1. Moi-même, ne suis-je pas un homme libre? Ne suis-je pas un apôtre, n'ai-je pas vu Jésus, notre Seigneur, et n'êtes-vous pas le fruit de mon travail dans le Christ?

2. Si pour d'autres je ne suis pas apôtre, pour vous je le suis et vous êtes dans le Christ le certificat de ma mission d'apôtre.

3. Or écoutez comment je réponds à ceux qui me mettent en question:

4. N'avons-nous pas droit à ce qu'on nous donne à manger et à boire?

5. N'avons-nous pas le droit de nous faire accompagner par une femme, une soeur, comme font les autres apôtres et les frères du Seigneur, et Pierre lui-même?

6. Sommes-nous les seuls, moi et Barnabé, à qui on refuse le droit de ne pas travailler?

7. Avez-vous vu un soldat qui s'engage à ses propres frais, ou un planteur qui ne mange pas des fruits de sa vigne, ou un berger qui se prive du lait de son troupeau?

8. Tout cela n'est pas seulement sagesse humaine, car la Loi dit la même chose.

9. Il est écrit: N'empêche pas le boeuf de toucher au grain qu'il bat. Croyez-vous que Dieu s'inquiète pour les boeufs?

10. Non, tout cela vaut pour nous. Il s'agit de nous là où il est écrit que celui qui travaille en attend quelque chose et celui qui bat le grain compte en avoir sa part.

11. Et si nous avons semé chez vous des richesses spirituelles, ne pouvons-nous pas récolter chez vous quelques avantages de ce monde?

12. D'autres ont reçu leur part de ce que vous aviez; n'avions-nous pas de meilleures raisons qu'eux? Mais voilà: nous n'avons pas fait usage de ce droit et nous supportons tout plutôt que de mettre un obstacle à l'Evangile du Christ.

13. Ne savez-vous pas que ceux qui préparent les choses saintes reçoivent du Temple leur nourriture? Ceux qui servent à l'autel ont leur part de ce qui est sur l'autel.

14. Et de même le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent l'Evangile vivent de l'Evangile.

15. Mais moi, je n'ai fait aucun usage de tout cela, et si je vous l'écris ce n'est pas pour en bénéficier: j'aimerais mieux mourir... Personne ne m'enlèvera ce titre de gloire.

16. Car si j'annonce l'Evangile, je ne peux pas m'en vanter: je le fais par contrainte, et malheur à moi si je n'annonçais pas l'Evangile.

17. Si je le faisais librement, j'aurais une récompense, mais on m'a donné cette charge malgré moi.

18. Alors, comment mériter une récompense? Je donnerai l'Evangile gratuitement, sans faire usage des droits que me donne l'Evangile.

19. De même j'étais libre vis-à-vis de tous, mais je me suis fait l'esclave de tous pour gagner cette multitude.

20. Je me suis fait Juif avec les Juifs afin de gagner les Juifs. Ils observent la Loi? Moi aussi j'observe la Loi, bien que je n'y sois pas tenu, parce que je veux gagner ceux qui observent la Loi.

21. Avec ceux qui n'ont pas la Loi, je suis celui qui n'observe pas la Loi (en réalité je ne suis pas sans loi vis-à-vis de Dieu: ma loi, c'est le Christ). Mais je veux gagner ceux qui n'ont pas la Loi.

22. Et pour gagner ceux dont la conscience n'est pas assurée, je me fais faible parmi les faibles. Je me suis fait tout à tous de façon à en sauver pour le moins quelques uns.

23. Et tout cela je le fais pour l'Evangile, parce que moi aussi je veux en avoir ma part.

24. Vous savez bien qu'au stade il y a beaucoup de coureurs au départ, et un seul reçoit le prix. Courez donc de façon à gagner.

25. Les concurrents s'imposent une dure discipline, et c'est pour une couronne vite fanée, alors que la nôtre ne se fanera pas.

26. Je ne veux donc pas courir sans préparation ni donner des coups dans le vide.

27. Aussi vais-je traiter durement mon corps et le tenir en laisse, car je ne voudrais pas être éliminé après avoir prêché aux autres.



Livros sugeridos


“Quando Jesus vem a nós na santa comunhão, encontra alegria em Sua criatura. Por nossa parte, procuremos Nele a nossa alegria.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.