1. Simon apprit que Tryphon avait réuni une grande armée pour envahir le pays de Juda et le dévaster.

2. Comme il voyait que le peuple avait peur, que c'était la panique, il monta à Jérusalem et réunit le peuple.

3. Il l'encouragea par ces mots: "Vous savez tout ce que mes frères, moi-même et toute la maison de mon père, nous avons fait pour nos lois et notre religion. Vous savez les combats et les épreuves que nous avons connus.

4. Tous mes frères y ont laissé la vie pour Israël et je reste seul;

5. mais que Dieu me garde de me mettre à l'abri en un temps d'épreuves, car ma vie ne vaut pas plus que celle de mes frères.

6. Puisque toutes les nations qui nous haïssent se sont réunies pour nous détruire, je ferai justice à mon peuple, au Temple, à nos femmes et à nos enfants."

7. En entendant ces paroles, l'esprit du peuple se réveilla;

8. ils répondirent par de grandes acclamations: "Tu seras notre chef à la place de Judas et de ton frère Jonathan!

9. Mène-nous au combat et nous ferons tout ce que tu nous diras!"

10. Alors Simon rassembla tous les hommes de guerre. Rapidement il termina les remparts de Jérusalem et fortifia tout le tour de la ville.

11. Puis il envoya à Joppé Jonathan fils d'Absalon avec une puissante armée; celui-ci en chassa tous les habitants et s'installa dans la ville.

12. Tryphon quitta Ptolémaïs avec une puissante armée pour envahir le pays de Juda; il emmenait avec lui Jonathan prisonnier.

13. Simon, de son côté, installa son camp à Adida, en face de la plaine.

14. Lorsque Tryphon apprit que Simon avait pris le commandement à la place de son frère Jonathan et qu'il était prêt à le combattre, il lui envoya des messagers:

15. "Nous retenons ton frère Jonathan prisonnier, dirent-ils, à cause de l'argent qu'il doit au trésor royal comme haut-fonctionnaire.

16. Envoie donc cent talents d'argent et deux de ses fils comme otages pour que, une fois libre, il ne nous échappe pas; alors nous lui rendrons la liberté."

17. Simon voyait bien que leurs paroles n'étaient pas sincères; il envoya cependant l'argent et les deux jeunes enfants pour ne pas attirer sur lui la colère du peuple , car on aurait pu dire ensuite:

18. "C'est parce qu'il n'a pas envoyé l'argent et les enfants que Jonathan est mort."

19. Il envoya donc les enfants et les cent talents d'argent, mais Tryphon ne tint pas sa promesse et il ne relâcha pas Jonathan.

20. Tryphon s'avança alors pour envahir le pays et le ravager; il fit un détour, prenant le chemin d'Adora, mais Simon et son armée lui faisaient obstacle partout où il allait.

21. Les hommes de la Citadelle envoyèrent des messagers à Tryphon pour le supplier de venir rapidement par le désert et de leur apporter des vivres.

22. Tryphon disposa toute sa cavalerie pour y aller, mais cette nuit-là il y eut une forte chute de neige et la neige l'empêcha d'y aller. Il leva le camp et repartit pour Galaad.

23. Avant d'arriver à Baskama, il fit tuer Jonathan qui fut enterré en cet endroit.

24. Puis Tryphon s'en retourna pour regagner son pays.

25. Simon envoya prendre les ossements de son frère Jonathan et les ensevelit à Modin dans la ville de ses pères.

26. Tout Israël fit sur lui un grand deuil et on le pleura durant de nombreux jours.

27. Simon fit construire un monument sur la tombe de son père et de ses frères; il était fait de pierres polies par devant et par derrière, et suffisamment haut pour être vu de loin.

28. Il fit dresser sept pyramides qui se faisaient face, pour son père, sa mère et ses quatre frères,

29. afin de garder à jamais leur souvenir. Il fit garnir ces pyramides d'un cercle de hautes colonnes surmontées d'armures, et à côté des armures il fit sculpter des navires que pourraient apprécier tous ceux qui naviguent sur la mer.

30. Tel est jusqu'à ce jour le monument que Simon fit construire à Modin.

31. Tryphon menait un double jeu avec le jeune roi Antiocus: il le tua

32. et régna à sa place. Il prit la couronne des rois d'Asie et fit beaucoup de tort au pays.

33. Simon reconstruisit les forteresses de Judée, il les garnit de hautes tours, de remparts élevés, de portes et de verrous, et il y mit de la nourriture en réserve.

34. Par ailleurs, Simon choisit des hommes qu'il envoya au roi Démétrius pour qu'il accorde des remises d'impôts au pays, car Tryphon ne faisait que brigandage sur brigandage.

35. Le roi Démétrius répondit à sa demande par cette lettre:

36. "Le roi Démétrius salue Simon, grand prêtre et ami des rois, les anciens et la nation des Juifs!

37. Nous avons reçu la couronne d'or et la palme que vous nous avez envoyées, nous sommes prêts à faire avec vous une paix totale et à écrire aux percepteurs royaux pour qu'ils vous fassent différentes remises.

38. Tous nos engagements envers vous sont fermes, les forteresses que vous avez construites sont à vous.

39. Nous voulons oublier tous les manquements et les offenses commises jusqu'à ce jour ainsi que la taxe royale que vous nous deviez, et si par hasard on percevait quelque autre impôt à Jérusalem, qu'il ne soit plus perçu.

40. S'il y a parmi vous des gens disposés à s'engager dans notre garde personnelle, qu'il s'y engage et que la paix règne entre nous."

41. C'est ainsi que le joug des nations qui pesait sur Israël fut enlevé en l'an cent soixante-dix.

42. Le peuple d'Israël commença à dater ainsi ses actes et ses contrats: "En la première année de Simon, grand prêtre éminent, général et gouverneur des Juifs."

43. En ce temps-là Simon marcha sur Gaza et la fit assiéger par ses troupes; il construisit des tours roulantes et les plaça pour attaquer la ville; à partir d'une de ces tours, il fit une brèche et s'en rendit maître.

44. Ceux qui étaient dans la tour roulante sautèrent dans la ville et y jetèrent la panique:

45. les habitants, leurs femmes et leurs enfants, montèrent sur les remparts, les vêtements déchirés et poussant de grands cris, demandant à Simon de leur accorder la paix.

46. Ils lui disaient: "Ne nous traite pas selon notre méchanceté mais selon ta miséricorde!"

47. Simon eut pitié d'eux: il arrêta le combat, mais il chassa les habitants de la ville, il purifia les maisons dans lesquelles se trouvaient des idoles et fit une entrée solennelle au chant des hymnes, des cantiques et des psaumes d'action de grâce.

48. Après avoir enlevé de la ville toutes les impuretés, il y plaça des hommes fidèles à la Loi, puis il la fortifia et s'y construisit une maison.

49. Pendant ce temps, les hommes qui occupaient la Citadelle de Jérusalem ne pouvaient plus ni sortir ni circuler dans le pays, ni acheter, ni vendre; ils souffraient de la famine et nombreux étaient ceux qui mouraient de faim.

50. Ils supplièrent Simon de faire la paix avec eux. Il la leur accorda, mais il les chassa de là et purifia la Citadelle de toute impureté.

51. Il y fit une entrée solennelle le vingt-troisième jour du second mois, en l'an cent soixante et onze, avec palmes et chants de louange, au son des cithares, des cymbales, des harpes, des hymnes et des cantiques, car un grand ennemi d'Israël était abattu.

52. Il ordonna de célébrer ce jour de joie chaque année.

53. Il fortifia la Montagne du Temple située à côté de la Citadelle et il y résida avec ses hommes.

54. Voyant que son fils Jean était maintenant un homme, Simon lui confia le commandement de toutes les troupes et lui donna Gazer comme résidence.



Livros sugeridos


“Seja perseverante nas orações e nas santas leituras.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.