1. Mieux vaut ne pas avoir d'enfants et posséder la vertu, car l'immortalité s'attache à sa mémoire, elle est en effet connue de Dieu et des hommes.

2. Présente, on l'imite, absente, on la regrette; dans l'éternité, ceinte de la couronne, elle triomphe, pour avoir vaincu dans une lutte dont les prix sont sans tache.

3. Mais la nombreuse postérité des impies ne profitera pas; issue de rejetons bâtards, elle ne poussera pas de racines profondes, elle n'établira pas de base solide.

4. Même si pour un temps elle monte en branches, mal affermie, elle sera ébranlée par le vent, déracinée par la violence des vents;

5. ses rameaux seront brisés avant d'être formés, leur fruit sera sans profit, n'étant pas mûr pour être mangé, impropre à tout usage.

6. Car les enfants nés de sommeils coupables témoignent, lors de leur examen, de la perversité des parents.

7. Le juste, même s'il meurt avant l'âge, trouve le repos.

8. La vieillesse honorable n'est pas celle que donnent de longs jours, elle ne se mesure pas au nombre des années;

9. c'est cheveux blancs pour les hommes que l'intelligence, c'est un âge avancé qu'une vie sans tache.

10. Devenu agréable à Dieu, il a été aimé, et, comme il vivait parmi des pécheurs, il a été transféré.

11. Il a été enlevé, de peur que la malice n'altère son jugement ou que la fourberie ne séduise son âme;

12. car la fascination du mal obscurcit le bien et le tourbillon de la convoitise gâte un esprit sans malice.

13. Devenu parfait en peu de temps, il a fourni une longue carrière.

14. Son âme était agréable au Seigneur, aussi est-il sorti en hâte du milieu de la perversité. Les foules voient cela sans comprendre, et il ne leur vient pas à la pensée

15. que la grâce et la miséricorde sont pour ses élus et sa visite pour ses saints.

16. Le juste qui meurt condamne les impies qui vivent, et la jeunesse vite consommée, la longue vieillesse de l'injuste.

17. Ils voient la fin du sage, sans comprendre les desseins du Seigneur sur lui, ni pourquoi il l'a mis en sûreté;

18. ils voient et méprisent, mais le Seigneur se rira d'eux.

19. Après cela ils deviendront un cadavre méprisé, un objet d'outrage parmi les morts à jamais. Car il les brisera, précipités, muets, la tête la première. Il les ébranlera de leurs fondements, ils seront complètement dévastés, en proie à la douleur, et leur mémoire périra.

20. Et quand s'établira le compte de leurs péchés, ils viendront pleins d'effroi; et leurs forfaits les accuseront en face.



Livros sugeridos


O Pai celeste está sempre disposto a contentá-lo em tudo o que for para o seu bem”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.