1. Pourtant, frères, je n'ai pas pu vous parler comme à des spirituels, mais comme à des hommes charnels, comme à des petits enfants dans le Christ.

2. C'est du lait que je vous ai donné, non de la nourriture. Ce n'était pas possible pour vous et ce ne l'est pas encore,

3. car vous êtes encore charnels. N'y a-t-il pas chez vous des rivalités et de la jalousie? C'est donc que vous êtes charnels et vous vous conduisez comme les gens ordinaires.

4. Tant que vous dites: "Je suis pour Paul", ou: "Je suis pour Apollos", n'êtes-vous pas comme tout le monde?

5. Qu'est-ce que Paul? Qu'est-ce qu'Apollos? Des serviteurs qui ont reçu de Dieu des dons différents, et grâce à eux vous avez cru.

6. Moi j'ai planté, Apollos a arrosé, mais c'est Dieu qui a fait pousser.

7. Celui qui compte, ce n'est pas le semeur ni l'arroseur, mais Dieu qui fait que cela pousse.

8. Le semeur et l'arroseur sont dans la même situation, et chacun d'eux sera payé selon son travail.

9. Nous travaillons avec et pour Dieu, et vous, vous êtes son champ, vous êtes une construction de Dieu.

10. J'ai mis en place les fondations, comme un bon architecte, puisque c'est le talent que j'ai reçu de Dieu, et c'est un autre qui va construire par-dessus. Mais chacun doit se demander comment il construit.

11. On ne peut pas poser une autre pierre de fondation que celle qui est déjà là: Jésus Christ.

12. Mais sur cette fondation on peut construire avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, ou avec du bois, ou de la paille et des bambous.

13. Un jour on reconnaîtra le travail de chacun. Le jour du jugement le fera voir, quand tout sera éprouvé par le feu. Le feu permettra de voir ce que vaut le travail de chacun.

14. Si ce qu'on a construit résiste, alors on recevra un salaire;

15. mais si le feu détruit le travail, l'ouvrier paiera le dommage. Il sera sauvé bien sûr, mais non sans passer par le feu.

16. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous?

17. Celui qui détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira. Le temple de Dieu est saint, et c'est vous.

18. Ne vous trompez pas: celui d'entre vous qui passe pour un sage, au sens ordinaire, qu'il perde la raison pour devenir sage.

19. Car la sagesse de ce monde est folie aux yeux de Dieu; l'Ecriture le dit: Il prend les sages au filet de leurs propres astuces.

20. Et encore: Le Seigneur connaît les arguments des sages et sait qu'ils ne valent rien.

21. Donc, ne vous vantez jamais de vos grands hommes. Pensez que tout est pour vous,

22. que ce soit Paul, Apollos ou Pierre, que ce soit le monde, la vie, la mort, le présent ou le futur: tout est à vous.

23. Mais vous, vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.



Livros sugeridos


“O amor tudo esquece, tudo perdoa, sem reservas.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.