1. Elle fit prospérer leurs entreprises par la main d'un saint prophète.

2. Ils traversèrent un désert inhabité et plantèrent leurs tentes en des lieux inaccessibles.

3. Ils tinrent tête à leurs ennemis et repoussèrent leurs adversaires.

4. Dans leur soif, ils t'invoquèrent de l'eau leur fut donnée d'un rocher escarpé et, d'une pierre dure, un remède à leur soif.

5. Ainsi ce par quoi avaient été châtiés leurs ennemis devint un bienfait pour eux dans leurs difficultés.

6. Tandis que les premiers n'avaient que la source intarissable d'un fleuve que troublait un sang mêlé de boue,

7. en punition d'un décret infanticide. Tu donnas aux tiens, contre tout espoir, une eau abondante,

8. montrant par la soif qu'alors ils ressentirent comment tu avais châtié leurs adversaires.

9. Par leurs épreuves, qui n'étaient pourtant qu'une correction de miséricorde, ils comprirent comment un jugement de colère torturait les impies;

10. car eux, tu les avais éprouvés en père qui avertit, mais ceux-là, tu les avais punis en roi inexorable qui condamne,

11. et de loin comme de près, ils se consumaient pareillement.

12. Car une double tristesse les saisit, et un gémissement, au souvenir du passé;

13. lorsqu'ils apprirent, en effet, que cela même qui les châtiait était un bienfait pour les autres, ils reconnurent le Seigneur,

14. car celui que jadis ils avaient fait exposer, puis repoussé avec dérision, ils l'admirèrent au terme des événements, ayant souffert d'une soif bien différente de celle des justes.

15. Pour leurs sottes et coupables pensées, qui les égaraient en leur faisant rendre un culte à des reptiles sans raison et à de misérables bestioles, tu leur envoyas en punition une multitude d'animaux sans raison;

16. afin qu'ils sachent qu'on est châtié par où l'on pèche.

17. Ta main toute puissante, certes, n'était pas embarrassée, elle qui a créé le monde d'une matière informe pour envoyer contre eux une multitude d'ours ou de lions intrépides,

18. ou bien des bêtes féroces inconnues, nouvellement créées, pleines de fureur, exhalant un souffle enflammé, émettant une fumée infecte, ou faisant jaillir de leurs yeux de terribles étincelles,

19. des bêtes capables, non seulement de les anéantir par leur malfaisance, mais encore de les faire périr par leur aspect terrifiant.

20. Sans cela même, d'un seul souffle ils pouvaient tomber, poursuivis par la Justice, balayés par le souffle de ta puissance. Mais tu as tout réglé avec mesure, nombre et poids.

21. Car ta grande puissance est toujours à ton service, et qui peut résister à la force de ton bras?

22. Le monde entier est devant toi comme ce qui fait pencher la balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur la terre.

23. Mais tu as pitié de tous, parce que tu peux tout, tu fermes les yeux sur les péchés des hommes, pour qu'ils se repentent.

24. Tu aimes en effet tout ce qui existe, et tu n'as de dégoût pour rien de ce que tu as fait; car si tu avais haï quelque chose, tu ne l'aurais pas formé.

25. Et comment une chose aurait-elle subsisté, si tu ne l'avais voulue? Ou comment ce que tu n'aurais pas appelé aurait-il été conservé?

26. Mais tu épargnes tout, parce que tout est à toi, Maître ami de la vie!



Livros sugeridos


“Nossa Senhora está sempre pronta a nos socorrer, mas por acaso o mundo a escuta e se emenda?” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.