Maintenant je me souviens de tout le mal que j'ai fait à Jérusalem lorsque j'ai pris tous les objets d'argent et d'or qui s'y trouvaient, et que j'ai envoyé des hommes pour faire disparaître sans raison tous les habitants de Juda.

13. Je reconnais que c'est là la cause des malheurs qui m'atteignent maintenant. Voyez que je meurs misérable sur une terre étrangère."

14. Il fit appeler Philippe, un de ses Amis, et l'établit sur tout son royaume.

15. Il lui donna sa couronne, son manteau et son anneau, pour qu'il prenne soin de l'éducation et de l'entretien de son fils Antiocus, pour le préparer au trône.

16. Le roi Antiocus mourut à cet endroit en l'an cent quarante neuf.

17. En apprenant sa mort, Lysias lui donna pour successeur son fils Antiocus qu'il avait élevé depuis son enfance et auquel il avait donné le surnom d'Eupator.

18. Les défenseurs de la Citadelle bloquaient Israël autour du Temple; ils cherchaient toutes les occasions de nuire et ils étaient un point d'appui pour les païens.

19. Judas décida de les éliminer et il convoqua tout le peuple pour les assiéger.

20. Tous se rassemblèrent et mirent le siège devant la Citadelle en l'an cent cinquante; ils construisirent des tours et des machines de siège.

21. Cependant quelques assiégés parvinrent à s'échapper. Des Israélites impies se joignirent à eux

22. et ils allèrent ensemble trouver le roi. Ils lui dirent: "Combien de temps attendras-tu pour nous rendre justice et venger nos frères?

23. Nous avons accepté de servir ton père, nous nous sommes conduits selon ses ordres et nous avons observé ses décrets,

24. et à cause de cela des gens de notre peuple nous ont rejetés. Bien plus! Ils ont tué tous ceux d'entre nous qui sont tombés entre leurs mains et ils ont pris nos domaines.

25. Ils ne s'en sont pas pris seulement à nous, mais aussi à tes territoires.

26. A présent ils assiègent la Citadelle de Jérusalem pour s'en emparer et ils ont fortifié le Temple et Beth-Sour.

27. Si tu ne prends pas les devants, ils feront bien pire encore et tu ne pourras plus les arrêter."

28. En entendant cela, le roi se mit en colère, il réunit tous ses Amis, les chefs de son armée et les commandants.

29. Des troupes mercenaires lui arrivèrent également des autres royaumes et des îles de la mer.

30. Son armée comptait cent mille fantassins, vingt mille cavaliers et trente-deux éléphants entraînés à la guerre.

31. Ils arrivèrent par l'Idumée et assiégèrent Beth-Sour avec leurs machines; le siège dura longtemps car les défenseurs faisaient des sorties, mettaient le feu aux machines et se battaient courageusement.

32. Alors Judas laissa la Citadelle et vint camper à Beth-Zakaria, face à l'armée du roi.

33. Levé de bon matin, le roi mena ses troupes pleines d'ardeur sur les chemins de Beth-Zakaria, où elles prirent position pour le combat. On sonna de la trompette,

34. on mit sous les yeux des éléphants du jus de raisins et du jus de mûres pour les exciter à l'attaque,

35. on répartit les bêtes parmi les corps d'armée; autour de chaque éléphant on rangea mille hommes avec des cuirasses de fer et des casques de bronze; cinq cents cavaliers parmi les meilleurs accompagnaient chaque éléphant.

36. Ils surveillaient tous les mouvements de l'animal et l'accompagnaient partout sans jamais s'écarter de lui.

37. Sur chaque éléphant, une solide tour de bois servait de défense, elle était attachée avec des sangles et dans chacune se trouvaient trois guerriers qui combattaient sur le dos de l'éléphant, en plus de son guide.

38. Le reste de la cavalerie avait été réparti par le roi sur les deux côtés de l'armée, pour combattre l'ennemi et protéger les corps d'armée.

39. Lorsque le soleil brilla sur les boucliers d'or et de bronze, les montagnes furent illuminées et brillèrent comme des torches allumées.

40. Une partie de l'armée du roi se déploya sur le sommet des montagnes, et l'autre au pied. Ils avançaient en formation régulière et bien ordonnée.

41. Il suffisait d'entendre la rumeur de cette masse, le pas de cette multitude et le bruit des armes qui s'entrechoquaient pour être pris de peur: c'était vraiment une armée grande et puissante.

42. Malgré tout, Judas et ses hommes s'avancèrent pour engager le combat et six cents hommes de l'armée du roi tombèrent.

43. Eléazar surnommé Auaram aperçut un des éléphants portant un harnais royal; comme il dépassait tous les autres par sa taille, il pensa que le roi était dessus.

44. Il sacrifia sa vie pour sauver son peuple et devenir célèbre pour toujours.

45. Hardiment, il courut sur l'animal au milieu des soldats: il tuait à droite, il tuait à gauche, si bien que les ennemis s'écartaient devant lui.

46. Il se glissa alors sous l'éléphant, le frappa par en-dessous et le tua; la bête s'écroula à terre sur Eléazar qui mourut sur place.

47. Les Juifs avaient pu mesurer les forces du roi et l'ardeur de ses soldats, ils leur laissèrent le terrain.

48. Une partie de l'armée du roi monta à Jérusalem pour les combattre et le roi mit en état de siège la Judée et le mont Sion.

49. Au même moment il faisait la paix avec les gens de Beth-Sour. Ils évacuèrent la ville car ils n'avaient pas de nourriture pour soutenir un siège, vu qu'on était dans l'année sabbatique où la terre est au repos.

50. Le roi prit possession de Beth-Sour et il y mit une garnison pour la défendre.

51. Il fit le siège du Temple durant de longs jours avec ses tours et ses machines de siège, avec ses machines à lancer le feu et les pierres, et les plus petites pour les flèches et les cailloux.

52. De leur côté, les assiégés dressèrent des machines contre celles des attaquants et le siège dura longtemps.

53. Il n'y avait pas de nourriture dans les entrepôts parce que c'était la septième année, et les Israélites que l'on avait sauvés des territoires païens et ramenés en Judée avaient mangé les dernières réserves.

54. Il ne resta donc que quelques hommes dans le Lieu Saint, car la famine avait été la plus forte et ils s'étaient dispersés chacun chez soi.

55. C'est alors que Lysias reçut des nouvelles de Philippe, celui que le roi Antiocus avait choisi alors qu'il était encore en vie pour élever son fils Antiocus et le préparer à régner.

56. Il était revenu de Perse et de Médie avec les troupes qui avaient accompagné le roi, et maintenant il cherchait à prendre en main les affaires.

57. Lysias voulut donner au plus tôt le signal du départ. Il dit donc au roi, aux chefs de l'armée et aux soldats: "Nous allons en nous affaiblissant, nous avons peu de vivres et la place que nous assiégeons est bien fortifiée; pendant ce temps, les affaires du royaume nous attendent.

58. Faisons donc la paix avec ces hommes, faisons la paix avec eux et avec tout leur peuple.

59. Accordons-leur de vivre selon leurs coutumes, comme autrefois, car c'est à cause de ces coutumes que nous avons supprimées qu'ils se sont soulevés et en sont arrivés là."

60. Le roi et les chefs approuvèrent ses raisons; le roi envoya des hommes pour offrir la paix aux Juifs et ceux-ci acceptèrent.

61. Le roi et les chefs s'engagèrent par serment et les assiégés sortirent de la forteresse.

62. Mais lorsque le roi entra au mont Sion et qu'il vit la force de cette place, il viola le serment qu'il avait prêté et donna l'ordre de détruire tout le rempart.

63. De là, il se mit en route rapidement pour regagner Antioche. Là, il trouva Philippe maître de la ville; il lui livra bataille et reprit la ville par la force.



Livros sugeridos


“Padre Pio disse a um filho espiritual: Trabalhe! Ele perguntou: No que devo trabalhar, Padre? Ele respondeu: Em amar sempre mais a Jesus!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.