1. Quand il vit que les choses tournaient à son avantage, Jonathan choisit des hommes qu'il envoya à Rome pour confirmer et renouveler l'amitié avec les Romains.

2. Il envoya des lettres semblables à Sparte et dans d'autres villes.

3. Ses envoyés se rendirent donc à Rome, ils entrèrent au Sénat et dirent: "Jonathan, le grand prêtre, et la nation des Juifs, nous ont envoyés pour renouveler l'amitié et l'alliance que vous avez établies avec eux précédemment."

4. Le Sénat leur donna des lettres de recommandation pour que, dans chaque pays, on les achemine en paix jusqu'au pays de Juda.

5. Et voici la copie de la lettre que Jonathan écrivit aux gens de Sparte:

6. "Jonathan, le grand prêtre, le Sénat de la nation, les prêtres et le reste du peuple Juif saluent les habitants de Sparte, leurs frères.

7. Déjà dans les temps passés une lettre a été envoyée au grand prêtre Onias de la part de votre roi Areios; elle affirmait que vous êtes bien nos frères comme le montre la copie qui suit.

8. Onias accueillit avec honneur l'homme qui lui était envoyé, il reçut la lettre où il était clairement parlé d'alliance et d'amitié.

9. Nous ne voulons pas aujourd'hui vous supplier à ce sujet, car les livres saints qui sont entre nos mains sont notre réconfort.

10. Mais nous ne voudrions pas devenir des étrangers pour vous, et nous avons voulu réaffirmer notre fraternité et notre amitié, car bien des années se sont écoulées depuis que nous vous avons envoyé une lettre.

11. Nous ne cessons de penser à vous en tous temps, dans nos fêtes et nos autres jours saints, dans les sacrifices que nous offrons et dans nos prières, comme il est juste et convenable de le faire pour des frères.

12. Nous sommes heureux de votre réussite!

13. Pour nous, ce sont les épreuves et les guerres continuelles qui nous ont accablés, car les rois qui nous entourent nous ont combattus.

14. A l'occasion de ces guerres, nous n'avons voulu être à charge, ni à vous, ni à nos autres alliés et amis,

15. et de fait le secours du Ciel nous est venu en aide, nous avons été délivrés et nos ennemis ont été humiliés.

16. C'est pourquoi nous avons choisi Nouménios fils d'Antiocos, et Antipater fils de Jason, les mêmes que nous avons envoyés aux Romains pour renouveler avec eux l'amitié et l'alliance d'autrefois.

17. Nous leur avons demandé d'aller aussi chez vous pour vous saluer et vous apporter cette lettre pour réaffirmer notre fraternité.

18. Maintenant, ayez la bonté de nous répondre à ce sujet."

19. Voici maintenant la copie de la lettre qui avait été envoyée à Onias:

20. "Aréios, roi des Spartiates, salue Onias le grand prêtre!

21. On a découvert dans un écrit que les Spartiates et les Juifs sont frères: ils sont de la race d'Abraham.

22. Maintenant que nous savons cela, vous ferez bien de nous écrire pour nous dire si tout va bien pour vous.

23. De notre côté nous vous écrivons ceci: vos troupeaux et vos biens sont à nous et les nôtres sont à vous. Nous avons donc donné des ordres pour vous le faire savoir."

24. Jonathan apprit que les généraux de Démétrius étaient revenus l'attaquer avec une armée plus forte encore qu'auparavant.

25. Il partit donc de Jérusalem et marcha à leur rencontre jusqu'au pays de Hamat: ainsi il ne leur donnait pas le temps d'envahir son territoire.

26. Il envoya des espions dans leur camp et à leur retour ils l'informèrent que les Syriens faisaient des préparatifs pour le surprendre pendant la nuit.

27. Aussi, lorsque le soleil fut couché, Jonathan ordonna à ses hommes de veiller et de se tenir en armes toute la nuit, prêts au combat, et il mit en place des postes avancés tout autour du camp.

28. Quand les ennemis apprirent que Jonathan et les siens étaient prêts à combattre, ils furent pris de peur et remplis d'épouvante; ils allumèrent des feux dans leur camp et prirent la fuite.

29. Comme ils voyaient des feux allumés, Jonathan et ses hommes ne s'aperçurent qu'au matin de leur départ.

30. Jonathan les poursuivit mais sans réussir à les rejoindre, car ils avaient traversé le fleuve Eleutère.

31. Jonathan se retourna alors contre les Arabes appelés Zabadéens, il les battit et s'empara de leurs biens,

32. puis il leva le camp, arriva à Damas et parcourut toute la province.

33. De son côté Simon s'était mis en route et s'était avancé jusqu'à Ascalon et aux forteresses voisines; ensuite il se retourna vers Joppé et l'occupa.

34. Il avait appris en effet que les habitants de cette forteresse avaient l'intention de la livrer à Démétrius; il y mit une garnison pour garder la ville.

35. De retour à Jérusalem, Jonathan convoqua les anciens du peuple et décida avec eux de construire des forteresses en Judée,

36. de rehausser les murs de Jérusalem et de bâtir un rempart élevé entre la Citadelle et la ville pour l'isoler de la ville et pour que ses occupants ainsi isolés, ne puissent plus ni acheter ni vendre.

37. Ils se réunirent pour reconstruire la ville car une partie du rempart vers le torrent qui se trouve à l'est était tombée. On remit à neuf le quartier appelé Chafénata.

38. De son côté Simon reconstruisit Adida dans le Bas-Pays, il la fortifia et y plaça des portes garnies de verrous.

39. Tryphon voulait régner sur l'Asie, se faire couronner, et mettre la main sur le roi Antiocus,

40. mais il craignait que Jonathan ne l'en empêche et ne lui fasse la guerre. C'est pourquoi Tryphon cherchait le moyen de mettre la main sur lui et de le faire mourir; il se mit ainsi en route et arriva à Beth-Shéan.

41. Jonathan sortit au-devant de lui avec quarante mille hommes choisis parmi les meilleurs et il marcha vers Beth-Shéan.

42. Quand Tryphon vit que Jonathan arrivait avec une forte armée, il n'osa pas mettre la main sur lui.

43. Il le reçut donc avec honneur, il le recommanda à tous ses Amis, lui offrit des cadeaux et commanda à ses Amis et à ses soldats de lui obéir comme à lui-même.

44. Il dit alors à Jonathan: "Pourquoi as-tu fatigué tous ces hommes, alors qu'il n'y a entre nous aucune menace de guerre.

45. Renvoie-les donc chez eux, gardes-en seulement quelques uns pour t'accompagner et viens avec moi à Ptolémaïs. Je remettrai cette ville entre tes mains ainsi que les autres forteresses, les autres troupes et tous les serviteurs du roi, puis je repartirai à Antioche car c'est pour cela que je suis venu."

46. Jonathan lui fit confiance et fit comme il avait dit; il renvoya ses hommes qui retournèrent en Judée,

47. et il n'en garda près de lui que trois mille. Il en envoya deux mille en Galilée et n'en prit que mille pour l'accompagner.

48. Mais Jonathan était à peine entré à Ptolémaïs que les habitants refermèrent les portes, mirent la main sur lui et tuèrent par l'épée tous ceux qui l'accompagnaient.

49. Pendant ce temps, Tryphon envoyait une armée et des cavaliers en Galilée pour massacrer dans la Grande Plaine tous les hommes de Jonathan.

50. Mais quand ceux-ci entendirent que Jonathan avait été pris et mis à mort avec tous ses compagnons, ils s'encouragèrent les uns les autres et firent la route en rangs serrés, prêts à combattre.

51. En voyant qu'ils étaient décidés à défendre leur vie, ceux qui les poursuivaient firent demi-tour,

52. et c'est ainsi qu'ils rentrèrent tous sans difficulté au pays de Juda; ils pleurèrent Jonathan et ses compagnons et furent saisis d'une grande crainte. Tout Israël fit un grand deuil.

53. Toutes les nations d'alentour ne pensaient qu'à les éliminer; on y disait: "Ils n'ont plus ni chef ni allié, attaquons-les maintenant et effaçons leur mémoire du milieu des hommes!"



Livros sugeridos


“Cuide de estar sempre em estado de graça.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.